logo
accueil > Saint-Malo > Invités > STRØKSNES Morten A.
Invités


STRØKSNES Morten A.

Norvège

3 avril 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 61.8 ko
© Alva Gehrmann

Né en Norvège en 1965, Morten A. Strøksnes est écrivain, journaliste et photographe. Il a publié des récits de voyage, des reportages littéraires, des essais et contribue à plusieurs journaux et magazines. Le Livre de la mer, son premier ouvrage traduit en français, a reçu un accueil enthousiaste de la part du public, et a obtenu le Prix des Critiques 2015 pour le meilleur ouvrage de non-fiction.
Un soir de juillet, Morten Strøksnes reçoit un coup de fil de son ami Hugo Aasjord, artiste-peintre qui vit à Skrova, dans le nord de la Norvège. Ça y est, les conditions météo sont enfin idéales pour partir à la pêche au requin du Groenland. Deux jours plus tard, il a quitté Oslo. Commence alors la première de leurs quatre tentatives pour capturer un spécimen de cet animal méconnu, qui hante les mers polaires. Leur quête va courir sur un an, au fil des saisons, au cœur des îles Lofoten, haut lieu de la pêche à la morue. Eux, ils veulent pratiquer la pêche à l’ancienne, avec une ligne et un hameçon gros comme un croc de boucher, avec pour appât un bout de carcasse de bœuf ou un morceau de graisse de baleine. À bord du Bombard d’Hugo, ils vont affronter les éléments, les vents, les tempêtes, l’attente, les pannes de moteur, les échecs, et ils vont connaître l’ivresse du combat contre une bête d’une tonne. Et leur pêche leur apprendra que la nature triomphe toujours de l’homme.


Bibliographie

- Le Livre de la mer (Gallimard, 2017)

Actualité

 
Récit

Le livre de la mer

Gallimard - 2017

Un soir, Hugo et son ami prennent une grande décision : ils vont capturer un requin du Groenland, qui peut mesurer jusqu’à huit mètres, et vivre plus de deux cents ans.
Au fil de trois séjours sur l’île de Skrova, dans le nord de la Norvège, où le narrateur rend visite à son ami peintre et pêcheur, le défi des deux hommes se mue en une quête quasi mystique : capturer ce requin, c’est d’abord approcher un spécimen d’une force hors du commun. C’est repousser ses limites physiques et prendre des risques réels, sur un canot pneumatique, en utilisant un hameçon au bout d’une ligne. C’est tenter de combattre les éléments qui se déchaînent lors d’une tempête, enrager lorsque la sortie en mer est rendue impossible par un moteur défaillant, supporter la frustration de ne jamais voir arriver l’animal au moment où l’on est prêt.
Cette chronique de l’attente d’une pêche miraculeuse est aussi celle de l’amitié entre deux hommes envoûtés par la mer qui abrite tant de mystères et d’habitants à la fois fascinants et effrayants. En faisant coexister une étonnante érudition scientifique et un sens de l’humour renouvelé par l’absurdité de la situation, Morten A. Strøksnes livre ici une sorte de journal de voyage animé par un véritable suspense. Dans le sillage d’Herman Melville et de Jules Verne, quelque part entre le récit fantastique, les légendes nordiques, l’étude biologique et la rêverie, le livre de la mer nous invite à un périple singulier auprès de ces marins téméraires et un peu fous.

Traduit du norvégien par Alain Gnaedig


Oeuvre

 
Récit

Le livre de la mer

Gallimard - 2017
Un soir, Hugo et son ami prennent une grande décision : ils vont capturer un requin du Groenland, qui peut mesurer jusqu’à huit mètres, et vivre plus de deux cents ans. Au fil (...)
 

programme

Samedi

15:30

Mer cruelle

La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

17:45

Rencontre autour du Prix Gens de mer

Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1
 

Dimanche

11:30

Monde sauvage

Café Littéraire

15:00

Signatures

 

Lundi

11:00

Signatures