Carte blanche à Olga Tokarczuk, Prix Nobel de littérature 2018

image
© Łukasz Giza

L’autrice polonaise la plus traduite au monde sera cette année à Saint-Malo du 18 au 20 mai à l’occasion de la 34e édition d’Étonnants Voyageurs pour une carte blanche exceptionnelle.

Depuis sa distinction par la plus haute récompense littéraire, les apparitions d’Olga Tokarczuk sont aussi rares que son écriture est précieuse. Elle revient cette année à Étonnants Voyageurs avec son nouveau roman, Le Banquet des Empouses (Éditions Noir sur Blanc). Dans ce formidable pastiche de La Montagne Magique de Thomas Mann, l’écrivaine polonaise la plus traduite au monde questionne la fluidité de nos univers, de nos identités et de nos corps.

Autrice d’une œuvre inclassable, aussi riche que poignante, Olga Tokarczuk abolit ouvrage après ouvrage les frontières entre les genres littéraires. À travers un imaginaire puissant, érudit, attentif aux êtres et au monde vivant, au réel et au magique, l’autrice explore avec tendresse les manières de raconter le monde.

Figure d’une littérature plurielle, aventureuse et émancipatrice, Olga Tokarczuk porte résolument l’esprit d’Étonnants Voyageurs. Son œuvre et ses sources d’inspiration infuseront une large part de la programmation de cette 34e édition.

À ses côtés, nous accueillerons à Saint-Malo une vingtaine d’auteurs et de cinéastes d’Europe de l’Est, des Balkans et d’Ukraine, afin d’explorer les imaginaires de cette partie orientale du continent européen déchiré par la guerre. Une littérature « centreuropéenne », comme la qualifie Olga Tokarczuk, « où le monde est représenté comme une réalité mouvante, aux frontières floues, instables, où la limite entre le réel et l’imaginaire est vague ».

L’écrivaine polonaise multirécompensée porte un regard lucide sur le monde contemporain. Habitée par des convictions écologistes, féministes et proeuropéennes, elle est convaincue que la littérature peut ressouder la communauté humaine. « Il nous manque, nous dit-elle, un langage, des points de vue, des métaphores, des mythes et des fables nouvelles ».
En ces temps troubles, elle nous invite à Saint-Malo, en compagnie des poètes, des romanciers et des penseurs, à explorer des récits qui saisissent le monde comme un tout vivant et en mouvement, des récits attentifs à notre humanité, aux voix des femmes, et appelle à imaginer ce monde dans lequel nous voulons vivre. Car nous dit-elle encore : « quand l’histoire change, le monde change ».

Ne manquez pas sa venue exceptionnelle !