logo
accueil > Brazzaville > Invités > MICHEL Serge
Invités
 

MICHEL Serge

28 janvier 2013.

Suisse

partager : 
  envoyer :    imprimer : 


- Biographie
- Bibliographie

Biographie

JPEG - 13.3 ko
Serge Michel

Lauréat du prestigieux prix Albert Londres en 2001, ce grand reporter suisse a fréquenté les zones de conflit les plus dangereuses du monde. Correspondant pour Le Monde en Afrique de l’Ouest de 2006 à 2008, il est, depuis 2011, directeur adjoint des rédactions du quotidien français. Il est l’auteur avec son ami le photographe italien Paolo Woods d’une passionnante enquête sur la diaspora chinoise en Afrique.

Après avoir fait ses premières armes en Europe de l’Est avant la chute du mur de Berlin, il couvre le théâtre des grands mouvements géopolitiques au Proche-Orient, dans les Balkans, en Afrique, en Afghanistan, en Chine. Correspondant en Iran pour Le Temps, Le Figaro et Le Point, il reçoit en 2001 le prestigieux prix Albert Londres du "Meilleur Grand reporter de la presse écrite". Séjournant régulièrement dans le pays jusqu’en juin 2009, au moment où éclate la "révolution verte" après la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad , il signe en 2010 "Marche sur mes yeux", avec le photographe Paolo Woods, une mosaïque de portraits fascinante qui donne à voir, loin des clichés, la société iranienne contemporaine dans toutes ses contradictions.

Lors des émeutes urbaines de l’automne 2005, Serge Michel crée le Bondy Blog : il prend l’initiative d’installer toute son équipe de L’Hebdo au coeur de la
banlieue parisienne. Pari inédit et couronné de succès : le Bondy Blog existe toujours, géré aujourd’hui par une équipe de rédaction locale.

En tandem avec Michel Beuret, Serge Michel signe en 2008 La Chinafrique, une enquête au long cours sur la diaspora des entrepreneurs et ouvriers chinois installés en Afrique. Donnant un visage au monde en train de naître du creuset de la globalisation, les portraits de jeunes métis sino-africains réalisés par Paolo Woods frappent les imaginaires : vendu en France à 40000 exemplaires, le livre est traduit dans une dizaine de langues.


Bibliographie :

- Marche sur mes yeux. Portrait de l’Iran d’aujourd’hui, coécrit avec Paolo Woods, (Grasset, 2010)
- La Chinafrique, Pékin à la conquête du continent noir, (Grasset, 2008)
- Bondy Blog, avec la rédaction de L’Hebdo, (Seuil, 2006)
- American Chaos, retour en Afghanistan et en Irak, 2002-2004, (Seuil, 2004)
- Un monde de brut, sur les routes de l’or noir, (Seuil, 2003)
- L’Europe par ses côtes, (Syros, 1995)


Présentation de La Chinafrique :

Par centaines de milliers, obéissant au mot d’ordre « Sortez ! » de Hu Jintao, les Chinois se ruent vers l’Afrique. Pour le pire parfois, pour le meilleur aussi. En échange de matières premières dont le continent noir regorge (pétrole, gaz, métaux, uranium, bois, poissons), l’Empire du Milieu développe l’Afrique et l’intègre dans la mondialisation. Pékin séduit de nombreux dictateurs – en ne posant aucune condition – avec des produits bon marché, drogue à forte accoutumance dans les pays pauvres jusque-là dépendants des produits occidentaux. Mais de nouvelles dépendances guettent déjà. Grâce à Pékin, l’Afrique, jadis victime de l’afro pessimisme, vit un boum économique sans précédent. Pour la première fois, l’Afrique a le choix. Les Occidentaux, qui l’avaient laissé tomber, veulent y revenir. Seulement voilà, la place est souvent prise et des conflits se préparent… Qui sont ces aventuriers Chinois ? Dans quels pays vont-ils ? Pour y faire quoi ? Quel est le secret de leur succès ? Comment se passe la rencontre de ces deux mondes si différents ? Et avec quelles conséquences sur les droits de l’homme et l’environnement ? Et quelle place pour les Européens, les Français en particuliers ? Pour répondre à ces questions, les auteurs ont parcouru quinze pays, sillonnant tout le continent à la rencontre de cette « Chinafrique », des forêts ratiboisées du Congo aux rivages venimeux du Nigeria, des sables militairement mouvants du Niger aux pipelines du Soudan, des souvenirs d’Egypte made in China aux restaurants gastronomiques de Douala, des campagnes misérables de la Chine à ce continent mystérieux qu’est l’Afrique pour les nouveaux aventuriers.

Revue de presse :

- « Formidable enquête. [...] Pas de bla-bla inutile ou d’analyses subtiles dans cet ouvrage dense qui est en réalité un long reportage. » Le Point, mai 2008

- « Une enquête palpitante qui vaut tous les exposés théoriques. » Enjeux Les Échos, octobre 2008

- « On se laisse emporter par l’ouvrage comme on dévore des reportages. Et le lecteur débouche sur une fresque détaillée d’un phénomène qui est en train de modifier de fond en comble la donne géopolitique, donc économique, mondiale. » La Tribune de Genève, juin 2008

programme

dimanche

12:15

La terre devient ronde : vers un monde sans plus de centre.-


18:15

Regards sur la Chinafrique

 
achetez vos billets