logo
accueil > Saint-Malo > Invités 2017 > SEPÚLVEDA Luis
Invités 2017


SEPÚLVEDA Luis

Chili

14 mars 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 66 ko
©Daniel Mordzinski

Jonglant avec les genres, de la nouvelle au récit de voyage en passant par le roman, cet écrivain et journaliste chilien est l’auteur d’une œuvre considérable destinée aux adultes mais aussi à la jeunesse, l’une des plus lues et des plus traduites en Europe. Affilié au courant littéraire latino-américain du post-réalisme magique, Luis Sepúlveda mélange fiction et réalité politique dans un style à la fois simple et poétique, accessible au plus grand nombre. Remarquable conteur et défenseur des droits de l’homme et de la nature, il est à sa manière un écrivain engagé. La dénonciation virulente des dictatures, des coups d’État fascistes et du non-respect de la nature constitue un thème récurrent dans ses livres.

Né à Ovalle dans le Nord du Chili en 1949, Luis Sepúlveda milite dès l’adolescence dans les jeunesses communistes et entreprend des études de Lettres. Arrêté et emprisonné comme opposant politique au régime de Pinochet, il est condamné à vingt-huit ans de prison ferme. Après deux ans et demi de captivité, il est libéré grâce à l’intervention d’Amnesty International et sa peine de vingt-huit ans, commuée en huit années d’exil en Suède. Cependant, Luis Sepúlveda ne traverse pas l’Atlantique, il sillonne au contraire l’Amérique latine. Au Nicaragua, il s’engage au côté des sandinistes dans la lutte armée qui les opposent au régime de Somoza. En 1978, il partage pendant un an la vie des Indiens Shuars. De cette expérience naîtra l’un de ses romans les plus célèbres : Le vieux qui lisait des romans d’amour, traduit aujourd’hui en plus d’une trentaine de langues. Formidable célébration des coutumes indigènes, de la nature dévastée par la cupidité. Ce récit réaliste et magique, en partie autobiographique a obtenu un succès mondial. Luis Sepúlveda publie également dans le genre policier Journal d’un tueur sentimental, parodie de roman noir ; Yakaré, et Hot line, nouvelles policières qui dénoncent les méfaits de la société chilienne.

Il vit actuellement en Europe, signant régulièrement des chroniques dans le quotidien espagnol El País et dans divers journaux italiens. Luis Sepúlveda reste un écrivain engagé et milite au sein de la Fédération internationale des droits de l’homme. Avec La lampe d’Aladino et autres histoires pour vaincre l’oubli, il signe un recueil de nouvelles au travers duquel il revient entre autre sur son passé et les années Pinochet. Il remporte en 2009 le Prix Primavera, l’un des plus prestigieux prix espagnols, pour son roman (L’ombre de ce que nous avons été) qui conjugue avec humour et émotion les destins de trois anciens militants de gauche.

Après sa célèbre fable Histoire d’une mouette et d’un chat qui lui appris à voler qui lui valu de nombreuses récompenses dont le Prix Sorcière en 1997, et le Prix de la Cité des Livres Cherbourg-Octeville 2004, il publie Histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur qui relate les aventures d’un escargot qui aimerait connaître les raisons de sa lenteur et avoir un nom. Cette fable illustrée en noir et blanc par Joëlle Jolivet n’est pas destinée qu’aux enfants, mais aussi à tous ceux qui ont une sensibilité pour les fables bien contées et qui courent inlassablement après le temps en rêvant d’une accalmie. Il aborde divers thèmes tels que la vitesse dans la société actuelle qui empêche la rencontre authentique et sincère avec l’autre ainsi que l’importance de la mémoire. Il en va de même avec Histoire d’un chat et d’une souris qui devinrent amis, toujours avec Joëlle Jolivet, qui aborde cette fois la question de la différence.

Lorsqu’il présente son roman Ingrédients pour une vie de passions formidables, Luis Sepúlveda cite l’écrivain brésilien Guimarães Rosa « Raconter c’est résister » pour expliquer ce qui l’a animé et qui l’anime encore dans son écriture. Ce récit se présente comme une conversation avec le lecteur et lui permet de mieux connaître cet écrivain à travers son intimité et ses confidences. Ainsi, une fois le livre refermé, il saisit mieux l’univers de cet auteur qui se sert des mots pour combattre et résister devant les événements du monde. Dans son roman L’Ouzbek muet et autres histoires clandestines Luis Sepúlveda poursuit cette idée d’entraîner le lecteur dans le Chili de son enfance en racontant des anecdotes irrésistiblement drôles et tendres en hommage à un temps où on pouvait rêver “d’être jeune sans en demander la permission”, dans une Amérique du Sud où la jeunesse s’intéressait à la politique.

