logo
accueil > Saint-Malo > Invités > WABERI Abdourahman
Invités


WABERI Abdourahman

Djibouti

1er mars 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 70.3 ko
© Philippe Matsas

Éloigné de sa terre natale pour un "exil provisoirement définitif" comme il aime à le rappeler, le plus normand des écrivains djiboutiens, nouvelliste, poète et romancier, fait partie de la génération d’auteurs africains rassemblés dans les années 2000 par les éditions d’Étonnants Voyageurs à Bamako. Lyrisme, fable et malice font le charme de l’écriture d’Abdourahman Waberi, qui joue avec les mots et leur pouvoir, réinterprète les images et les symboles pour rendre une voix et une fierté à un continent largement oublié par l’Histoire mondiale depuis la décolonisation.

Abdourahman A. Waberi a "l’ identité multiple". Né français en 1965 à Djibouti, alors toujours sous l’autorité de la France, il se retrouve djiboutien au moment de l’indépendance du pays en 1977. Étudiant puis professeur d’anglais dans l’hexagone, il recouvre la nationalité française après son mariage en 1991 en Normandie. Critique politique proche de l’opposition, il garde des rapports complexes et tendus avec la République de Djibouti et ses publications, engagées, dénoncent avec virulence les déchirements et les errances d’un pays à la dérive, dépossédé de son passé et de ses traditions. Son œuvre, tout comme son appel au boycott de l’élection présidentielle du président sortant Ismaël Omar Guelleh, unique candidat en 2006, lui ont valu les représailles de la presse gouvernementale de son pays d’origine.
Dans sa trilogie Tentative de définition de Djibouti, qui comprend Le Pays sans ombre, Cahier nomade et Balbala (Serpent à plumes, 1994-1996-1998), il superpose contes, légendes, récits documentaires et extraits d’articles de journaux pour composer une fresque impressionniste montrant un pays terrassé par les fièvres, les famines, la corruption et les guerres. Largement primé, il a reçu pour son premier ouvrage, Le Pays sans Ombre, le Grand Prix de la nouvelle francophone de l’Académie Royale de Langue et Littérature Française de Belgique et, en 1996, le Grand Prix de l’Afrique noire pour Cahier nomade.

Saisi par l’urgence de rendre compte du génocide survenu au Rwanda, il publie en 2000 Moisson de crânes (Le Serpent à Plumes), un essai mâtiné de fiction qui décrit avec force la peur, le dénuement, l’horreur des massacres. Puis, en 2001, il publie Rift Routes Rails, variations romanesques (Gallimard), et Transit (Gallimard, 2003), deux textes sur la tentation perpétuelle de la migration et de l’exil des victimes des guerres civiles.

Publié par des journaux et revues tant africains qu’internationaux et dans une vingtaine d’anthologies, traduit dans une dizaine de langues, Abdourahman Ali Waberi est l’un des 44 signataires du Manifeste pour une Littérature-Monde (2006).

En 2006 il est lauréat de la plus prestigieuse bourse de création allemande Berliner Kunstlerprogramm DAAD (catégorie littérature), ce qui lui permet de profiter durant un an d’une résidence d’écrivain à Berlin .

Avec Passage des larmes (Lattès 2009), Waberi signe une peinture poétique et polyphonique de Djibouti, à travers l’histoire de Djibril, un intellectuel de Montréal, de retour au pays pour une mission d’espionnage, après dix huit ans d’exil. Entre autoportrait et réflexion sur le temps et la mémoire, l’auteur rend un bel hommage au philosophe allemand Walter Benjamin et écrit le roman d’un pays devenu la plus grande poudrière du monde après l’Afghanistan et l’Irak.

En 2010, Abdourahman A. Waberi présente un recueil de nouvelles réunissant des récits d’auteurs d’Afrique et du monde, qui dressent un portrait du continent noir à travers le prisme d’une passion commune : le football.

Avec La Divine Chanson, A. Waberi donne vie à un personnage inspiré de la légende de la soul music, du hip-hop et du jazz américains, Gil Scott-Heron. Son « Sammy l’enchanteur » et son chat qui sert de voix de narration nous emmènent sur les traces du musicien, entre Paris, New York et Berlin. Entre fantasme, légende et réalité, ce livre nous offre une belle plongée dans l’Amérique, dans un flux musical de digressions oniriques et de réflexions culturalistes.

