logo
accueil > Saint-Malo > Invités > CHAMBAZ Bernard
Invités


CHAMBAZ Bernard

France

1er mars 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 60.1 ko
© Richard Schroeder

Agrégé d’Histoire et de Lettres modernes, le brillant Bernard Chambaz développe depuis les années 1980 une œuvre protéiforme, débutée avec L’arbre de vies, un roman historique sous la Révolution française, prix Goncourt du premier roman. Sa bibliographie impressionnante mêle ses passions pour la peinture, l’Histoire, la poésie, le voyage, et, bien sûr, le sport.

En 2003, l’écrivain Bernard Chambaz attaque à vélo, mais toujours le stylo à la main, au Tour de France, à l’occasion des 100 ans de la Grande Boucle. Cycliste acharné, il réitère l’expérience en 2006 avec le Giro italien puis en 2008, avec la Vuelta espagnole : trois courses qui ont donné naissance à sa Petite philosophie du Vélo (Milan 2008). Selon l’auteur, il y a une parenté intime entre le sport qui secrète des endorphines et l’écriture : la jouissance peut survenir, parfois même l’état de grâce.

Après un beau cycle, (Kinopanorama, Yankee, prix Louis Guilloux 2010, et Ghetto), tout en pudeur et en délicatesse, mêlant l’Histoire au roman familial, il publie en 2011 Marathon(s), un ouvrage dans lequel il s’intéresse à ces hommes et ces femmes qui vont au-delà de leurs limites pour la beauté du sport. Passionné par les sagas sportives et les drames intimes des athlètes, il collabore en 2012 à la revue Desports - qui mêle littérature, journalisme et sport - avec un "Abécédaire de la petite reine belge".

En 2013, Bernard Chambaz clôt un triptyque voyageur commencé en 2003 avec Petit voyage d’Alma-Ata à Achkhabad et poursuivi en 2007 avec Evviva l’Italia. L’écrivain reprend la route en direction du Portugal, à la rencontre des paysages et des êtres, des couches d’histoire et de géographie où ils s’inscrivent. De l’âpre Tras-os-montes à la douce Lisbonne, ce récit voudrait être un hymne à la vie, à la puissance des livres et à un pays fermement arrimé au continent européen.

Pour Dernières nouvelles du martin-pêcheur, paru en 2014, Bernard Chambaz repart à vélo, mais cette fois-ci pour une virée plus personnelle, plus intimiste. Avec sa femme - en voiture - à ses côtés, il parcourt l’Amérique de la côte est à la côte ouest à la recherche des traces de son fils, décédé d’un accident il y a vingt ans de cela. Lieu après lieu, souvenir après souvenir, l’écrivain nous montre que le bonheur est toujours possible malgré le deuil.

En 2015, dans Vladimir Vladimirovitch (Flammarion), il met en scène un malheureux homonyme de Poutine, homme de la rue, qui incarne, face à un régime qui sait étouffer les appels à la liberté, l’âme d’un peuple qui lutte contre la tristesse de sa propre servitude.

En 2016, Bernard Chambaz publie À tombeau ouvert, un court roman passionné où il "revisite l’existence vrombissante d’Ayrton Senna, ce héros magnifique, qu’il explore en tous sens avec la faculté d’empathie et le sens de l’incarnation qu’on lui connaît. » (L’Humanité).

La même année, il publie son premier recueil de poèmes depuis Été II en 2010 : Etc.. Divisé en cinq parties, ce recueil explore le thème de l’automne et de la mélancolie.

En 2017, il revient à sa passion pour l’histoire dans 17, petit recueil qui retrace l’histoire de personnages, plus où moins connus, dont la vie s’est articulée autour de l’année 1917.


Bibliographie :

