L’esprit des lieux

José FRÈCHES, Patrick STRAUMANN, Benny ZIFFER, Paolo RUMIZ

16 juin 2014.
 

Avec José FRÈCHES, Patrick STRAUMANN, Benny ZIFFER, Paolo RUMIZ.
Animé par Maette CHANTREL et Michel ABESCA.

 

DERNIER OUVRAGE

 

Le phare : Voyage immobile

Hoëbeke - 2015

Paolo Rumiz pour son nouveau livre a fait un voyage auquel même lui sans doute ne s’attendait pas. Lui qui a longé les 6 000 kilomètres des frontières de l’Europe du nord au sud, traversé les Balkans, franchi les montages à la recherche d’Hannibal, ramé tout au long du fleuve le Pô, lui, le grand voyageur italien, décide de vivre et de nous faire vivre son premier voyage immobile dans un phare perdu au milieu de la Méditerranée, loin de tout et de tous, hormis les gardiens.
Soudain libéré de tout contact avec le monde extérieur – il n’a ni radio, ni télé, ni internet, ni même un téléphone – il se consacre, quand le temps le permet, à l’exploration de son environnement plutôt réduit puisque le phare est perché sur un récif où il n’y a aucune autre habitation. Il nous présente donc tour à tour la nature, la faune domestique (il y a quand même un âne et une poule) et la faune sauvage (dominée par les innombrables oiseaux), les poissons, le bâtiment où il loge, ceux qui l’habitent ou qui l’ont habité jadis, sans oublier d’autres occupants de phares qu’il a connus dans son enfance, il nous parle du temps qu’il fait, des vents, des bateaux qui passent, de ses pensées, de ce qu’il mange et de bien d’autres choses encore. Bref, il nous dit tout, sauf le nom de cet archipel mystérieux, qu’il tient à cacher, de peur d’y voir déferler des hordes béotiennes. Il livre certes quelques indices, mais ceux-ci amènent le lecteur à se demander si la vérité ne serait pas plus compliquée qu’il n’y paraît et à conclure que le phare du récit pourrait bien être, en réalité, un savant amalgame d’expériences diverses. En tout cas, le récit est prenant, et inoubliable. C’est avec une indéniable volupté que ceux qui rêvent d’une tour d’ivoire se laisseront entraîner jusqu’à ce lieu austère, à l’écart du monde, même s’il faut en repartir.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Récit

La meilleure part. Voyage au Brésil

Chandeigne - 2014

Du Nouveau Monde demeuré tant de siècles caché, que tant de sages ont calomniés, où jamais Hannon en ses navigations n’aborda, ni l’Hercule de Lybie et ses colonnes, ni l’Hercule thébain dans ses entreprises, la meilleure part est le Brésil. » Sebastião da Rocha Pita (1660-1738)
« Un éblouissement : aucune cité ne négocie aussi bien ses rapports avec la nature, ne s’accomode de l’intrusion de la végétation avec autant de nonchalance. Ici, la splendeur émane de l’équilibre éphémère, de la lenteur hypnotique des métamorphoses spontanées. L’odeur du kérosène se mêle aux airs marins, des pans de brume s’étirent à flanc de collines. » Voici en quelques mots les premières impressions de l’auteur sur Rio de Janeiro, première étape d’un voyage ouvert au vertige que procure ce pays aux dimensions continentales, le Brésil. 
Dans la lignée de L’Usage du monde de Nicolas Bouvier ou de L’Apprenti touriste de Mário de Andrade, Patrick Straumann nous invite à découvrir la meilleure part du monde – à entendre le jugement de l’historien-poète Rocha Pita –, un pays à la population et la culture complexes, un Brésil intime révélant des trésors d’anecdotes et de petites histoires qui ont forgé la grande Histoire de ce pays-continent.
De Rio de Janeiro à São Paulo, de Bahia aux chutes d’Iguaçu, en passant par l’équateur, le Nordeste et le sud du Brésil, Patrick Straumann nous livre un guide amoureux de l’intérieur brésilien, loin des clichés de la samba, du football et du carnaval. Chaque étape est évocatrice de souvenirs et réveille la mémoire de celles et ceux qui ont fait, qui font et qui feront le Brésil. Que ce soit l’évocation de poètes célèbres comme Carlos Drummond de Andrade, le récit de la construction de la nouvelle capitale ou la description des terres de la province Cisplatine, chaque détail, chaque couleur, chaque son nous invitent à voir d’un nouvel œil un pays que l’on croyait connaître mais qui est encore à découvrir. 

 

DERNIER OUVRAGE

 
Récit

Entre nous, les Levantins : Carnets de voyage

Actes Sud - 2014

Du Caire à Amman, en passant par Istanbul, Athènes et Paris, Entre nous, les Levantins est un carnet de voyage écrit d’une plume de poète voyou qui évoque Chatwin, Artaud, Rimbaud.
Avec l’art des détours et des rencontres, dans la fréquentation des marges, Benny Ziffer déploie une utopie sobre et sceptique, un plaidoyer superbe- ment provocateur et subversif pour un avenir proche-oriental réconcilié (réinventé ?) avec tous ses passés.