logo
accueil > Saint-Malo > Invités > CHATEAUREYNAUD Georges-Olivier
Invités


CHATEAUREYNAUD Georges-Olivier

France

28 mars 2017.
 

Biographie

 
JPEG - 48.9 ko
© JF Paga / Grasset

Georges-Olivier Châteaureynaud adore « inventer des histoires, créer des personnages et les plonger dans des aventures bizarres ». Ancien président de la Société des Gens de Lettres, Georges-Olivier Châteaureynaud, nouvelliste et romancier, débute en exerçant un grand nombre de métiers différents. Marqué par une enfance difficile, entre un père absent, des difficultés de logement dans les banlieues parisiennes d’Après Guerre, il se plonge très jeune dans la lecture, dévorant aussi bien l’Ile au trésor que l’Amant de lady Chatterley.

Un temps ouvrier spécialisé dans une usine automobile, brocanteur aux Puces de Montreuil, il puise dans ces expériences une connaissance sensible et concrète des réalités humaines. En parallèle, il poursuit sa carrière d’écrivain, et fonde plusieurs revues littéraires avec son ami Hubert Haddad. Les deux écrivains sont, en outre, identifiés dans les années 1990 comme les figures de proue du mouvement littéraire de la Nouvelle Fiction française. Lauréat du Prix Renaudot pour La Faculté des Songes, en 1982, il fait partie du jury de ce prix depuis 1996. Il remporte par ailleurs le Grand Prix de l’Imaginaire du roman francophone pour L’autre rive en 2009. Romancier au style riche, mêlant récit réaliste, fantastique moderne, roman historique et onirique, Georges-Olivier Châteaureynaud s’inscrit dans ce courant connu sous le nom de réalisme magique. Son dernier roman, Corps de l’autre, en est l’illustration adéquate, histoire d’un respectable septuagénaire qui se réincarne dans le corps de son assassin, un terrible skinhead...

Traduit en 2010 en anglais par les éditions Small Beer Press, son recueil de nouvelles A life on paper, rencontre un vif succès chez les lecteurs anglophones. Considéré outre Atlantique comme un Kafka ou un Edgar Poe à la française, il reçoit le prix Science Fiction & Fantasy Translation Award en 2010, et fait partie des nominés pour le prix Best Translated Book Award.

Il publie en 2013 un nouveau recueil de nouvelles au titre aussi insolite que son contenu, Jeune vieillard assis sur une pierre en bois ; ce sont huit histoires fantastiques où le surnaturel intervient dans le quotidien d’hommes ordinaires. De celui qui, par trois fois dans sa vie, aura eu le pouvoir de voler, à celui qui se réveille après une opération pour trouver le monde « pas conforme », Georges-Olivier Châteaureynaud joue avec l’âge et les représentations du temps et étonne sans cesse son lecteur.

Dans Aucun été n’est éternel (Grasset, 2017), la scène se passe en 1965. À travers les aventures d’Aymon, l’auteur retrace l’histoire de la musique folk des années 60 à la manière d’un road movie qui mène le protagoniste d’Athènes à Londres en passant par Tanger pendant un été plein d’expériences nouvelles pour le jeune parisien de dix-huit ans.


Bibliographie :

- Aucun été n’est éternel (Grasset, 2017)
- Jeune vieillard assis sur une pierre en bois (Grasset, 2013)
- Singe savant tabassé par deux clowns (Zulma, 2013)
- Résidence dernière (éditions des Busclats, 2011)
- La vie nous regarde passer (Grasset, 2011)
- A life on paper (Small Beer Press, 2010)
- Corps de l’autre (Grasset, 2010)
- L’autre rive (Grasset, 2007), Grand Prix de l’Imaginaire - Roman francophone 2009
- De l’autre côté d’Alice (Le grand miroir, 2007)
- Mécomptes cruels (Editions Rhubarbe, 2006)
- Les intermittences d’Icare (Editions du Chemin de Fer, 2006)
- Le verger et autres nouvelles (Hachette, 2005)
- Le jardin dans l’île (Zulma, 2005)
- Singe savant tabassé par deux clowns (Grasset, 2005)
- Petite suite cherbourgeoise (Le Rocher, 2004)
- Au fond du paradis (Grasset, 2003)
- Civils de plomb (Le Rocher, 2002)
- La conquête du Pérou (Le Rocher, 1999)
- Le démon à la crecelle (Grasset, 1999)
- Le Château de verre (Julliard, 1994)
- Le Héros blessé au bras (Grasset, 1985)

