William Blake : mariage du ciel et de l’enfer

25 juin 2014.
 

Avec Christine Jordis et Yvon Le Men.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Prudence et passion

Albin Michel - 2020

Dans Raison et Sentiments, Jane Austen opposait deux soeurs qui proposaient deux regards sur la vie. Elinor, défendant la modération et la sagesse ; Marianne, personnifiant les dangers de l’audace. Au terme de leur affrontement, la première se construisait une vie heureuse ; la seconde se résignait à s’ajuster au monde tel qu’il est.

Christine Jordis, transpose cette matière anglo-saxonne dans la France d’aujourd’hui, dominé, selon elle, par la tyrannie du nouvel ordre moral. Elinor, toujours aussi prudente, qui s’appelle désormais Elena, retrouve Marianne, toujours aussi exaltée, lesquelles, lors de discussions enflammées débattent des questions qui les hantent : dans le tumulte ambiant, face aux pressions exercées, quel comportement adopter ? Faut-il s’engager, se replier sur soi, fuir ? Le lecteur fasciné, suit avec beaucoup de tendresse et d’intérêt, des personnages qui, comme tout à chacun, nourrissent des espoirs, font face à des désillusions, aiment, résistent, vivent.

Janes Austen nous prodiguait une leçon de vie, Christine Jordis, en romancière subtile, la reprend à son compte et nous pose une question : « Veux-tu la vérité ou plaire à un monde qui ment ? »

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie

Les Épiphaniques

Bruno Doucey - 2022

Ils se nomment Anne-Laure, Asma, Cathy, Chris, Emmanuelle, Jérôme… Leurs noms ne nous disent rien, mais sans eux ce livre n’aurait pas vu le jour. Les Épiphaniques, ce sont eux, des hommes et des femmes qu’Yvon Le Men a rencontrés dans les marges de notre société, faisant poème de leurs vies et de leurs histoires. Ils se disaient invisibles et les voici mis en lumière dans des poèmes. « Nous ne sommes pas que des cicatrices », dit l’une. Si j’étais une image, je serais « la montagne de Cézanne qui me rapproche du ciel », répond l’autre. Et de mot en mot une chaîne de fraternité traverse le recueil. D’un pont, d’un foyer, de la rue, d’une caravane, du froid, du bruit. Ils connaissent ce que nous évitons de voir. Ils se nomment Louna, Marc, Mickaël, Myriam, Thomas, Tiago et ont des choses à nous dire. Sur eux, autant que sur nous.