logo
Invités


PHICIL

France

31 mars 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 30 ko
© Cécile Gabriel

Né en banlieue parisienne en 1975, Phicil (de son vrai nom Philippe Gillot) apprend les rudiments du dessin dès le lycée (lycée du livre et des arts graphiques Maximilien-Vox). C’est à cette époque que ses amis lui donnent ce sobriquet, suite à une mauvaise prononciation de son prénom.

Après le lycée, il intègre la fac d’arts plastiques de Saint-Denis avant de se réorienter pour étudier la musique. Il obtient alors une maîtrise en musicologie.

De retour dans le monde du dessin, Phicil participe, en 2003, à un concours de BD organisé par les éditions Glénat et la chaîne de télé Arte. Finaliste, il rencontre Marc Lizano, scénariste avec lequel il imagine Ventricule (Carabas, 2009).

Il réalise également plusieurs albums mis en couleurs par Drac (Pascale Wallet) : Georges Frog (Carabas, 2006-2010), Boules de cuir (Carabas, 2012) et Zen. Méditations d’un canard égoïste (Carabas, 2015).

Au côté du scénariste Sylvain Runberg, il dessine la série London Calling (Futuropolis, 2006-2010).

Il rencontre le journaliste et scénariste Olivier Courtois grâce au magazine ‘La Revue dessinée’ ; les deux auteurs y publient une histoire ensemble, "La Rue de l’intérim". Cette collaboration se poursuit avec l’album La France sur le pouce (Dargaud 2017) qu’il vient nous présenter cette année.

Phicil travaille également comme illustrateur pour la presse jeunesse (‘J’aime lire’, ‘Moi, je lis’, ‘J’apprends à lire’) et enseigne la bande dessinée et l’illustration à l’école supérieure d’arts graphiques Jean-Trubert, à Paris.

Actualité

 
Bande Dessinée

La France sur le pouce

Éditions Dargaud - 2017

Avec Phicil.

Olivier Courtois est journaliste. Dans ce gros et beau livre en couleurs, il nous raconte comment il a décidé de quitter sa vie sédentaire pour partir sur la route, en auto-stop. Sans l’avoir prévu, il fait plusieurs tours de France avec le pouce tendu… et le véhicule des très nombreuses personnes qui le prennent avec eux, pour des heures ou quelques minutes. Et dans l’habitacle d’une voiture, sachant que la rencontre sera, a priori, sans lendemain, tout le monde ou presque parle, aborde les sujets les plus graves ou tout à fait frivoles, tout le monde se livre. Et c’est un magnifique portrait de la France et des Français que les deux auteurs dressent. Un portrait plutôt positif, très varié, tant des gens que des décors de notre pays. Un Road-movie documentaire.


Revue de presse :

- « Une très jolie aventure humaine et sociale sur les routes de France, mise en lumière par un coup de crayon agile et fort détaillé. »
Guillaume Garcia-Mora, Planète BD

- « De son dessin tout en fragilité et en simplicité naissent des ambiances, des atmosphères fort bien rendues et certains paysages donnent envie d’aller voir à notre tour, d’autant qu’il est clair que ce voyage « sur le pouce » apprend énormément de choses. »
Didier Quella-Guyot, BD Zoom

- « La France sur le pouce, par Olivier Courtois et Phicil : enfin une bd qui nous transporte ! »
Les chroniques de l’invisible

Oeuvre

 
Bande Dessinée

La France sur le pouce

Éditions Dargaud - 2017
Avec Phicil. Olivier Courtois est journaliste. Dans ce gros et beau livre en couleurs, il nous raconte comment il a décidé de quitter sa vie sédentaire pour partir sur la route, (...)
 

programme

Samedi

17:15

Voyager à dessein

Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 2
 
ailleurs sur le site