logo
Invités 2017


TCHAK Sami

Togo

4 mars 2016.
 

Biographie

 
PNG - 120.2 ko

Sami Tchak, de son vrai nom Sadamba Tcha-Koura, écrivain subversif et engagé, n’hésite pas à s’attaquer aux conforts et assises de la littérature africaine contemporaine : sa trop bonne conscience, ses réflexes militants, sa nostalgie voilée de la négritude. En 2001, son premier roman publié en France, Place des fêtes, faisait valser les tabous sexuels et familiaux dans un langage cru, en campant notamment un ado fils d’immigrés fantasmant sur sa propre mère, la sacro-sainte mère africaine. Cette littérature jubilatoire n’hésite pas à choquer, voire à piéger le lecteur dans le plaisir à raviver le morbide et se moquer de l’horreur. Alain Mabanckou en parle d’ailleurs de manière dithyrambique : « le roman le plus hardi, le plus iconoclaste de la littérature subsaharienne francophone contemporaine ».

L’écrivain naît en 1960 au Togo. Après quelques années d’enseignement en philosophie, il prend en 1986 le chemin de la Sorbonne pour y poursuivre des études de sociologie. Une fois son doctorat obtenu, il poursuit ses recherches qui le mènent en 1996 à Cuba, où il observe comment la prostitution est devenue « une stratégie de survie » dans une île privée de l’aide soviétique et victime du blocus. Sa rencontre avec le continent latino-américain, dont il découvre ensuite le Mexique et la Colombie, est décisive : c’est sur une toile de fond « latina » que se déroulent les quatre romans qui suivent Place des fêtes. Ainsi Le Paradis des chiots, décrivant la candeur et l’extrême violence mêlées des gosses sans avenir d’un bidonville colombien, reçut en 2007 le Prix Ahmadou Kourouma.

Au-delà de l’Amérique latine « réelle », c’est dans les "foisonnantes et imposantes" littératures latino-américaines que l’impénitent lecteur Sami Tchak s’est offert un détour. Les textes qui les composent forment des œuvres denses et complexes, qui pourraient être un modèle pour les lettres africaines selon l’auteur, qui fait dire à l’un de ses personnages : « Les littératures africaines sont rarement à la hauteur de nos héros. »
Et c’est justement toute l’Afrique contemporaine, contradictoire, excessive, que convoque Sami Tchak dans Al Capone le Malien, salué par beaucoup comme un retour au pays. Au centre de ce livre documenté, le personnage fascinant d’Al Capone, inspiré d’un homme bien réel, Donatien Koagné, célèbre pour ses trafics et escroqueries internationales. Ce protagoniste incarne une Afrique corrompue, matérialiste et scandaleuse, où l’argent-roi achève de se substituer à toutes les formes de sacré. Livre du retour à l’Afrique, écrit dans une langue apaisée, empreint d’érotisme mais moins explicite que par le passé, ce roman est pourtant dans la droite ligne de l’œuvre intransigeante qui valut à Sami Tchak le Grand prix littéraire d’Afrique noire en 2004.
Il participe en 2013 à une anthologie de nouvelles publiée à l’occasion de l’édition congolaise des Étonnants Voyageurs, L’Afrique qui vient, qui regroupe 28 écrivains de 28 pays d’Afrique différents. Tous nés après l’indépendance, ces auteurs ont une plume qui dessinent les contours d’une Afrique en devenir. C’est avec une énergie débordante qu’ils créent un nouvel espace romanesque pour dire l’Afrique confrontée à ses propres démons.

D’une question posée un jour lors d’un débat littéraire - lui demandant s’il se définissait comme écrivain noir - Sami Tchak livre, à travers des récits personnels, une réflexion perspicace sur les corrélations entre statut d’écrivain et couleur de peau.
La couleur de l’écrivain, lancé pour l’édition d’Étonnants Voyageurs en 2014, est une comédie littéraire, selon les propres mots de Sami Tchak. Retraçant son parcours, ses rencontres, il crée une véritable géographie littéraire où se mêlent les villes, personnages et auteurs de son imaginaire, entrée fascinante dans l’univers de l’écrivain.


Bibliographie :

Ouvrage collectif

- L’Afrique qui vient - Anthologie (Hoëbeke, 2013)

Romans

- Al Capone le Malien (Mercure de France, 2011)
- Filles de Mexico (Mercure de France, 2008)
- Le Paradis des chiots (Mercure de France, 2006)
- La Fête des masques (Gallimard, 2004)
- Hermina (Gallimard, 2003)
- Place des fêtes (Gallimard, 2001)

Essais

- La Couleur de l’écrivain (La Cheminante, 2014)
- Afrique, à l’épreuve du sida (L’Harmattan, 2000)
- La Prostitution à Cuba : communisme, ruses et débrouille (L’Harmattan, 2000)
- La Sexualité féminine en Afrique : Domination masculine et libération féminine (L’Harmattan, 2000)

