logo
Invités 2017


ORY Pascal

France

23 mars 2016.
 

Biographie

 
JPEG - 52.8 ko
© C. HÉLIE

Professeur d’histoire à la Sorbonne , il enseigne à Sciences Po (École de journalisme), à l’Inasup (histoire culturelle) et à l’Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales. Il collabore régulièrement à la presse écrite, en tant que responsable de la page BD du magazine Lire. Il intervient également sur France Culture dans les émissions Tout arrive et La fabrique de l’histoire. Spécialiste d’histoire culturelle et d’histoire politique, il est l’auteur d’une trentaine de livres publiés.
Il participera en tant qu’administrateur de la SCAM à la remise du Prix Kessel.

En 2016 paraît un essai post-attentat à Charlie Hebdo, qui traite des questions doublement soulevées sur la liberté d’expression, la laïcité, le déclinisme des intellectuels français, l’antisémitisme ou encore les ressorts du radicalisme religieux.

Jouir comme une sainte et autres voluptés nous conduit dans l’Italie du XVIIesiècle, au moment du triomphe du catholicisme sur le protestantisme, de l’invention du baroque et de la mise en scène théâtrale. Un voyage élégant en forme d’autoportrait, libre, gourmand, à la fois érudit et insolite.


Bibliographie :

- Jouir comme une sainte et autres voluptés (Mercure de France, 2017)
- Ce que dit Charlie. Treize leçons d’histoire (Gallimard, 2016)

Actualité

 
Essais

Ce que dit Charlie. Treize leçons d’histoire

Gallimard - 2016

En janvier 2015, la France fut prise par surprise. Mais elle s’est, aussi, surprise elle-même. Aux deux massacres ont répondu des centaines de « marches républicaines », dont la polémique autour de ceux « qui n’étaient pas Charlie » n’a pas réussi à occulter la profonde signification politique.
L’événement est entré dans l’histoire. Il est entré aussi dans la géographie, sous le regard de l’étranger, lui-même témoin, acteur ou victime du drame.
Drame, au reste, ou tragédie ? Le massacre à Charlie Hebdo a mis face à face deux radicalismes : une extrême gauche vieillissante et un extrémisme religieux pour l’instant en plein essor. Le massacre à l’Hyper Cacher a confirmé la violence d’une haine du Juif cultivée dans certains milieux « issus de l’immigration ».
On a déjà beaucoup parlé de Janvier 15. Et ce n’est pas près de finir. Ce qu’on essaye ici, c’est d’analyser ce qui s’est passé, ce qui se passe encore et, dans une certaine mesure, ce qui va se passer, au travers d’une douzaine de clés d’interprétation, qui vont de « Sidération » à Soumission, en passant par Liberté d’expression, Laïcité ou Religion (Guerre de).
L’Histoire, « avec sa grande hache » (Georges Perec), a fait son travail. Un historien fait le sien.


Revue de presse :
- « L’analyse de Pascal Ory, critique de bandes dessinées et ami de Cabu, répond donc à des questions doublement soulevées sur la liberté d’expression, la laïcité, le déclinisme des intellectuels français, l’antisémitisme ou encore les ressorts du radicalisme religieux. “L’événement a produit un retour réflexif sur quelques concepts longtemps renvoyés à l’obsolescence, voire au discrédit”, souligne-t-il. Il les exhume pour éclairer l’actualité par des cheminements historiques parfois oubliés, et sans s’embarrasser du politiquement correct. »
Les Inrocks
- « Pour l’historien Pascal Ory, « le terrorisme est la guerre de notre temps. »
Le Monde

Oeuvre

 
En janvier 2015, la France fut prise par surprise. Mais elle s’est, aussi, surprise elle-même. Aux deux massacres ont répondu des centaines de « marches républicaines », dont la (...)
 

programme

Samedi

15:30

Remise du prix Joseph Kessel de la Scam en présence du jury

Cinéma Vauban – Salle 1 (300 places)

18:00

Signatures

 

Dimanche

10:30

Signatures

 

Lundi

10:15

Ils ont fait la France

La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

11:30

Signatures