- 17 (Seuil, 2017)
- Etc. (Flammation, 2016)
- À tombeau ouvert (Stock, 2016)
- Vladimir Vladimirovitch (Flammarion, 2015)
- Dernières nouvelles du martin-pêcheur (Flammarion, 2014)
- Portugal (François Bourin Editeur, 2013)
- Caro carissimo Puccini (Gallimard, 2012)
- Plonger (Gallimard, 2011)
- Marathon(s) (Seuil, 2011)
- Ghetto (Seuil, 2010)
- Yankee (Editions du Panama, 2008)
- Petite philosophie du vélo (Editions Milan, 2008)
- Les vingt glorieuses (Seuil, 2007)
- Evviva l’Italia : Balade (Editions du Panama, 2007)
- Journal des Lointains, N° 5 (Buchet-Chastel, 2007)
- La grande fête du rugby (Editions Rue du monde, 2007)
- Ecce Homo : Ou l’énigme Rembrandt (Desclée de Brouwer, 2006)
- Des nuages : De l’Antiquité à nos jours (Seuil, 2006)
- Poèmes (Jean-Pierre Huguet Editeur, 2005)
- Kinopanorama ((Editions du Panama, 2005)
- Un siècle d’Humanité (Seuil, 2004)
- Les Jo, les dieux grecs et moi (Rue du Monde, 2004)
- La praxis du nuage (La Sétérée, 2003)
- Petit voyage d’Alma Ata à Achkabad (Seuil, 2003)
- Le Tour de France sur mon petit vélo jaune, avec Zaü (Rue du Monde, 2003)
- À mon Tour (Seuil, 2003)
- Le Match de foot qui dura tout l’été (Rue du monde, 2002)
- Quelle histoire ! (Seuil, 2001)
- Autoportrait sous les arbres (Flohic, 2001)
- Komsomol (Seuil jeunesse, 2000)
- Une fin d’après-midi dans les jardins du zoo (Seuil, 2000)
- Echoir (Flammarion, 1999)
- Oeil noir (Flohic, 1999)
- Un lustre (Pousse caillou, 1998)
- Solitude du vendredi (Fleuve noir, 1999)
- Le pardon aux oiseaux (Seuil, 1998)
- L’orgue de Barbarie (Seuil, 1998)
- Entre-temps, (Flammarion, 1996)
- L’Orgue de Barbarie (Seuil, 1996)
- C’est tout comme - une anthologie de poésie contemporaine (Flammarion, 1995)
- L’arbre de vies (François Bourin, 1994)
- Italiques deux (Seghers, 1992)
- & le plus grand poème par-dessus bord jeté
- Vers l’infini milieu des années quatre-vingt (Seghers, 1992)
- La Dialectique Véronèse (la Sétérée, 1989)
- Le Principe Renaissance (la Sétérée, 1987)

Actualité

 
Biographie

17

Seuil - 2017

"J’en étais là, à ces échos assourdis et assourdissants des mitrailleuses au Chemin des Dames et des canons autour du Palais d’Hiver, quand je me suis avisé que 17 était advenu chaque siècle, au moins depuis le premier de notre ère. Et je me suis souvenu que 17 c’était aussi XVII, le « j’ai vécu » des Romains dont la puissance fatale n’avait échappé ni aux auteurs latins ni aux pilotes automobiles. Mon amoureuse m’a rappelé que Jack London venait de mourir en novembre dernier. C’était une raison suffisante sinon nécessaire pour donner l’accolade à la grande armée des vaincus et pour nous offrir un petit tour de manège avant qu’il ne soit trop tard.

Alors j’ai décidé de tracer ces 17 vies brèves de personnes plus ou moins célèbres, nées ou mortes en 17.

Par vie brève, je n’entends pas que la vie soit plus ou moins courte ou écourtée, mais la brièveté à quoi nous sommes habitués à la résumer. C’est le « fait de dire en peu de mots », ramasser à ce qui est considéré, à tort ou à raison, comme l’essentiel. Abréger toute une existence, parfois en six dates, quand deux sont déjà prises par la naissance et la mort. En bref, c’est donc écrire en résumé."

Oeuvre

 
Biographie

17

Seuil - 2017
"J’en étais là, à ces échos assourdis et assourdissants des mitrailleuses au Chemin des Dames et des canons autour du Palais d’Hiver, quand je me suis avisé que 17 était advenu (...)
 

Romans

À tombeau ouvert

(Stock, 2016) - 2016
Où étiez-vous le 1er mai 1994 ? Qui a oublié les débris de voiture qui volent, le pneu qui plane à une altitude invraisemblable et semble ne jamais vouloir retomber, les voix des (...)
 

Romans

Vladimir Vladimirovitch

(Flammarion, 2015) - 2015
La vie de Vladimir Vladimirovitch Poutine a changé ce jour de 1999 où son homonyme est arrivé au pouvoir. Le soir de l’élimination de l’équipe de hockey aux J.O. de Sotchi, Vladimir (...)
 

Récit

Dernières nouvelles du martin-pêcheur

Flammarion - 2014
L’auteur a traversé les États-Unis vingt ans après la mort de son fils Martin. Seul sur sa bicyclette, la vie continue autour de lui à chaque coup de pédale. Au fil de ses (...)
 

Récit

Portugal

Bourin éditeur - 2013
Après Petit voyage d’alma-ata à achkhabad et Evviva l’Italia, Bernard Chambaz reprend la route, dans le sillage de Jean Giraudoux, sillonnant en vain le Portugal, lors de l’été (...)
 

Caro carissimo Puccini

Gallimard - 2012
De la vie du compositeur italien Giacomo Puccini (1858-1924), nous avons presque tout oublié - l’avons-nous même jamais su ? Avec humour et précision, Bernard Chambaz évoque la (...)
 