En 2016, il publie un recueil de poèmes sur la religion et la tolérance intitulé Mon nom est aube. Poésie de l’éveil, ce recueil contemplatif, ponctué de lectures du Coran, est l’occasion d’une réflexion sur la spiritualité de l’homme.

Son roman Aux Etats-Unis d’Afrique (2006), réédité en poche chez Zulma (2017), fait partie de la séléction de livres pour la journée des lycéens. Abdourahman Ali Waberi y inverse les données économiques et géopolitiques du monde. L’Afrique, nation fédérée en États riches et modernes, leader mondial, domine désormais l’Europe et l’Amérique rongées par la misère et les guerres ethniques. Fable utopique ou miroir inversé, l’épopée de la petite Maya, exilée de sa Normandie miséreuse, propose au lecteur un renversement de perspective jubilatoire, qui met à mal les évidences sur l’Afrique et les migrations.

In english
En español


Lien

- Le site d’Abdourahman Waberi


Bibliographie

- Aux Etats-Unis d’Afrique (2006, réédition Zulma 2017)
- Mon nom est aube (Vents d’ailleurs, 2016)
- La Divine Chanson (Editions Zulma, 2015)
- Enfants de la balle, Nouvelles d’Afrique, Nouvelles de foot (collectif, (JC Lattès, 2010)
- Passage des larmes (JC Lattès, 2009)
- Transit (Gallimard, 2003)
- Dernières nouvelles de la Françafrique (collectif, Vents d’ailleurs, 2003)
- Bouh et la vache magique (Edicef / Hachette Livres, 2002, avec Pascale Bougeault)
- Rift, routes, rails (Gallimard, 2001)
- Moisson des crânes (Serpent à plumes, 2000)
- Mes nomades, mes frères vont boire à la Grande Ourse, 1991-1998 (Hachette Education, 2000)
- Balbala (Serpent à plumes, 1998)
- L’œil nomade, voyage à travers le pays Djibouti (L’Harmattan, 1997)
- Cahier nomade (Serpent à plumes, 1996 - Grand prix littéraire d’Afrique Noire)
- Le pays sans ombre (Serpent à plumes, 1994 - Grand Prix de la nouvelle francophone de l’Académie Royale de Langue et Littérature Française de Belgique)


Actualité

 
Romans

Aux États-Unis d’Afrique

Zulma - 2017

La Fédération des Etats-Unis d’Afrique prospère avec ses centres d’affaires, ses mégalopoles, ses savants et ses artistes réputés, indifférente au sort des millions de réfugiés, pauvres rebus de l’humanité qui se pressent à ses frontières. Les sans-terre, les sans-pain, les sans-espoir fuient la désolée et sanglante Euramérique et viennent s’échouer sur les plages d’Alger ou de Djerba.
Le chemin qui mène vers cette terre promise africaine, Maya l’a déjà empruntée, il y a bien longtemps. Enfant, elle a été arrachée à la misère et à la faim par un homme providentiel, Docteur Papa, alors en mission humanitaire en Normandie. Il l’adopte et l’emmène à Asmara en Erythrée. Mais même dans ce pays de cocagne, la mort et le malheur peuvent s’abattre.
Maya doit partir, revenir, retrouver l’Europe et ses maux, se rapprocher des siens. Elle entame un long et douloureux périple loin de la douceur des côtes africaines, vers les terres sombres et désolées qui l’ont vu naître.


Revue de presse

- « C’est un roman puissant, courageux, inventif que ce Aux États-Unis d’Afrique porté par une langue qui ne craint pas les images, le lyrisme et l’ironie. » Thierry Guichard, Le Matricule des Anges

Oeuvre

 
Romans

Aux États-Unis d’Afrique

Zulma - 2017
La Fédération des Etats-Unis d’Afrique prospère avec ses centres d’affaires, ses mégalopoles, ses savants et ses artistes réputés, indifférente au sort des millions de réfugiés, (...)
 

Poésie

Mon nom est aube

Vents d’ailleurs - 2016
En montagne, on dit que le trajet le plus court va d’un sommet l’autre. Un pas après l’autre, un mot après l’autre, cheminant à travers des pas plus anciens, à travers des mots plus (...)
 

