logo
accueil > Saint-Malo > Invités > RAMBAUD Patrick
Invités


RAMBAUD Patrick

France

28 mars 2017.
 

Biographie

 

Biographie

JPEG - 30.8 ko
© JF Paga

Membre de l’Académie Goncourt, Patrick Rambaud ne manque jamais de nous régaler de son humour sarcastique en nous parlant de sujets aussi sérieux que le monde politique français.

Écrivain (sur)doué, à Paris en 1946, il intègre la faculté de Nanterre vingt ans plus tard, mais ne fréquentera finalement que très peu ses amphithéâtres, préférant passer ses journées et ses nuits à la cinémathèque. Au sortir de son service militaire dans l’armée de l’air, il débute comme rewriter dans une maison d’édition, continue comme critique de cinéma sur France Inter, puis se spécialise dans la presse écrite et devient pigiste chez Positif.

Il fonde le mensuel satirique Actuel en 1970 avec Jean-François Bizot et Michel-Antoine Burnier, et y reste quatorze ans pendant lesquels il use les touches de sa machine à écrire pour composer des parodies de nombreuses personnalités littéraires et universitaires, un genre qui devient progressivement sa spécialité. Patrick Rambaud réussit cependant à se débarrasser de cette étiquette en publiant des romans historiques chez Grasset, qui obtiendront le prix Alexandre Dumas et le prix Lamartine. La Bataille, récit de la défaite napoléonienne d’Essling, sera récompensé par le prix Goncourt et le prix de l’Académie française en 1997. Il rédige ensuite Le Journalisme sans peine, relevant les clichés et les lieux communs des écrits journalistiques.

2008 marque son retour dans la critique satirique et politique avec la première des six Chroniques du Règne de Nicolas Ier qui narre de façon grotesque le quotidien de la « cour » de Nicolas Sarkozy, souverain à mi-chemin entre Napoléon Ier et Louis XVI. En 2013, il publie le dernier tome de cette série, Tombeau de Nicolas Ier, avènement de François IV, l’occasion pour Patrick Rambaud d’en finir définitivement avec Nicolas Sarkozy. En 2015, son roman Le Maître est une leçon de sagesse pour nos temps modernes, un livre dans lequel il invente une vie au premier penseur chinois à avoir signé un texte de son nom, Tchouang-Tseu. Il y a vingt-cinq siècles de cela, celui-ci s’interrogea sur tous les problèmes majeurs qui se posent aujourd’hui : écologie, critique du machinisme qui « mécanique le cœur », critique du pouvoir…

Il écrit également des sketches et un spectacle représenté au théâtre national de Chaillot en collaboration avec Bernard Haller : Fregoli, mis en scène et en couleurs vives par Jérôme Savary. Il a également travaillé à deux scénarios de Jean-Pierre Mocky, Les Saisons du plaisir et Une nuit à l’Assemblée.

Patrick Rambaud publie en 2016 François le Petit, nouvelle farce satirique politique, dont la victime n’est autre que le successeur à l’Élysée de « Nicolas Ier » et son règne bling-bling. Le livre emprunte son titre au Napoléon le Petit de Victor Hugo et dresse un portrait amer mais hilarant, de la politique actuelle et du renversement de ses valeurs historiques et idéologiques.

En 2017, peu avant la fin du mandat de François Hollande, Patrick Rambaud signe un nouveau pastiche délectable, Chronique d’une fin de règne, qui revient sur les récents événements du quinquennat de « François le Petit » : des attentats de janvier 2015 à la désignation du « Duc de Sablé » comme candidat de droite à la présidentielle. Un livre cathartique s’il en est, qui pose un regard plein d’humour sur l’état de la politique française à la veille des éléctions présidentielles.


Bibliographie :