Plonger

Gallimard - 2011
« Comme tous les jeunes Allemands de l’Est et de l’Ouest, Robert Enke a dû apprendre au lycée Le Roi des aulnes. Il y a huit strophes de quatre vers soit autant de vers que (...)
 

Marathon(s)

Seuil - 2011
Agrémenté d’une centaine de photographies, ce livre est consacré à la beauté singulière de cette épreuve nommée "marathon". Il rappelle ses origines à la fois historiques et mythiques (...)
 

Ghetto

Seuil - 2010
« Mon père a été enfant de chœur puis marxiste zélé. Quand il est mort, ma mère l’a enterré en pyjama et en chaussettes, bleu clair le pyjama, bleu foncé les chaussettes. Il a traversé (...)
 

Yankee

Panama (Ed du...) - 2008
1962, j’ai treize ans, ma grand-mère américaine est entre deux âges, on manifeste à Charonne pour la paix en Algérie, mon père s’active au comité central du parti communiste, John (...)
 

" A quoi pensez-vous tout ce temps ? La question m’a souvent été posée à l’occasion de mes Grands Tours de trois semaines à vélo. Elle tend à démontrer le caractère fondamentalement (...)
 

Les vingt glorieuses

Seuil - 2007
Il y a bientôt trente ans la formule assez magique des Trente Glorieuses s’imposait pour caractériser la période de croissance exceptionnelle qui venait de prendre (...)
 

Evviva l’Italia : Balade

Panama (Ed du...) - 2007
Quand Bernard Chambaz ouvre Sur le Giro 1949 de Dino Buzzati, il s’aperçoit que ce Tour d’Italie commence le jour de sa naissance. À la page 52, il découvre qu’un vieillard de 57 (...)
 

Journal des Lointains, N° 5

Buchet Chastel - 2007
A six heures, les mâchoires des freins font un boucan d’enfer. Le train finit par s’arrêter le long du quai. Le ciel est bâché, gris, sans la moindre fente. La gare, pourtant (...)
 

Dans le Sud-Ouest de la France, Fausto se met, bien sûr, au rugby. Et voilà que son équipe de Bagnols va connaître l’une de ses plus belles aventures sportives : une compétition (...)
 

Ecce Homo : Ou l’énigme Rembrandt

Desclée de Brouwer Editions - 2006
« Rembrandt a quatre cents ans. C’est presque aussi bien que don Quichotte. C’est deux fois mieux que mon grand-père et mon père réunis. Rembrandt nage tout là-haut, c’est un peu (...)
 

On peut prétendre à juste titre que les nuages ont constitué le premier paysage, voire l’horizon primordial qu’il nous a été donné de percevoir. Du fond d’un landau, nous considérions (...)
 

Poèmes

Jean-Pierre Huguet Editeur - 2005
Dessin de Gauvin / Préface Josanne Rousseau Avant-propos Anne Tanguy / Postface Bernard Chambaz “On ne m’a rien demandé, c’est vrai. Je m’enlace à un mot je me pends à ses lettres (...)
 

Kinopanorama

Panama (Ed du...) - 2005
1949. En mai, je nais. En juillet, Coppi gagne le Tour de France. En décembre, on fête les 70 ans du camarade Staline. Mon enfance s’éternise : je joue au ballon, je vais à (...)
 

L’Humanité c’est des millions de lecteurs, des dizaines de milliers de diffuseurs, des milliers de typos et de rotativistes, des centaines de journalistes, c’est un quotidien (...)
 

Fausto, fort en foot et très costaud en vélo, s’attaque maintenant aux JO ! Et justement les jeux Olympiques ont lieu cette année à Athènes, terre des dieux qui le font rêver et de (...)
 

La praxis du nuage

La Sétérée - 2003
 

Le miracle c’est qu’à cinquante ans passés l’émotion reste sinon exactement la même qu’au premier départ du moins analogue et aussi forte. On ne sait toujours pas exactement pourquoi (...)
 

Avec Zaü Après avoir fait le tour du monde avec son père (et son ballon de foot), Fausto a la chance de vivre le Tour de France avec sa mère (et son cousin Gino). Durant ces trois (...)
 

A mon Tour

Seuil - 2003
Le Tour a 100 ans ; Bernard Chambaz, 54 ans et un rêve fou. Dans la roue des Coppi, Anquetil, Merckx, il enfourche son vélo pour réaliser un rêve de gosse : faire le Tour de (...)
 

Avec Zaü L’année de ses 10 ans, Fausto n’est pas près de l’oublier ! Son père cartographe, se voit confier une mission exceptionnelle : écrire un livre sur les lieux légendaires de la (...)
 

Quelle histoire !

Seuil - 2001
Qu’y a-t-il de commun à Ramsès, Richard Cœur de Lion, Kankan Moussa, Potemkine, Jefferson et Mao Zedong, aux esclaves des cités antiques, aux paysans et forgerons d’ici et là, aux (...)
 