Actualité

 
Romans

Aucun été n’est éternel

Grasset - 2017

1965 : le moment beatnik avant le déferlement hippie. Déjà la jeunesse brûle de rompre avec « l’Europe aux anciens parapets » et de larguer les amarres. Aymon a dix-huit ans. « Fils de vieux » élevé dans du coton, il étouffe entre un père mourant et une mère trop possessive.
C’est l’été, mais les vacances ne sont qu’un prétexte. La vie appelle Aymon en Grèce. Là-bas, il découvre pêle-mêle la liberté, le sexe, l’amitié, la musique et la drogue. Il se joint à une petite bande qui mène sous l’Acropole une vie d’oiseaux sur la branche.
Il y a Crevard, authentique routard famélique, Heinz le dealer-copain, Anji l’anorexique aux trois overdoses, le busker Kilian, guitariste surdoué aux « grandes espérances », son acolyte Naze, néo-nazi ingénu, personnage insolite parmi ces freaks libertaires, porteur d’un svastika tatoué sur le dos de la main droite…
Aymon s’affranchit peu à peu du groupe qui se démembre pour « tailler la route ». Après Athènes il y aura Tanger, puis Londres, où le folk boom éclate dans une éclosion de talents musicaux. Mais aucun été n’est éternel : il faudra bien, un jour de rêve fracassé, qu’Aymon regagne Paris et affronte la vie, la vraie, et le drame qu’en partant il a laissé derrière lui.

Oeuvre

 
Romans

Aucun été n’est éternel

Grasset - 2017
1965 : le moment beatnik avant le déferlement hippie. Déjà la jeunesse brûle de rompre avec « l’Europe aux anciens parapets » et de larguer les amarres. Aymon a dix-huit ans. « Fils (...)
 

« Une infime mésaventure, une bizarrerie, un incident, et voici notre vie qui dérape ou qui s’emballe. Du côté du fantastique, d’un absurde mortifère. Une clé cassée dans la serrure, (...)
 

Ces huit nouvelles fantastiques prennent racine dans le quotidien. Le personnage central est en général un homme ordinaire à qui il arrive quelque chose d’extraordinaire. Ainsi, (...)
 

« Je n’ai que faire ici de l’entière vérité. Ce qui m’intéresse, ce sont les lambeaux et bribes déposés en moi au fil du temps, que je manipule à tâtons, que j’examine à l’aveuglette (...)
 

Romans

Le corps de l’autre

Grasset - 2010
Un soir de Noël au soir de sa vie, Louis Vertumne, critique redouté surnommé par le milieu « l’atrabilittéraire », est agressé par un jeune skinhead. Le respectable septuagénaire (...)
 

Le démon à la grécelle

Grasset - 1999
 

La conquête du Perou

Le Rocher - 1990
 

Vidéos

 

Les grands débats en vidéo

Saint-Malo 2014

Le pouvoir magique des mots : pour saluer Gabriel Garcia Marquez

Avec Hubert Haddad, Georges-Olivier Chateaureynaud, Claude Durand, Julien Delmaire

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2014

Il était une fois...

Avec Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD, Hubert HADDAD, Bernard QUIRINY, Raimundo CARRERO.

 
Saint-Malo 2008

Vous avez dit étrange ?


Avec Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD, Svetislav BASARA, Jean RASPAIL, Paul TORDAY

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2014

Un monde fantastique

Avec Georges-Loivier Chateaureynaud, Bernard Quiriny, Thomas Day, Renaud Jean et Guillaume Sorel.

 
Saint-Malo 2008

Ces littératures que l’on dit populaires

Avec : Jean-Pierre DIONNET, Pierre DUBOIS, Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD, Patrick RAMBAUD, Pierre BORDAGE.

 
Saint-Malo 2008

Coups de gueule et manifestes

Avec : Jorge VOLPI, Pierre JOURDE, Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD, Abdourahman A. WABERI

 
Saint-Malo 2008

Je dirais même : étrange...

Avec : Gemma MALLEY, Michaël MORPURGO, Jean-Claude MOURLEVAT, Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD, Jean-Pierre DIONNET, Charlie FLETCHER

 
programme

Samedi

16:45

Les territoires de l’ombre

Théâtre Chateaubriand

18:05

Signatures

 

Dimanche

10:00

Bob Dylan, il nous disait un nouveau monde

Théâtre Chateaubriand

15:00

Signatures


18:00

Nos jeunes années

Café Littéraire
 

Lundi

11:00

Signatures


15:45

Nos jeunes années

Univers (Grande Salle)