- Chronique d’une fin de règne (Grasset, 2017)
- François le Petit (Grasset, 2016)
- Le Maître (Grasset, 2015)
- Tombeau de Nicolas Ier, avènement de François IV (Grasset, 2013)
- Les chroniques du règne de Nicolas Ier (Glénat, 2012)
- Quatrième chronique du règne de Nicolas Ier (Grasset, 2012)
- Quatrième chronique du règne de Nicolas Ier (Grasset, 2011)
- Troisième chronique du règne de Nicolas Ier (Grasset, 2010)
- Deuxième chronique du règne de Nicolas Ier (Grasset, 2009)
- Chronique du règne de Nicolas Ier (Grasset, 2008)
- Le chat botté (Grasset, 2006)
- L’idiot du village : Fantaisie romanesque (Grasset, 2005)
- Le sacre de Napoléon (Michel Lafon, 2004)
- L’Absent (Grasset, 2003 - 3e opus de la trilogie napoléonienne)
- Comme des rats (Grasset, 2002)
- Bernard Pivot reçoit (Grasset, 2001)
- Il neigeait (Grasset, 2000 - 2e opus de la trilogie napoléonienne)
- Les aventures de mai (Grasset, 1998)
- Le journalisme sans peine (Plon, 1997)
- La Bataille (Grasset, 1997 - 1er opus de la trilogie napoléonienne, prix Goncourt et grand prix du roman de l’Académie française)
- La dictature médicale (Robert Laffont, 1996 - avec Bernard Kouchner)
- Ubu président (Robert Laffont, 1990)
- Les mirobolantes aventures de Fregoli (François Bourin, 1994)
- 1848 (Grasset, 1994)
- Le visage parle (Balland, 1988)
- Comment se tuer sans en avoir l’air (Table ronde, 1986)
- La mort d’un ministre (Grasset, 1985)
- Fric-Frac (Grasset, 1984)
- Les complots de la liberté - 1832 (Grasset, 1976)

- Le gros secret : mémoires du labrador de François Mitterrand (Calmann-Lévy, 1996 - sous le pseudonyme Baltique)
- Mururoa mon amour (Lattès, 1996 - sous le pseudonyme de Marguerite Duraille)
- Virginie Q (Balland, 1988 - sous le pseudonyme de Marguerite Duraille)

Actualité

 
Autres

Chronique d’une fin de règne

Grasset - 2017

« Le Prince s’aperçut que le pouvoir était une maladie mortelle. La flèche du comte Macron était empoisonnée et il sentit ses os se refroidir. Dans son bureau, François l’Hésitant songeait à son destin. Puis il rédigea le discours qu’il devait prononcer aux fenestrons le soir même. Pour dire quoi ? »

Rien ne va plus au royaume de France : le duc d’Évry bouillonne, Nicolas le Flambard ne s’est jamais résolu à la perte du Trône, le duc de Cherbourg recherche un dangereux Abdelkader Youssouf Cruchon, mademoiselle de Montretout se cache et ne montre plus ses dents… 2016, année difficile.
Entre House of Cards et Game of Thrones, il nous reste la chronique facétieuse, hilarante, terrible, d’un règne qu’on espère vite oublier. C’est compter sans le talent de Patrick Rambaud. Rire ? Oui, mais de tout, Majesté !


Revue de presse

- "Ce qui demeure délectable, et désopilant, dans les ouvrages de ce M. Rambaud, c’est bien le style Grand Siècle qu’il a forgé, ce classicisme désuet appliqué aux mœurs de Cour, ainsi qu’aux réflexes populaires épinglés pour leur grégarisme impuissant. Son entreprise d’historien goguenard inscrit néanmoins la fugacité contemporaine, le peu de consistance du présent, dans la longue lignée de l’Histoire de France, fût-ce pour la tourner en farce. Au moins, il en restera quelque chose quand tout sera oublié. » (La Croix)

- "Comme dans les volumes consacrés au règne de Nicolas Ier (six opus publiés entre 2008 et 2013), le taciturne et sarcastique membre de l’Académie Goncourt n’épargne personne. A la manière de La Bruyère ou de Saint-Simon, il cisèle des portraits vachards des éminences de tous bords. » (Le Parisien)

Oeuvre

 
Autres

Chronique d’une fin de règne

Grasset - 2017
« Le Prince s’aperçut que le pouvoir était une maladie mortelle. La flèche du comte Macron était empoisonnée et il sentit ses os se refroidir. Dans son bureau, François l’Hésitant (...)
 

Romans

François le Petit

Grasset - 2016
« Moi, Président, je demanderai à Patrick Rambaud de ne pas m’écrire de chronique du règne de François Ier... » C’était impossible en effet : François Ier était pris, tout comme le (...)
 

Romans

Le Maître

Grasset - 2015
C’était il y a vingt-cinq siècles dans le royaume de Song, entre le Fleuve Jaune et la rivière Houaï : Tchouang naquit les yeux ouverts et sans un cri. Il était froissé, édenté, (...)
 

« Que cent mille grâces vous soient rendues, Sire, pour avoir suivi le conseil que j’osai vous prodiguer à l’issue de ma dernière chronique : vous avez finalement dégagé. J’avoue, (...)
 

Roman graphique

Les Chroniques du règne de Nicolas 1er

Glénat - 2012
« Il a gagné ! C’est pas possible… Ce type vulgaire, minuscule, sans culture, agité et instable est devenu président… » Afin de ne pas se laisser aller à la dépression à l’annonce (...)
 

