Hommage à Pierre Marchand

L’homme de toutes les passions

Il avait révolutionné l’édition. Du livre maritime. Du livre de jeunesse. Des guides.
“Découvertes”, c’était lui. Et Folio Junior. Et Mille Soleils. Et Voiles-Gallimard. Et les plus beaux guides jamais osés. C’était notre ami, qui s’était associé à l’aventure d’Etonnants Voyageurs dès le début. Le festival, cette année, lui sera dédié.

« Il aimait les couchers de soleil. Enfin c’est ce qu’il m’a gentiment prétendu quand je suis venu lui présenter timidement mes premières photos de voiliers après la sortie du numéro 1 de “Voiles et voiliers” et qu’il m’a ouvert les portes du journal. Pierre Marchand n’a pas créé “Voiles” tout seul, loin de là, il y a eu aussi Jean-Olivier Héron, Marc Berthier et une kyrielle de passionnés qui ont mis leur énergie dans l’aventure, mais c’est le seul qui soit resté à la barre pour trouver un repreneur lorsque le dépôt de bilan menaçait, un peu plus d’un an après le lancement. Il n’a eu de cesse de chercher l’oiseau rare qui accepte le bébé avec l’eau du bain - traduisez avec les dettes - et le plus fort c’est qu’il l’a trouvé !
Jusqu’au-boutiste forcené, emmerdeur patenté, c’était aussi avant tout un homme de passions, doté d’une formidable générosité. Je ne compte pas les galères les plus folles où il nous a tous entraînés, comme cette incroyable séance de photos à Venise où, dans l’après midi, il avait trouvé deux énormes péniches dotées de
générateurs électriques de 20 KW pour que je puisse lui faire des photos nocturnes de tous les palais du grand canal ! C’était le premier à venir participer à un essai de voilier, surtout lorsqu’il s’agissait de traverser la Manche au louvoyage dans la brise en plein hiver, (…) et ce n’était pas le dernier à fêter l’arrivée au mouillage. Parce que, ça oui, il aimait la voile et l’ambiance d’un carré quand on navigue entre copains.
Une fois tournée la page de Voiles et voiliers, il est revenu vers l’édition en créant le département jeunesse de Gallimard - Folio junior, Mille soleils, Voiles Gallimard et tous ces livres magnifiquement illustrés que vous avez tous lus un jour ou l’autre - mais aussi la formidable collection Découverte, vous savez cette encyclopédie de
poche dont l’illustration fait pâlir les "beaux" livres les plus richement illustrés. C’était un de ses credos : trop beau n’a jamais manqué, pourvu que ce soit accessible au plus grand nombre. Le projet était tellement ambitieux qu’il faudra une demi-douzaine de co-éditions et autant d’années pour que l’aventure soit financièrement rentable, mais c’était la clé d’un succès jamais égalé […].
A 62 ans, Pierre Marchand est mort d’un cancer foudroyant. Un moment nous avons tous espéré qu’il saurait faire la nique à la maladie comme il l’a toujours fait devant les pires difficultés. Mais il ne verra plus jamais de couchers de soleil sur la mer… Nous sommes tous un peu orphelins […] »

Daniel Allisy
Rédacteur-en-chef de “Voiles et Voiliers”
“Il avait réinventé l’édition.” Hommage à Pierre Marchand. Avec David Campbell,
Jean-François Deniau, Christian Février, Michel Le Bris, Yvon Le Corre, Hedwige Pasquet, Jean-Noël Schiffano, Giani Stavro.
Au Gulliver, samedi 18 à 15.30.

Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)