Romans

La Divine Chanson

Editions Zulma - 2015
La Divine Chanson est un roman, un roman amoureux qui s’empare d’une vie exemplaire, celle d’un chanteur, compositeur, poète afro-américain né à Chicago en 1949, dont nul ne saurait (...)
 

Un vrai pari que la réédition de cet ouvrage-phare, unique livre de poésie de l’auteur Waberi, pièce-maîtresse de son œuvre, composée principalement de romans. Les nomades, mes (...)
 

Les Enfants de la balle

Librio - 2012
Les onze écrivains réunis dans ce recueil sont d’Afrique et du monde entier. Ils viennent d’Algérie, du Maroc, de Djibouti, du Congo, du Soudan, du Sénégal, du Togo, du Nigéria, de (...)
 

Nouvelles

Enfants de la balle

Jean-Claude Lattès - 2010
Les onze écrivains réunis dans ce recueil sont d’Afrique et du monde entier. Ils viennent d’Algérie, du Maroc, de Djibouti, du Congo, du Soudan, du Sénégal, du Togo, du Nigéria, de (...)
 

Romans

Passage des larmes

Jean-Claude Lattès - 2009
Djibril a quitté Djibouti depuis de longues années. A Montréal, il est devenu un homme neuf : le pays de son enfance n’est plus pour lui qu’une terre étrangère, poussiéreuse, un (...)
 

Transit

Gallimard - 2003
« Avec les policiers, Moussa il m’a confirmé de faire l’idiot. Surtout pas montrer qu’on sait parler français. Pas trop gâter l’affaire, donc fermer sa bouche. Ou pleurer pour pêcher (...)
 

Balbala

Gallimard - 2002
Après la décolonisation, Djibouti, « confetti de l’Empire français », ancien comptoir pris en étau entre Éthiopie, Somalie et Érythrée, à l’embouchure de la mer Rouge, tâtonne à la (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2015

Musique des mots


Avec Abdourahman Waberi, Christian Roux, Ray Celestin

 
Saint-Malo 2007

Pour une littérature monde

Avec Anna Moï, Abdourahmane Waberi, Michel Le Bris

 
Saint-Malo 2006

Entre deux mondes

 
Saint-Malo 2010

Sur les traces de son passé

Avec Abdourahman A. WABERI, Evelyne TROUILLOT, Rachid BOUDJEDRA

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2015

Carnet nomade (1)

Avec Miguel Duplan, Abdourahman Waberi, Ersi sotiropoulos, Jean-Christophe Rufin et Paolo Rumiz.

 
Saint-Malo 2015

La poésie, tout un roman ?


Avec Abdourahman Waberi, Jean-Marie Blas de Roblès et Hubert Haddad

 
Saint-Malo 2012

Fous de foot

Avec Anouar Benmalek, Yahia Belaskri et Hubert Artus

 
Saint-Malo 2010

Enfants de la balle

Avec Abdourahman WABERI, Wilfried N’SONDE, Alain MABANCKOU. Une rencontre animée par Hubert Artus.

 
Saint-Malo 2010

L’engagement des écrivains africains

Avec Emmanuel Dongala, Romuald Fonkoua, Rachid Boudjedra, Abdourahman A. Waberi. Un débat animé par Jean-Michel Djian.

 
Saint-Malo 2010

Je est un autre

Comment l’écrivain se doit d’intervenir dans le champ politique autour du débat sur l’identité nationale, avec Jean Rouaud, Michel Le Bris, Abdourahman Waberi et Farid Abdelouahab. Ne sommes-nous pas ancré avant tout dans des "familles" poétiques et imaginaires, aussi vastes que le vaste monde ?

 
Saint-Malo 2007

Les métamorphoses de la langue

 
Saint-Malo 2009

L’explosion des séries

Avec Abdourahman Waberi, Hervé Jubert, Serge Bramly, Stéphane Bourguignon, Olivier Kohn. Animé par Jean-Pierre Dionnet

 
Saint-Malo 2009

Littérature-monde Acte III

Avec Michel Le Bris, Anna Moï, Alain Mabanckou, Dominic Thomas, Bill Cloonan, Charles Forsdick, Abdourahman Waberi, Jean Rouaud. Animé par Philippe Thureau-Dangin

 
Saint-Malo 2008

Coups de gueule et manifestes

Avec : Jorge VOLPI, Pierre JOURDE, Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD, Abdourahman A. WABERI