L’année qui court du merveilleux texte de Grenoble jusqu’à la chute fracassante de l’Archiduc de Washington marque-t-elle un règne nouveau ? La précédente chronique nous laissait (...)
 

spip_logo
« L’année qui court de l’été 2009 à l’été 2010 consacre la dégringolade de Nicolas Ier dans l’opinion. Les événements ne se succèdent plus pour s’effacer, mais ils se chevauchent et (...)
 

« Même parvenu, Notre Précieux Souverain ne trouva point la paix en lui-même, tant il restait secoué en continu par des nervosités. Qui l’a vu fixe et arrêté ? Il ne bougeait que par (...)
 

Notre Précieux Souverain a-t-il changé ? C’est ce qu’affirment les gazettes, épuisées ou adoucies par un début de règne fort en gueule. Le sacre paraît loin, et son cortège de (...)
 

« Même parvenu, Notre Précieux Souverain ne trouva point la paix en lui-même, tant il restait secoué en continu par des nervosités. Qui l’a vu fixe et arrêté ? Il ne bougeait que par (...)
 

« Ce projet a une histoire. Tout a commencé à Rennes en novembre 1997, devant un amphithéâtre bondé : venus de toute la France, des élèves de cinquante lycées avaient désigné le (...)
 

Le chat botté

Grasset - 2006
Ce roman raconte l’ascension d’un homme. Général en disgrâce, à vingt-cinq ans, il monte de Marseille à Paris au printemps de 1795. Il n’est rien et il veut tout. Comment va-t-il se (...)
 

L’idiot du village

Grasset - 2005
Vous n’aimez pas votre époque ? Ce n’est pas une raison pour glorifier le passé. Imaginez que vous vous retrouviez soudain transporté au début de ces années cinquante dont vous (...)
 

Le sacre de Napoléon

Michel Lafon - 2004
2 décembre 1804 : l’Empire brille de mille feux. Notre-Dame de Paris tendue de velours aux armes impériales, vingt-quatre lustres tombant de la voûte, cinq cents musiciens et le (...)
 

L’Absent

Grasset - 2003
« Après La Bataille, après Il neigeait, voici le troisième volet de ma fin d’Empire. Cette fois, je vous emmène en 1814. L’Europe envahit la France pour abattre Napoléon. Paris est (...)
 

Comme des rats

Grasset - 2002
"Ce livre est un roman de moeurs et d’aventures. Il raconte l’histoire vraie d’une lignée de rats d’égouts parisiens. Pour l’écrire, j’ai interrogé des experts, j’ai recueilli des (...)
 

Bernard Pivot reçoit

Grasset - 2001
« Ce livre n’est pas une parodie, ni une anthologie, surtout pas un pamphlet. Ce n’est pas un jeu gratuit ou un pur exercice d’équilibre. C’est une envie. C’est la réponse à une (...)
 

Il neigeait

Grasset - 2000
« Je vous emmène en septembre 1812. Epuisées par des combats et par la faim, les armées de Napoléon arrivent devant les minarets de Moscou. La ville est démesurée, mais où sont les (...)
 

Les aventures de mai

Grasset - 1998
Le Monde publiera cette année, chaque jour du mois de mai, une double page consacrée à l’évocation quotidienne de Mai 68. Patrick Rambaud nous conte, un peu à la manière d’Eugène (...)
 

 

La Bataille

Grasset - 1997
Au début des années 1830, Balzac travaille à un ouvrage : les Scènes de la vie militaire, scènes parmi lesquelles il place un récit, La Bataille. En décembre 1834, il en parle (...)
 

La dictature médicale

Robert Laffont - 1996
A la fois médecin et ancien ministre de la Santé, B. Kouchner livre ici ses réflexions concernant l’assurance-maladie, mais aussi les solutions qu’il a méditées pour sauver, en (...)
 

Sous le pseudonyme Baltique « Le grand homme à tête de mouton eut le tort de persifler :- J’essaierai ce soir chez moi, Monsieur le Président.- Non, non, tout de suite !Nul ne (...)
 

Mururoa mon amour

Jean-Claude Lattès - 1996
Sous le pseudonyme de Marguerite Duraille « Mururoa, mon amour, aussi définitif que bref, est dû à la plume experte de l’écrivain Patrick Rambaud, maître ès parodies, pasticheur (...)
 

 

1848

Grasset - 1994
Il y a quinze cents barricades dans Paris. Adrien Guizot, le fils du Premier ministre, est emporté par la Révolution qui renverse Louis-Philippe, dernier roi des Français. Pour (...)
 

Ubu président

Robert Laffont - 1990
 

Le visage parle

Balland - 1988
L’art et la technique pour communiquer par l’expression du visage. Eléments généraux et divers scénarios de communication, abondamment illustrés à l’aide de (...)
 

