samedi 11:15 (Tunis)/12:15 (Paris)

La langue et les territoires de l’enfance

Avec BESSORA, Emmelie PROPHÈTE, Maïssa BEY

12 octobre 2021.
 

Comment l’amour des livres, de la littérature, de la langue prend racine dans les territoires de l’enfance. Peut-être est-ce à travers les histoires que l’on nous raconte enfant avant de dormir que naît ce besoin irrépressible d’en inventer à notre tour. Comment les premières lectures ouvrent des mondes, nous accompagnent tout au long de notre vie et participent à notre construction en tant qu’être humain. Trois auteurs nous livrent leurs souvenirs d’enfance.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Les villages de Dieu

Mémoire d’encrier - 2021

Retranchées dans des cités qui tirent leur nom de la légende biblique – Puissance Divine, Bethléem – des gangs de bandits pillent, violent et assassinent, en toute impunité. Celia, adolescente, cherche à survivre, tantôt en se prostituant, tantôt en faisant la chronique des femmes de la cité sur les réseaux sociaux, où elle devient influenceuse. Les villages de Dieu dit l’effondrement et la banalité du mal dans cette ville de Port-au-Prince livrée à ses démons.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Les orphelins

JC Lattès - 2021

L’histoire de deux enfants nés en Allemagne et adoptés en 1948 par une famille sud-africaine. Un roman bouleversant qui s’inspire d’un fait historique méconnu. Bessora nous offre la destinée de Wolf et Barbara, comment ils grandissent dans ce monde qui n’était pas le leur et qui l’est devenu par la force, comment est née leur révolte contre le régime de l’Apartheid qui s’est servi d’eux, comment leur puissant désir de liberté et de vérité va les sauver.

Wolf et Barbara sont jumeaux. Ils grandissent dans un orphelinat allemand avant d’être adoptés en 1948 par une famille sud-africaine. Ils arrivent au Cap, choisis par une Fraternité qui cherche des enfants au sang pur, des descendants d’aryens. Les enfants découvrent l’idéologie raciste qui gouverne leur famille d’accueil. Devenus malgré eux des membres de cette communauté, ils se sentent honteux de n’avoir pas réussi à fuir, coupables d’une faute qu’ils n’ont pas commise. Mais au fil des années, chacun à leur manière, Wolf et Barbara font le choix de la révolte, de la liberté.
En s’inspirant d’une page d’histoire méconnue, Bessora signe un roman magnifique sur la vie de ces orphelins oubliés aux prises avec les drames du XXe siècle.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Nulle autre voix

L’Aube - 2018

«  Je suis ou je serai bientôt un personnage de roman. Un roman qui aurait pour mots clés : Femme. Meurtre. Prison. Violence. Silence.  »
Elle a tué. Elle a purgé sa peine. Elle se tait. Tout est dit. Jusqu’au jour où une femme vient frapper à sa porte. Pourquoi lui ouvre-t-elle ? Peut-être parce que celle qui se présente comme l’écrivaine a prononcé le mot «  criminelle  ». Elle ne sait pas. D’abord rétive, elle se (dé-)livrera peu à peu. Paroles nues, paroles crues, qui démaillent, point par point, une histoire ancestrale, qui ne se raconte pas.