Rien ne m’excite autant que d’imaginer un livre, son motif, sa composition, les éléments amovibles d’un paysage que je traverserai ou habiterai un certain temps, rien ne me tient (...)
 

Komsomol

Seuil Jeunesse - 2000
Komsomol, c’est le nom d’un groupe rock constitué dans la banlieue rouge au milieu des années 60. Pendant l’été, Colin a disparu dans un accident de montagne. Début septembre, ses (...)
 

"Au regard qu’elle a posé sur moi, j’ai compris qu’elle me prenait pour quelqu’un d’autre. Elle avait commandé un grog. Elle a dit : Quentin. J’ai répondu Oui. Je ne sais pas ce qui (...)
 

Echoir

Flammarion - 1999
Depuis Entre-temps, je n’ai pas arrêté d’écrire des poèmes. Pas pu. Je me suis imposé une limite : les 49 de la partie intitulée « Une sombre et pas très douce mélancolie ». J’ai pensé (...)
 

Oeil noir

Flohic - 1999
" On n’a pas toujours été vieux. Mais on le devient. Même quand l’enfance ne vous lâche pas ; puisque à quatre-vingts ans vous continuez à rêver, à vous rappeler des sensations (...)
 

Solitude du vendredi

Fleuve Noir - 1999
 

Un lustre

Pousse caillou - 1998
 

Le pardon aux oiseaux

Seuil - 1998
La Tristesse du roi finie, j’ai eu le sentiment d’avoir bouclé la boucle de trois romans et un récit. Ni le bonheur ni la tristesse ne risquaient de disparaître du paysage. Mais (...)
 

Entre-temps

Flammarion - 1996
Ce recueil, sous forme de journal ou montage syncopé de brèves séquences, est sous-tendu par la perte d’un fils adolescent.
 

L’Orgue de Barbarie

Seuil - 1996
19 mars 1962. Quelques heures avant le cessez-le-feu qui doit mettre fin à la guerre d’Algérie, un peloton du 5e escadron du 27e régiment de dragons tombe dans une embuscade. Le (...)
 

Avec dans la tête la formule de Paul Eluard : " le meilleur choix de poèmes est celui que l’on fait pour soi", donner à lire aux jeunes, sans a priori, sous la forme la plus (...)
 

L’arbre de vies

Bourin éditeur - 1994
Antoine naît au dixième jour du mois de décembre 1787, à l’aube de la Grande Révolution. Son père, compagnon de Maximilien Robespierre, s’est engagé corps et âme dans les conflits qui (...)
 

Italiques deux

Seghers - 1992
 

 

 

La Dialectique Véronèse

La Sétérée - 1989
 

Le Principe Renaissance

La Sétérée - 1987
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2014

Écrivains-voyageurs

Avec Bernard CHAMBAZ, Christian GARCIN, Cédric GRAS et Sylvain TESSON.

 
Saint-Malo 2013

Étonnants Voyageurs

Participants : Bernard CHAMBAZ, Tim SEVERIN

 
Saint-Malo 2010

(H)istoires de vie

Avec Bernard CHAMBAZ, Pascal DESSAINT, Kéthévane DAVRICHEWY

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2014

Du sport et du pouvoir

Avec : Lola Lafon, Benoît Heimermann, Bernard Chambaz

 
Saint-Malo 2013

Sport et littérature : des histoires d’amours

Avec Benoît HEIMERMANN, Bernard CHAMBAZ, Frédéric ROUX, Vassilis ALEXAKIS, Maylis DE KERANGAL, Adrien BOSC.

 
Saint-Malo 2013

Poésie américaine

Avec Jacques Darras, Frédérique-Jacques Temple, Bernard Chambaz.

 
Saint-Malo 2013

Dans le nu de la vie

Avec Ariane Dreyfus, Bernard Chambaz, Yvon Le Men.

 
Saint-Malo 2010

Que sont nos utopies devenues ?

Avec Bernard CHAMBAZ, Farid ABDELOUAHAB, William MBAYE. Un débat animé par Willy Persello.

 
Saint-Malo 2009

Littérature et engagement

Avec Alain Dugrand, Duong Thu Huong, Bernard Chambaz, Kjartan Flogstad, Atiq Rahimi. Animé par Jean-Pierre Perrin

 
programme

Samedi

16:30

Les poètes dans leurs vies

Salle Sainte Anne

18:00

Signatures

 

Dimanche

09:00

Petit déjeuner littéraire - Bernard Chambaz


11:00

Signatures


15:15

Paroles, paroles... Pour saluer Jacques Prévert-

Salle Sainte Anne

16:45

Signatures

 

Lundi

11:00

Signatures


14:30

Les écrivains font du sport

Univers (Grande Salle)

16:30

Lectures

Salle Sainte Anne