Virginie Q

Balland - 1988
Sous le pseudonyme de Marguerite Duraille « Virginie Q » est le pastiche d’un roman de Marguerite Duras « Emily L » publié en 1987. Patrick Rambaud a décidé de pasticher ce livre, (...)
 

Manuel d’élégance à l’usage des mal partis avec des ruses, des méthodes et des principes expliqués par l’exemple « On peut avoir des raisons d’en finir, si on se sent nul, si on est (...)
 

La mort d’un ministre

Grasset - 1985
Pourquoi le ministre Robert Charbonnier est-il mort ? A cause du scandale immobilier dont on l’accuse ? Parce qu’il en savait trop ? Mais sur quoi ? Et d’abord, s’est-il vraiment (...)
 

Fric-Frac

Grasset - 1984
Vous avez fait blinder votre porte ? Mes pauvres ! Toutes les deux minutes, en France, un voleur s’introduit dans un appartement. Tremblez pour vos tiroirs et vos économies (...)
 

Fraîchement débarqué de sa province, au printemps de 1832, Eugène de Pressiny est un jeune poète sans fortune, surtout riche d’ambitions et d’une pièce en vers consacrée à (...)
 

Vidéos

 

Les grands débats en vidéo

Saint-Malo 2013

L’avenir du roman

Débat ouvert par Michel Le Bris, dans le cadre de l’Edinburgh World Writer’s Conference

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 1998

Les batailles

 
Saint-Malo 2013

Pour boucler la boucle

Participants : Dany Lafferière, Patrick Rambaud et Sylvia Lipa-Lacarrière

 
Saint-Malo 2009

Derrière le rire


Avec Patrick RAMBAUD, Alain MABANCKOU, Andrea VITALI, Dai SIJIE

 
Saint-Malo 2012

Le rire, arme fatale

Avec Maarten Troost, Patrick Rambaud, Ian Rankin et Alain Berenboom

 
Saint-Malo 2010

Dire le réel

Avec Patrick RAMBAUD, Amir VALLE, Owen MATTHEWS, Anne NIVAT

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2015

Le roman de l’Histoire


Avec Anthony Doerr, Patrick Rambaud, Timothy Brook et Alain Absire

 
Saint-Malo 2013

Enfin libre ?

Avec Patrick Rambaud.

 
Saint-Malo 2012

Faut-il encore décerner des prix littéraires au XXIème siècle ?

Avec Cécile Coulon, Patrick Rambaud, Claude Villers, Léonora Miano, Carole Martinez, Dany Laferrière, Alain Mabanckou et Claude Esclatine

 
Saint-Malo 2011

Quand les rois deviennent fous

Avec Jean Teulé et Patrick Rambaud

 
Saint-Malo 2011

Remise du prix Kessel à Eugène Nicole

Avec Michèle KAHN, Michel LE BRIS, Jean-Marie DROT, BORER Alain, NICOLE Eugène, Olivier WEBER, Patrick RAMBAUD, Gilles LAPOUGE

 
Saint-Malo 2010

Dans les coulisses du pouvoir

Avec Patrick RAMBAUD et Olivier MAULIN. Un débat animé par Géraldine Delauney.

 
Saint-Malo 2010

Nouvelles formes de journalisme

Avec Florence Aubenas (lauréate cette année du prix Kessel pour son récit "Le Quai de Ouitréham"), Patrick Rambaud, le Cubain Amir Valle, Sorj Chalandon, Jacques Ferrandez et Patrick de Saint-Exupéry de la revue XXI. Un débat animé par Olivier Weber.

 
Saint-Malo 2008

Ces littératures que l’on dit populaires

Avec : Jean-Pierre DIONNET, Pierre DUBOIS, Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD, Patrick RAMBAUD, Pierre BORDAGE.

 
Saint-Malo 2009

Chroniques du temps présent

Avec Jean-Marie Laclavetine, Patrick Rambaud. Animé par Bernadette Bourvon

 
Saint-Malo 2009

Quand la machine s’enraye

Avec Patrick Rambaud, Pascal Garnier. Animé par Karen Papillaud

 
Saint-Malo 2008

D’Actuel à Métal Hurlant

Avec : Jean-Pierre DIONNET, Jean-Luc FROMENTAL, Serge CLERC, Patrick RAMBAUD, Frédéric JOIGNOT, Laurent CHOLLET

 
programme

Samedi

16:00

L’empire du milieu

Maison du Québec

17:45

Signatures

 

Dimanche

11:15

Signatures


16:30

La fabrique des mots

Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1

19:00

Apéro Littéraire - Patrick Rambaud

 

Lundi

10:30

Rencontre / lecture

Maison de quartier Marne Eveil

15:00

Signatures