Le combat pour la vérité

Avec Russel Banks, Kamel Daoud, Julien Bisson, Bernard Genies

16 juin 2017.
 

La presse, dans l’imaginaire américain, occupe une place particulière, de gardienne de la démocratie : combien de films, de séries TV, de romans, mettant en scène ce combat ? New York Times, New Yorker, Washington Post mènent aujourd’hui un combat sans relâche contre les « faits alternatifs » de l’administration Trump. En compagnie des deux Américains Russell Banks, qui publie Voyager aux éditions Actes Sud, de tous les combats pour la démocratie aux États-Unis et Kamel Daoud qui a tenu une rubrique dans Le Quotidien d’Alger, Bernard Genies (L’Obs) et Julien Bisson (Le 1).
Animé par Hubert Artus

 

DERNIER OUVRAGE

 
Récit

Voyager

Actes Sud - 2017

Dans ce captivant recueil de récits qui est aussi un livre de vie, Russell Banks, explorateur impénitent, invite son lecteur à l’accompagner dans ses plus mémorables voyages – des Caraïbes à l’Himalaya en passant par l’Écosse. Entretien avec Fidel Castro à Cuba, folles virées en voiture à l’époque hippie, expériences diversement radicales, relations entretenues avec ses quatre épouses successives, autant d’étapes formatrices aux allures de quête de soi qui ouvrent chez le lecteur un chemin vers le cœur et l’âme d’un romancier aussi fameux que respecté.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Essais

Mes Indépendances

Actes Sud - 2017

Journaliste depuis une vingtaine d’années, Kamel Daoud a tenu pendant quinze ans dans Le Quotidien d’Oran la chronique la plus lue d’Algérie, tout en collaborant à divers médias en ligne et en écrivant occasionnellement pour la presse étrangère. Concernant la période 2010-2016, il a ainsi signé près de deux mille textes – d’abord destinés au public algérien puis, sa notoriété grandissant, de plus en plus lus dans le monde entier –, dont cent quatre-vingt-deux ont été retenus pour ce recueil. Ce rythme effréné donne son souffle et son esthétique à l’ensemble.
Qu’il brocarde l’islam politique ou la déliquescence du régime algérien, qu’il embrasse l’espoir suscité par les révolutions arabes ou qu’il défende la cause des femmes, c’est d’une plume originale, imagée, percutante et engagée. Car Kamel Daoud a érigé la chronique en exercice de style, en art de tendre un miroir à ses contemporains tout en s’interrogeant jour après jour, avec ou malgré l’actualité, sur l’homme, les dieux et les libertés.

Des printemps arabes aux attentats de Paris, des élections présidentielles algériennes à la crise des réfugiés, cette sélection de chroniques de Kamel Daoud publiées ces six dernières années donne à entendre une voix libre, puissante et provocante dont l’audience ne cesse de s’étendre dans le monde.


Revue de presse