Il se joint à nous cette année pour nous présenter son dernier roman La fin de l’histoire, qui fait suite au polar Un nom de torero sorti en 1996 et réédité pour l’occasion. Vingt ans après son repli en Patagonie, Juan Belmonte l’ex-combattant aux multiples engagements du roman orignel, se voit dans l’obligation de reprendre du service. Savoureux mélange d’Histoire et d’histoires, ce récit est une véritable réussite, et son personnage principal, même après vingt ans d’absence, semble ne pas avoir pris une ride.


Bibliographie :

Jeunesse

- Histoire d’un chat et d’une souris qui devinrent amis (Métailié, 2015)
- Histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur (Métailié, 2014)
- Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler (Métailié jeunesse, 1996)

Romans

- La fin de l’histoire (Métailié, 2017)
- L’Ouzbek muet et autres histoires clandestines, traduit par Anne-Marie Métailié (métailié, 2014)
- Ingrédients pour une vie de passions formidables, traduit de l’espagnol par Bertille Hausberg, (Metailié, 2014)
- Dernières nouvelles du Sud, en collaboration avec Daniel Mordzinski (Métailié, 2012)
- Histoires d’ici et d’ailleurs
- L’ombre de ce que nous avons été
- La lampe d’Aladino : Et autres histoires pour vaincre l’oubli (Éditions Métailié, 2008, trad. Bertille Hausberg)
- L’ange vengeur (Métailié, 2006)
- Les Pires Contes des frères Grim (Métailié, 2005)
- Une sale histoire : Notes d’un carnet de moleskine (Métailié, 2005)
- La folie de Pinochet (Métailié, 2003)
- Les roses d’Atacama (Métailié, 2001)
- Yacaré, suivi de Hot line (Métailié, 1999)
- Journal d’un tueur sentimental (Métailié, 1998)
- Rendez-vous d’amour dans un pays en guerre (Métailié, 1997)
- Le neveu d’Amérique (Métailié, 1996)
- Un Nom de torero (Métailié, 1994)
- Patagonia Express (Albin Michel, 1995)
- Le monde du bout du monde (Métailié, 1993)
- Le vieux qui lisait des romans d’amour (Métailié, 1992)

Actualité

 
Romans

Un nom de torero

Anne-Marie Métailié - 2017

Les 63 pièces d’or de la collection du Croissant de Lune Errant ont été volées par les nazis. Après quarante ans de sommeil, à la chute du mur de Berlin, elles réapparaissent en Patagonie et la course-poursuite commence entre la Lloyd Hanséatique et les anciens agents de la Stasi.
La Lloyd a un atout majeur : Juan Belmonte. Il porte un nom de torero et un lourd passé de guérillero de toutes les révolutions perdues de l’Amérique latine. La Lloyd ne lui a pas laissé le choix : partir à la recherche des pièces d’or ou perdre Véronica, son unique raison de vivre, brisée par la torture.
Dans cette course au trésor vers la Patagonie, Belmonte retrouve un Chili où le poids du silence n’a pas enterré la profonde humanité des habitants du bout du monde. Luis Sepûlveda montre une fois encore qu’il est un extraordinaire raconteur d’histoires.

Traduit de l’espagnol (Chili) par François Maspero


Revue de presse :

- « L’excellent policier de Sepúlveda qui se rattache à l’école prometteuse du thriller sud-américain, absorbe sans servilité l’influence des maîtres nord-américains : efficacité des constructions, rigueur du style, morale sourcilleuse du héros dont les échecs accumulés attestent la grandeur. » 
Jean Soublin, L’Express

- « Sur cette trame de thriller politique et policier, Sepúlveda écrit un de ces grands livres dont Manuel Vazquez Montalban ou Leonardo Sciascia ont le secret. Il utilise le roman comme moyen de sonder le réel, l’actualité, les obscures histoires du monde politique. »
Michèle Grazier, Télérama

Oeuvre

 
Romans

La fin de l’histoire

Anne-Marie Métailié - 2017
« La littérature raconte ce que l’histoire officielle dissimule. » Luis Sepúlveda Juan Belmonte a déposé les armes depuis des années, il vit en Patagonie près de la mer avec sa (...)
 