Actualité

 
Essais

La Couleur de l’écrivain

La Cheminante - 2014

Tout est question de couleur, mais plutôt que celle de la peau, ce sont celles des sensations, des sentiments, des peurs, des pensées des rencontres, des atmosphères, des rêves, des imaginaires et des fantasmes qui animent Sami Tchak. Comme autant de pépites chatoyantes, les récits qu’offre ce grand essayiste et romancier togolais, dans cette comédie du monde, transporte le lecteur dans des univers inattendus. Des récits comme autant de chemins réjouissants tracés dans une géographie qui mêlent villes, personnages, auteurs : Beyrouth, Alger, N’Djamena, Harlem, Œdipe, Dostoïevski, Julien Gracq, Mongo Beti, Ananda Devi… Délicieux moments de lecture qui bousculent les habitudes autour de grandes questions traitées avec humour et perspicacité. Et l’auteur de déclarer que « nous usons de la géographie pour donner des ailes à nos rêves. » À n’en pas douter, les voyages sont au rendez-vous de La couleur de l’écrivain, signant l’acte d’un citoyen du monde en quête de dignité pour tous.


Revue de presse :
- « Comment peut-on être écrivain africain ?" Telle est la question qui le traverse de part en part. »

Oeuvre

 
Essais

La Couleur de l’écrivain

La Cheminante - 2014
Tout est question de couleur, mais plutôt que celle de la peau, ce sont celles des sensations, des sentiments, des peurs, des pensées des rencontres, des atmosphères, des rêves, (...)
 

Nouvelles

L’Afrique qui vient

Hoëbeke - 2013
Un monde meurt, et avec lui bien de nos repères – un autre monde naît, dans le tumulte et le chaos, mais avec une formidable énergie. Et une nouvelle Afrique, qui entend prendre (...)
 

Al Capone le malien

Mercure de France - 2011
Le prince s’est frayé un chemin au milieu des danseuses excitées pour marcher vers Binétou Fall. Il lui mit la main sur l’épaule. Elle eut un sourire crispé. Les femmes poussaient (...)
 

Filles de Mexico

Mercure de France - 2008
« Un jour, alors que nous nous baladions, dans le quartier dit de La Zona Rosa, nous vîmes, sorties d’un cabaret, trois Mexicaines hilares, de la même taille comme issues d’une (...)
 

Le paradis des chiots

Mercure de France - 2006
Nous sommes repartis à pied à El Paraiso, notre paradis à nous, pas beau la nuit, mais c’était notre paradis à nous, et alors qu’on tentait de se frayer un passage dans le noir, (...)
 

spip_logo

La fête des masques

Gallimard - 2004
C’est Catherine Lara qui rythme les premières pages de ce roman, narquois et doux requiem érotique pour une société défunte. "Babylone, c’est la fête au château. On va enfin changer (...)
 

Hermina

Gallimard - 2003
Hermina, c’est un voyage à travers l’espace (le Mexique, Cuba, Haïti, Paris, Miami...), le temps, les philosophies, la création, la chair qui se fait livres et les livres qui se (...)
 

Place de fête

Gallimard - 2000
Qui est cet homme qui raconte ? Quel âge a-t-il ? Comment s’appelle-t-il ? Nous savons seulement que son nom pose problème, comme sa peau. Nous savons quand même beaucoup d’autres (...)
 

Afrique, à l’épreuve du sida

L’Harmattan - 2000
Le sexe, dans sa dimension la plus élémentaire, devient une chose sérieuse, grave surtout en Afrique. Principal vecteur du fléau actuel, le sida, qui touche toutes les couches (...)
 

Après l’implosion de l’empire soviétique, Cuba devient un de ces pays pauvres – à l’égal d’Haïti – une de ces îles où la misère et le désespoir poussent les uns à risquer leur vie sur un (...)
 

Avec l’universalisation des comportements sexuels, facilitée par la Modernité, la femme africaine, en dépit des contraintes patriarcales, assume son corps et s’assume de plus en (...)
 

Vidéos

 

Les grands débats en vidéo

Saint-Malo 2013

Afrique francophone, Afrique anglophone

Avec Sami TCHAK, Ryad ASSANI-RAZAKI, Uwem AKPAN, André BRINK

 
Saint-Malo 2012

Littérature-monde en français

Avec Carole Martinez, Alexis Jenni, Maylis de Kerangal, Wilfried N’Sondé, Sami Tchak.

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2011

Des mots pour le dire


Avec Marie-Célie Agnant, Louis-Philippe Dalembert, Sami Tchak et Roma Tearne

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2013

Afro-Latino

Avec Sami TCHAK, Lyonel TROUILLOT, Jacques SARASIN, Joseph NDWANIYE, Diana EVANS.

 
Saint-Malo 2012

Dans un monde corrompu

Avec Qiu Xiaolong, In Koli Jean Bofane et Sami Tchak

 
Saint-Malo 2011

Nouveau roman africain : entre exil et mégapoles

Les écrivains Felwine Sarr et Sami Tchak dialoguent avec le politologue Achille Mbembe. La littérature du continent est-elle à la hauteur de l’Afrique qui naît ? . Présenté par Jean-Claude Le Brun. (1h)