logo
2010
 

L’édito du festival Haïti 2010

12 janvier 2010.

"Le monde au miroir d’Haïti, Haïti au miroir du monde", voici le titre du festival Etonnants Voyageur qui devait se tenir à Port-au-Prince du 14 au 17 janvier, pour sa deuxième édition. Edtio par Michel Le Bris et Lyonel Trouillot.

 la suite >>>

 

Retrouvez toute la programmation prévue en Haïti

5 janvier 2010.
 
 
 
Programme
 

Les grands débats de l’IFH

5 janvier 2010.

Vendredi 15 et samedi 16 janvier de 11.00 à 12.30 AM à l’Institut Français d’Haïti.

 

Les grands débats des Jardins du Ministère de la Culture

5 janvier 2010.

Chaque jour un grand débat de 2.30 à 4.00 PM et de 4.30 à 6.00 PM dans les jardins du Ministère de la Culture.

Les films et rencontres de la Fokal

5 janvier 2010.

Vendredi 15 et samedi 16, à partir de 9.30 AM, des demies-journées thématiques s’articulant autour de projections et de rencontres.

 

 
Invités
 

Les auteurs invités en Haïti en 2010

9 janvier 2010.

Une quarantaine d’invités devaient être réunis cette année pour la deuxième édition du Festival Etonnants Voyageurs Haïti. Les écrivains Haïtiens de l’île et de la diaspora mais aussi des auteurs venus d’horizons des plus variés, du Canada, de Martinique, du Togo, de France, du Porto-Rico et d’ailleurs, pour dire Haïti et le monde lors de nombreux débats et rencontres publics.

Haïti, par monts et par mots

8 janvier 2010.

Paru au lendemain de l’édition du festival Etonnants Voyageurs d’Haïti en 2007, "Haïti par monts et par mots" est un recueil de quarante textes inédits, "poèmes courts ou au long souffle, nouvelles brèves, extraits… par 38 auteurs… natifs ou adoptifs,… pour dessiner cet atlas littéraire d’Haïti." Toute la créativité littéraire haïtienne mise à notre disposition par l’association Etonnants Voyageurs Haïti.

 

2009, l’année littéraire d’Haïti
 

21 décembre 2009.

On peut gloser à l’infini sur le caractère très relatif, discutable, subjectif des prix littéraires. Il n’empêche : quand ceux-ci, en quelques mois, se multiplient, décernés depuis des aires culturelles différentes, par les jurys les plus divers, sans s’être donné le mot, cela prend une dimension symbolique forte : les signes multiples et convergents d’une reconnaissance, par le reste du monde, de la formidable créativité littéraire d’Haïti, de sa diversité, de sa capacité à parler au monde entier. Voir tous les détails des prix.

Création en Haïti : extraits et inédits

20 décembre 2009.

Durant toute la préparation du festival Haïti Etonnant Voyageurs, certains auteurs haïtiens nous ont envoyé des textes ou des poèmes, inédits, extraits… que nous avons publié ici petit à petit. Retrouvez-les. À commencer par Bonel Auguste.

 

 
Films
 

La programmation films : Haïti 2010

23 décembre 2009.

Onze films documentaires seront projetés à Port-au-Prince durant les quatre jours du festival : La dérive douce d’un enfant de Petit-Goâvede Pedro Ruíz ; Terre de feu, fille du vent de Bernard Boyer ; Rêver le français en 3 opus de Jean-Philippe Djian ; Nomad’s land de Gael Metroz ; Calle 54 de Fernando Trueba et C. Huete ; Sur la piste du rennes blanc de Hamid Sardar ; Himalaya, le chemin du ciel de Marianne Chaud ; Sang d’encre et Aimé Césaire, de la Harlem Renaissance à Présence africaine de Blaise N’Djehoya.
Tous les détails sur ces films.

Un sang d’encre

23 décembre 2009.

de Blaise N’Dehoya (La Huit et ABSYNTHE production, 1997, 52’)
Un Sang d’Encre est le film de cette migration qui a fait de la France l’escale obligatoire des intellectuels et des artistes afro-américains après la deuxième Guerre Mondiale. Il met en avant les raisons de cet exil, retrace la vie des expatriés sur la rive gauche-rive noire de la Seine. Il met à jour le fil qui, depuis 1812 et les cercles de littérature noire de la Nouvelle-Orléans, lie Harlem et le quartier latin, Richard Wright et Jean-Paul Sartre, Miles Davis et Juliette Gréco, Chester Himes et Marcel Duhamel… L’occasion de débattre avec les invités d’Haïti sur cette utopie, toujours vivante ?

 

De la Harlem Renaissance à Présence africaine

22 décembre 2009.

de Blaise N’Dehoya (ABSYNTHE production, 2008, 57’)
Après son premier opus signé il y a plus de 10 ans, "Sang d’encre", le réalisateur centrafricain nous livre les horizons ouverts par "Harlem Renaissance", nom donné au quartier noir de New York devenu au lendemain de la première Guerre Mondiale le foyer d’une véritable explosion culturelle. Comment Aimé Césaire et ses contemporains ont délocalisé la culture étasunienne de la black Renaissance, issue du retour de la première guerre mondiale des soldats noirs américains, aux berges de la Seine.

Nomad’s Land

22 décembre 2009.

de Gaël Métroz (Tipi’mages, 2008, 60’)
Projeté à Saint-Malo en mai 2008 dans le cadre de l’hommage rendu à Nicolas Bouvier, Nomad’s land nous avait fortement touchés, par sa sincérité. Aujourd’hui à nouveau projeté en Haïti, le film a depuis été couronné du prestigieux Golden Gate Award pour le meilleur long métrage documentaire au 52ème Festival international de San Francisco 2009 ainsi que du prix du public au festival Cinema Planeta a Cuernavac au Mexique 2009.

