Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

KUNZRU Hari

Inde

L’illusionniste (Plon, 2003)

Hari Kunzru © Jerry Bauer

Un premier roman, traduit en seize langues, et déjà la révélation d’un immense talent d’écrivain. Né en 1969, Hari Kunzru a été élu « meilleur jeune écrivain de littérature de voyage de l’année 1999 » par The Observer, et classé dans les « vingt révélations littéraires » par la revue Granta en 2003. Il signe avec L’illusionniste un roman dans la grande tradition picaresque, doublée d’une satire féroce de l’empire colonial britannique.


  • Leela (Plon, 2005)
  • L’illusionniste (Plon, 2003)

Dieu sans les hommes

Jean-Claude Lattès - 2012

Dans le vide immense et brutal du désert de Mojave, Nicky, une rock star en fuite, cherche sa rémission. Laila, jeune Irakienne réfugiée, joue à la guerre dans une reconstitution orchestrée par les commandos américains. Dawn, elle, désormais seule dans son motel, traîne le souvenir doux-amer de la communauté hippie qui l’a vue grandir… Dans ce même espace, un enfant disparaît, projetant ses parents dans un enfer de douleur et de culpabilité. Mais le désert est par nature inexplicable et miraculeux, et voici que le destin de Raj et de tous les autres converge vers une zone étrange éloignée de tout, au pied d’une spectaculaire formation rocheuse : les Pinnacles, terrain propice aux plus folles aspirations. Là retentissent comme un écho les histoires de ceux qui avant eux se sont aventurés dans ces paysages puissants, hostiles, imprégnés de mystère. Ce roman total, aux surprenantes strates narratives, est de ces lectures qui nous habitent et nous changent. Dieu sans les hommes, c’est notre quête du sens de l’existence dans un univers chaotique et aléatoire. Ici, dans le silence et l’absence, comment faire face à l’indicible ?


L’illusionniste

Plon - 2003