logo
accueil > Saint-Malo > Invités > CAPARROS Martin
Invités


CAPARROS Martin

Argentine

4 avril 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 43 ko
© JL Paille

Figure intellectuelle emblématique du monde hispanophone, Martín Caparrós est romancier, journaliste et essayiste. Il est né en 1957 à Buenos Aires. Son père est le célèbre psychiatre Antonio Caparrós. Après des études dans le secondaire au Colegio Nacional de Buenos Aires, il entame une carrière dans le journalisme, puis s’exile en France en 1976 à la suite du coup d’État du général Videla. Il obtient un diplôme d’histoire à la Sorbonne. Il s’installe ensuite à Madrid avant de rentrer en Argentine au début des années 1980.
Martin Caparrós est l’auteur de nombreux ouvrages de fiction et de nonfiction qui parlent de sujet sociaux et mondiaux. En français, il publie notamment La Faim, un essai qui lève le voile sur un paradoxe tragique de la mondialisation : 25 000 hommes, femmes et enfants meurent chaque jour de faim ou de malnutrition alors que l’industrie agro-alimentaire atteint des sommets de surproduction.
En 2017, il signe À qui de droit, qui — dans un va-et-vient avec l’Argentine du passé et du présent — revient sur des heures noires de l’histoire de son pays d’origine : la dictature militaire des années soixante-dix et tous les massacres qu’elle a provoqués.


Bibliographie

- À qui de droit (Buchet Chastel, 2017)
- La Faim (Buchet Chastel, 2015)
- Living (Buchet Chastel, 2014)
- Valfierno (Fayard, 2008)

Actualité

 
Romans

A qui de droit

Buchet Chastel - 2017

Ce roman noir mené de main de maître par l’excellent Martín Caparrós se lit comme le récit d’une quête, celle de Carlos, ex-militant de l’extrême gauche argentine que la dictature a broyé, lui dérobant à la fois ses croyances politiques et la femme qu’il aimait, Estela, qui a rejoint la légion des tristement célèbres desaparecidos. Dans un subtil va-et-vient entre l’évocation de l’Argentine des années 70 et le présent, l’auteur tisse le récit d’une obsession tout en livrant une radiographie terrible d’un pays qui n’a toujours pas réglé ses comptes avec ce lourd passé : les chapitres alternent la chronique d’un petit village argentin, traumatisé par le meurtre sauvage de son curé, et la lente mais certaine dérive de Carlos, que la soif de vengeance mènera au pire. Un texte essentiel sur la conscience politique et la mémoire, porté par une intrigue haletante et qui mêle avec brio les genres.

Traduit de l’espagnol (Argentine) par Alexandra Carrasco.

Oeuvre

 
Romans

A qui de droit

Buchet Chastel - 2017
Ce roman noir mené de main de maître par l’excellent Martín Caparrós se lit comme le récit d’une quête, celle de Carlos, ex-militant de l’extrême gauche argentine que la dictature a (...)
 

programme

Samedi

17:00

À qui de droit

Nouveau Monde - salle 2

18:00

Signatures

 

Dimanche

14:30

La violence des hommes

Café Littéraire

15:30

Signatures

 

Lundi

10:30

Signatures


14:00

Face au monde : la responsabilité de l’écrivian

Salle Maupertuis