Romans

Un nom de torero

Anne-Marie Métailié - 2017
Les 63 pièces d’or de la collection du Croissant de Lune Errant ont été volées par les nazis. Après quarante ans de sommeil, à la chute du mur de Berlin, elles réapparaissent en (...)
 

Entretiens

Deux idées du bonheur

Anne-Marie Métailié - 2016
Ce livre écrit à quatre mains par Luis Sepúlveda et Carlo Petrini est né d’une conversation entre deux hommes venus d’horizons et de pays différents. L’écrivain et le gastronome (...)
 

Il était une fois, dans les années 60 du siècle dernier, des pays où la politique occupait une place primordiale dans la vie des jeunes gens. Au Chili comme ailleurs, le langage (...)
 

Album jeunesse

Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis

Anne-Marie Métailié - 2015
Max est l’humain de Mix et Mix est le chat de Max. Ils grandissent ensemble, ils sont amis pour de vrai. Lorsque Max part faire ses études, il emmène son chat bien-aimé. Max est (...)
 

L’écriture, l’engagement politique, les amitiés, l’exil, le voyage sont les éléments indissolublement mêlés de ces récits d’une vie d’aventures fascinantes que nous raconte Luis (...)
 

Les escargots qui habitent le Pays de la Dent-de-Lion sous l’acanthe touffue mènent une vie paisible, lente et silencieuse ; ils sont à l’abri des animaux et entre eux s’appellent (...)
 

Dernières Nouvelles du Sud

Seuil Points - 2013
En 1996, Luis Sepúlveda et Daniel Mordzinski partent pour un long voyage à travers la Patagonie, de San Carlos de Bariloche au Cap Horn, à partir du 42e parallèle, et retour par (...)
 

Dernières Nouvelles du Sud

Anne-Marie Métailié - 2012
Dernières nouvelles du sud « Nous sommes partis un jour vers le sud du monde pour voir ce qu’on allait y trouver. Notre itinéraire était très simple : pour des raisons de (...)
 

Littérature jeunesse

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler

Anne-Marie Métailié - 1996
Zorbas le chat a promis à la mouette qui est venue mourir sur son balcon de couver son dernier oeuf, de protéger le poussin et de lui apprendre à voler. À travers leurs aventures, (...)
 

Le vieux qui lisait des romans d’amour

Anne-Marie Métailié - 1992
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2015

25 ans, un certain regard

 
Saint-Malo 1996

Didier DECOIN, Luis SEPULVEDA

 
Saint-Malo 2012

Vers le Sud

Avec Isabelle Autissier, Luis Sepulveda et Daniel Mordzinski

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2015

Rencontre : Le pouvoir du conte


Avec Timothée De Fombelle, Luis Sepúlveda, Pierre Dubois, Audrée Wilhelmy et Irina Teodorescu

 
Saint-Malo 2015

L’Ouzbek muet et autres histoires clandestines


Avec Luis Sepúlveda

 
Saint-Malo 2012

Les empires du froid

Avec Isabelle Autissier, Jean-Luc Coatalem, Luis Sepulveda et Daniel Mordzinski

 
Saint-Malo 2012

Voyage en Patagonie

Avec Luis Sepúlveda et Daniel Mordzinski.

 
Saint-Malo 2012

L’esprit des lieux

Avec Luis Sepulveda, Daniel Mordzinski, Gilles Lapouge et Jean-Luc Marty

 
programme

Samedi

14:00

Humeurs noires

Nouveau Monde - salle 1

15:05

Signatures

 

Dimanche

11:15

Signatures


14:00

Pour saluer Luis Sepúlveda

Café Littéraire

17:30

Des animaux et des hommes

Salle Canada - Hôtel Chateaubriand
 

Lundi

11:00

Le Chien Mapuche et autres histoires de Luis Sépulveda

Salle Canada - Hôtel Chateaubriand

14:00

Face au monde : la responsabilité de l’écrivian

Salle Maupertuis

15:50

Signatures