Coureurs d’océans

24 juin 2014.
 

Avec : Michèle Kahn, Bruno D’Halluin
Animé par : Géraldine Delauney

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Lisa Neumann

Le Passage - 2022

Hong Kong. Le 1er juillet 1997, jour de la rétrocession de l’ancienne colonie britannique à la Chine, la fête bat son plein. Mais pour Lisa Neumann, impossible de participer aux réjouissances. Depuis vingt-quatre heures, son père, Walter Neumann, patron d’un empire de presse au passé tumultueux, a disparu.
Alors que l’enquête du commissaire Chu piétine, Lisa s’obstine à croire Walter vivant. Armée des carnets intimes de son père, elle décide de partir à sa recherche. Et elle se jure de ne plus quitter l’imposant collier qu’il lui a offert, inspiré d’un célèbre tableau de Klimt, tant qu’elle ne l’aura pas retrouvé.
Sa quête la mène à Zurich, en Suisse, sur les traces d’Arnold Schuler, un ancien bourreau nazi. Là, elle sollicite l’aide d’un avocat réputé, maître Stefan Meier, un amour de jeunesse… et affronte le sulfureux problème des fonds juifs en déshérence.
Après Shanghaï-la-juive, Michèle Kahn nous dévoile un nouvel épisode de l’étonnant destin de la famille Neumann. Un roman haletant qui rend à chacun sa part d’ombre et de lumière.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Récit

Les compagnons français de Magellan

Chandeigne - 2022

En 1519, cinq nefs espagnoles commandées par le Portugais Magellan appareillaient du port de Séville. À bord de cette flotte à la destination lointaine mais confidentielle se serraient deux cent trente-sept membres d’équipage. Parmi eux, dix-neuf étaient originaires du territoire français actuel. Ces hommes venaient de Bretagne, de Normandie, de Gascogne et du Béarn, du Languedoc, d’Aunis, d’Anjou et de Touraine, de Champagne et de Picardie, de Lorraine. Ils ne savaient pas encore qu’ils embarquaient pour le plus extraordinaire voyage maritime jamais tenté, où ils eurent à partager le destin singulier des cinq navires : naufragé, déserteur, incendié, appréhendé, premier circumnavigateur.

Quand, en 1522, la nef Victoria parvint enfin à accomplir le premier tour du monde de l’Histoire, il ne restait alors à son bord que trente-deux Européens, parmi lesquels un Normand et un Breton Comment se nommaient ces dix-neuf Français, dans quels lieux ont-ils vu le jour puis grandi ? Dans quelle mesure peuvent-ils être considérés comme français, dans un royaume encore en pleine phase d’unification ? Pourquoi, comment et dans quel contexte historique se sont-ils retrouvés à Séville ? Comment s’est déroulé leur périple, lesquels y ont survécu ?

Nous allons tenter de répondre à ces questions, en nous appuyant sur toutes les sources directes ou indirectes disponibles, documents d’archive, relations et chroniques d’acteurs ou témoins, travaux d’historiens. Nous pouvons déjà reconnaître à ces compagnons de Magellan du courage et un certain esprit d’aventure, pour s’être ainsi embarqués dans cette entreprise hors norme pour laquelle on prévoyait deux ans de vivres, un avitaillement inédit pour une flotte espagnole.