 

 
Images & Sons
 

Créateurs en Haïti
 

30 décembre 2009.

Retrouvez 4 reportages RFO réalisés par Christian Tortel en 2007 : portraits de Frankétienne, de Gary Victor et de Lyonel Trouillot ainsi qu’un documentaire sur la littérature haïtienne.

Revivre les cafés littéraires 2004 : l’année Caraïbe avec une rencontre intitulée "Racines"

25 décembre 2009.

A Saint-Malo, en 2004, Etonnants Voyageurs célébrait la littérature de la Caraïbe, prélude à ce qui allait devenir le premier festival Etonnants Voyageurs en Haïti en 2007. Retrouvez une rencontre du café littéraire : "Racines", avec Debra Magpie Earling, Eugène Ebodé, Evelyne Trouilot et Gaston Kelman sur le thème des "Racines".

 

Café littéraire EV-Saint-Malo 2004 : "Le roman de l’Histoire"

24 décembre 2009.

Café littéraire sur le thème du "Roman de l’Histoire" en présence du Martiniquais Raphaël Confiant, du Cubain Eduardo Manet, du Guyanais Serge Patient et de Pierre Pelot.

Café littéraire EV-Saint-Malo 2004 : "La création du monde"

23 décembre 2009.

A Saint-Malo, en 2004, Etonnants Voyageurs célébrait la littérature de la Caraïbe, prélude à ce qui allait devenir le premier festival Etonnants Voyageurs en Haïti en 2007. Retour sur quelques unes des rencontres du Café Littéraire 2004.

 

 
Jeunesse
 

Jeudi 14 janvier : journée scolaire dans 9 villes de province

9 décembre 2009.

Neuf auteurs étrangers et neuf auteurs haïtiens se déplacent dans neuf villes de province à la rencontre des lycéens. À Port-au-Prince, les auteurs se rendent dans une vingtaine d’écoles pour parler de leurs livres et de l’écriture.


 
Extraits et inédits des invités
 

Des textes et des poèmes des invités

1er mars 2010.

Durant toute la préparation du festival Haïti Etonnant Voyageurs, certains auteurs haïtiens nous ont envoyé des textes ou des poèmes, quelques fois inédits, d’autres fois des extraits de textes déjà publiés. Nous les avons publié sur notre site petit à petit, au fur et à mesure qu’approchait le festival. Nous avons choisi de les laisser en ligne, pour continuer à faire découvrir la langue haïtienne.

Inédit : un nouveau poème de Saint-John Kauss

23 février 2010.

Parole de traversier, dans le temps comme dans l’espace, la poésie de Saint-John Kauss est enracinée dans la mémoire. Ses thèmes favoris, l’exil, le pays, la famille, la tendresse et l’errance sont à nouveau récurrents ici comme ils le sont dans un autre poème inédit, "Lieu de ma naissance", à lire sur notre site.

 

Extrait : un texte de Frankétienne

7 janvier 2010.

Auteur d’une œuvre-cri totalement originale, d’une invention verbale vertigineuse, initiateur du “mouvement spiraliste” qui rassemble en lui dirait-on toute l’âme haïtienne, Frankétienne nous livre ici un texte sur son quartier, Bel-Air qu’il nomme "Bel-Air Babel Rapjazz Créole". Une belle escapade dans le monde de ce géant des lettres haïtiennes.

Extrait : un poème de Louis-Philippe Dalembert

7 janvier 2010.

Romancier, poète et nouvelliste de nombreuses fois distingué par des prix littéraires, Louis-Philippe Dalembert s’inspire de ses propres expériences et porte tant le sceau de ses vagabondages que celui de l’enfance qui influence son regard sur le monde. Ce long poème mélancolique nous dit "Bel Air", un quartier de Port-au-Prince.

 

 
Séisme : des mots d’auteurs
 

La dernière chronique de l’après, par Lyonel Trouillot
23 mars : "Changer réellement l’après"

31 mars 2010.

Retrouvez la dernière chronique de Lyonel Trouillot, envoyée au site LePoint.fr le 23 mars. "Qu’est-ce qu’un grand désastre sinon la somme de milliers de petits désastres ! Chaque petit désastre est en soi immense. Sept jours après la catastrophe, l’après commence."

Frankétienne : "Chronique d’un séisme pressenti"

1er mars 2010.

Un mois après le séisme, Frankétienne revient sur l’instant qui fit chavirer le destin d’Haïti : "Entre les musicales virondes des astres / un intense yanvalou / cette danse macabrement nouée de dissonances, de cavalcades bruyantes, de boulines chaotiques, de déglingues désarçonnantes..."

 

Roody Edmé : "Haiti, année zéro ?"

11 février 2010.

Éducateur, rédacteur et éditorialiste de la section internationale du Matin, Roody Edmé devait, comme en 2007, animer des débats pour le festival EV. Il nous envoie un papier où il appelle à bâtir une nouvelle Haïti souveraine et sans exclusion !

Courrier International : la parole aux quotidiens haïtiens

9 février 2010.

Avec leurs bureaux détruits, leurs imprimeries hors d’usage et plusieurs employés blessés ou disparus, les deux quotidiens de la capitale, Le Matin et Le Nouvelliste, ne peuvent paraître. Courrier international leur ouvre ses colonnes.