logo
accueil > Saint-Malo > Invités > JOSSE Pierre
Invités


JOSSE Pierre

France

28 avril 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 46.1 ko
© Alain Niarfeix

Pierre Josse, grand voyageur planétaire (plus de 90 pays au compteur) depuis 37 ans pour le Guide du Routard, est également un arpenteur inlassable de la capitale.

Enfance et adolescence sur les bords du canal Saint-Martin et dans le quartier de la gare de l’Est, vie d’adolescent attardé et d’adulte au cœur du quartier des Halles pendant quelques années, puis à la Butte aux Cailles (XIIIème arrondissement), avant de rejoindre les terres germanopratines pendant plus de 15 ans.

Enfin, il est tombé amoureux du XIVème arrondissement et a élu quasiment définitivement domicile dans le quartier Denfert-Rochereau depuis une vingtaine d’années. Pour un Breton, presqu’un retour aux sources, puisqu’à deux pas et demi de l’historique quartier breton de Montparnasse...

Ce nomadisme parisien lui a permis de vivre des cultures et des atmosphères très différentes d’un quartier à l’autre. En outre, auteur de plusieurs guides sur Paris (le Routard Paris, Balades à Paris, plus de multiples déclinaisons), il en connaît beaucoup de richesses et possibilités (et continue même à en découvrir de nouvelles chaque jour).

Il créa pour Balades à Paris de nombreux itinéraires classiques et hors des sentiers battus. Surtout, depuis longtemps, il embarque pour le plaisir ses amis sur les lieux qu’il aime (notamment les cimetières, les passages inconnus, les impasses bizarres, des quartiers « marginaux », parfois des paysages nocturnes inquiétants...) pour de longues randonnées poétiques.

Chaque rue raconte une histoire, petite ou grande, sordide ou magnifique...Comme l’écrivait Henry Miller : « ...les rues chantent, les pierres parlent, les maisons suintent l’histoire, la gloire et la romance »...

Plus que les monuments d’ailleurs, c’est l’histoire des hommes, leurs rapports avec la culture de leur quartier, comment ils ont contribué à la façonner et à la défendre qui l’intéresse. C’est aussi le riche apport de l’immigration qu’il veut mettre en valeur et qui donne toutes ces fabuleuses couleurs et atmosphères dans la capitale...

Il a sélectionné quelques balades « coups de cœur » (nul doute, plus tard, d’autres viendront enrichir la liste) pour partager sa passion de Paris avec des visiteurs assoiffés de lieux insolites, d’anecdotes historiques souvent surprenantes et truculentes, parfois pathétiques, mais jamais tristes !

Son seul but : partager son amour (mais soyons francs aussi, quelques désillusions) d’une ville qui bouge, qui change (parfois trop vite), mais qui sait aussi se renouveler subtilement, intégrant harmonieusement modernité et éléments du passé.

Malgré les terribles destructions haussmanniennes, la désastreuse spéculation immobilière des années 1970-1980 (et encore aujourd’hui), il subsiste nombre de coins qui respirent encore et parfois, même dans le pire, le peu qui reste laisse l’imagination deviner tant de choses...Donc, passion, enthousiasme, grandiloquence (délire parfois), tout ça garanti lors de ces sorties et...langue de bois exclue !

Paris ville des Lumières, ville Eternelle, demeurera toujours le paradis de piétons... Pas de vaccinations obligatoires, nul besoin de gourdes, plein de bistrots balisent les itinéraires. Aiguisez vos crampons, on va battre le pavé !

Pierre Josse, avant de devenir le rédacteur en chef du Routard pendant près de 4 décennies, n’a pas eu une, mais plusieurs vies qu’il retrace dans les premières pages de ses Chroniques vagabondes.


- Chroniques vagabondes (Hachette tourisme, 2017)
- Art Mail, un monde en cartes postales (Hachette tourisme, 2009)
- Autres tombes : Mémoires (Terre de Brûme, 2003)
- Deux vagabonds en Bretagne (Terre de Brûme, 2000)
- Deux vagabonds en Irlande (Terre de Brûme, 1998)

Actualité

 
Autres

Chroniques vagabondes

Hachette Tourisme - 2017

Ce livre aurait pu s’appeler « une vie de Routard », mais le titre était déjà pris. De toute façon, Pierre Josse, avant de devenir le rédacteur en chef du Routard pendant près de 4 décennies, n’a pas eu une, mais plusieurs vies qu’il retrace dans les premières pages de ses Chroniques vagabondes.

Enfant de chœur « émérite » (eh oui !), décorateur-étalagiste, étudiant à l’université libre de Vincennes, instituteur en prison, bobinier chez l’imprimeur Draeger, correcteur de presse et, toujours, militant – à gauche toute ! - pour la défense des plus faibles… C’était bien avant le Routard, où il fit ses premiers pas en 1978, dans les années autour du joli mois de mai qui a changé la France.

De toutes ses vies, Pierre Josse a gardé le goût des autres qui irrigue les pages de son livre. Dans Chroniques vagabondes, il ne nous parle pas tant de lui que de ses rencontres avec des « gens ordinaires extraordinaires » et des pays qu’il a traversés. Pas tous, bien sûr (il en a plus d’une centaine au compteur), mais ceux qui l’ont le plus marqué et lui ont procuré de grands moments de bonheur et d’émotion… très communicatifs.

Car on se régale à la lecture de ces souvenirs classés par ordre alphabétique, comme dans un dictionnaire (qui nous rend) amoureux. Au programme, pas du tout des « Mémoires d’Outre-Tombe » - ouf ! - mais des tranches de vie humaines, des anecdotes, des courts récits : une rencontre impromptue avec Aung San Suu Kyi à Yangon ou avec Haroun Tazieff au sommet de l’Etna, des soirées mémorables au bistrot, un premier voyage à Cuba pour travailler dans les champs, l’émouvante découverte des monts d’Arrée ou du Chemin des Dames, une séance inoubliable de candomblé au Brésil, et puis les amis de toujours, comme le républicain irlandais Micky Doherty ou Bernard Pouchèle, le poète vagabond aux semelles de vent…

Les Chroniques vagabondes de Pierre Josse nous font également passer de l’autre côté du Routard, dans les coulisses de la vie d’enquêteur. Un quotidien fait d’aventures et de découvertes, mais aussi de vraies galères (on vous laisse savourer les mésaventures de Pierre au Mexique !) racontées avec franchise, truculence et humour.

L’ouvrage nous transporte aussi à une époque pas si lointaine où les GPS, les moteurs de réservations en ligne et routard.com n’existaient pas. Un autre âge du voyage, peut-être, mais loin d’être révolu. Car la passion de la découverte, de la rencontre et du partage qui anime ces vagabondages demeure toujours intacte, avec ou sans smartphone. Allez, bonne route à tous !

Oeuvre

 
Autres

Chroniques vagabondes

Hachette Tourisme - 2017
Ce livre aurait pu s’appeler « une vie de Routard », mais le titre était déjà pris. De toute façon, Pierre Josse, avant de devenir le rédacteur en chef du Routard pendant près de 4 (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 1999

Sur la route

 
programme

Dimanche

15:45

Chroniques vagabondes

Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 2