ARTHUR H

France

Fugues (Mercure de France, 2019)

Révélé par son album Bachibouzouk au début des années 1990, Arthur H s’applique à déjouer les attentes, passant sans complexe des ambiances suaves et suspendues (Adieu tristesse, 2005) aux rythmes dansants et effrontément disco (L’homme du monde, 2008). Seule constante : le goût du risque et la part de sensualité, voire d’érotisme, que le chanteur distille dans tous ses albums. Souvent langoureux, toujours amoureux, comme en témoigne ses opus Baba Love, L’or d’Eros ou encore le tout récent Amour chien fou. En 2019, il construit son autoportrait à travers le récit de trois fugues constitutives de l’artiste et de la personne qu’il est devenu. Alors que paraît tout juste un recueil de l’ensemble de ses chansons La musique des mots - L’intégrale (Seuil Points, 2018).

Pour moi la poésie noire de Aimé Césaire jusqu’à Dany Laferrière, du Sénégal à Haïti, c’est un miroir précieux qui me recentre, qui me reconnecte. J’ai essayé de trouver le son et le rythme de ces mots et de m’effacer derrière leur musique.

À 15 ans, le jeune Arthur fausse compagnie à son père Jacques Higelin, et vadrouille quatre mois dans une liberté totale. Plus d’une trentaine d’années et une quinzaine d’albums plus tard, le chanteur, compositeur et poète en est-il vraiment revenu ? De cette fugue, Arthur H garde le sentiment d’une connexion intime et ouverte sur le monde. De sa fugue fondatrice, Arthur H a pourtant gardé le sentiment d’une connexion intime, émotionnelle avec les cultures noires des Amériques.

Pour ce musicien, la "fertilisation de l’âme noire dans le monde blanc" est indispensable pour prendre ses distances avec une vision trop sèche et étroitement cérébrale de la culture. Il a d’ailleurs prêté sa voix caverneuse, "gainsbourienne", aux images fambloyantes du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire, au théâtre de l’Odéon.
Naît alors l’idée d’un récital, finalement créé à Sète à l’été 2011, avec son compère Nicolas Repac. "Autour d’un petit rituel sans prétention", le spectacle est conçu comme "une espèce de grand conte très mystérieux", invitant à partager un espace large, où viennent renaître les images d’Aimé Césaire, d’Édouard Glissant, de René Depestre, d’Amos Tutuola, ou encore de Dany Laferrière. Après un passage mémorable à Port-au-Prince, pour l’édition 2012 d’Étonnants Voyageurs en Haïti, Arthur H et le musicien Nicolas Repac offriront au public malouin de gouter à l’ivresse poétique et musicale de l’Or Noir.

En pleine tournée pour son nouvel album Soleil dedans, il publie en 2015 un recueil de poésie punk-mystique, sexuelle et chimérique, journalistique et intérieure, provocante et douce. Le Cauchemar merveilleux est une exubérante plongée dans la réalité folle d’un monde cacophonique. En 2018, il regroupe l’intégralité de ses chansons dans l’ouvrage La musique des mots - L’intégrale en chansons.

Aujourd’hui, c’est son autoportrait qu’il nous livre. Grâce à sa plume envoûtante, Arthur H. nous fait le récit de trois fugues insolites : celle de Johann Sebastian Bach, de sa mère Nicole en 1958, et la sienne, en 1982. Des fugues qui communiquent entre elles et trahissent un désir irrépressible d’indépendance et de liberté.



Retrouvez Arthur H Dans l’Or Noir à Port-au-Prince.



Bibliographie

  • Fugues (Mercure de France, 2019)
  • La musique des mots - L’intégrale (Seuil Points, 2018)
  • Le cauchemar merveilleux (Actes Sud, 2015)

Discographie

  • 2018 : Amour chien fou
  • 2014 : L’or d’Eros
  • 2014 : Soleil dedans
  • 2012 : L’Or Noir (Naïve)
  • 2011 : Amour délice et extase
  • 2011 : Baba Love
  • 2010 : Mystic Rumba (Double album Piano / Voix)
  • 2008 : L’Homme du monde
  • 2005 : Adieu tristesse
  • 2003 : Il Cosmonauti Russi (Battista Lena), Label Bleu
  • 2003 : Négresse Blanche
  • 2002 : Piano Solo (live)
  • 2000 : Pour Madame X
  • 1999 : Bande originale du film Inséparables
  • 1996 : Trouble-fête
  • 1992 : Bachibouzouk
  • 1990 : Arthur H
Le Cauchemar merveilleux

Le Cauchemar merveilleux

Actes Sud - 2015

Poésie punk-mystique, sexuelle et chimérique, journalistique et intérieure, provocante et douce, Le Cauchemar merveilleux d’Arthur H est une plongée exubérante dans la réalité folle d’un monde cacophonique.

L’Or noir

Les Visiteur du Soir - 2012

L’Or noir Création musicale : Nicolas Repac/Mise en espace : Kên Higelin/Montage texte : Nadine Eghels « Black gold, l’or noir, l’exploration du sexe, du sens, du sens lié à la sensualité, du contact si ressourçant avec l’âme et la beauté de la nature et du corps, l’oppression intérieure et la libération intérieure, le grand métissage mondial, la perte de l’identité ancienne et le rêve d’une nouvelle, tout cette floraison poétique et philosophique si actuelle, si juste dans les désirs qu’elle soulève. Pour moi la poésie noire de Aimé Césaire jusqu’à Dany Laferrière, du Sénégal à Haïti, c’est un miroir précieux qui me recentre, qui me reconnecte. J’ai essayé de trouver le son et le rythme de ces mots et de m’effacer derrière leur musique. » Arthur H.

Présentation de L’or noir

« De la négritude à la créolisation, suivant la voie (la voix) du grand poète martiniquais Edouard Glissant, Arthur H nous emmène dans un parcours poétique, rythmique et sonore, essentiellement centré sur l’arc antillais, avec bien sûr la figure tutélaire d’Aimé Césaire mais aussi des auteurs contemporains comme James Noël, Daniel Maximin ou Dany Laferrière, qui vivent et écrivent en français au XXIème siècle, qui évoquent la terre, l’amour, les racines et les rêves, la fièvre et le tremblement, au coeur du monde, du tout-monde. »

Nadine Eghels


Revue de presse :

« Quand l’heure est passée, le public n’a qu’une seule envie. Que ça dure encore. » Les mots noirs d’Arthur H, Valérie Marin La Meslée, Le Point

Arthur H, un cauchemar merveilleux

Avec Arthur H et James Noël - Saint-Malo 2015


Avec Arthur H et James Noël


Le jazz est un roman

Avec Arthur H, Christian Roux, Koffi Kwahulé, Fiston Mwanza Mujila, Michel Le Bris. - Saint-Malo 2015

Le jazz est né avec le XXe siècle d’un « nuit et brouillard » transcendé en une beauté convulsive jusque-là inouïe, ouvrant à l’universelle humanité et en cela se confondent le roman du jazz et celui de son siècle. Roman : jazz et littérature ont beaucoup à se dire – du primat du souffle, de la parole, et qu’au commencement, toujours, il y a le rythme…

Avec Arthur H, Christian Roux, Koffi Kwahulé, Fiston Mwanza Mujila, Michel Le Bris. Rencontre animée par Willy Persello

Rencontre passionnée entre le musicien Arthur H, les romanciers Christian Roux (pianiste également), Michel Le Bris, Koffi Kwahulé et Mwanza Mujila, tous fous de jazz, et le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart.


Le pouvoir magique des mots

Le pouvoir magique des mots

Avec Arthur H, Nicolas Repac, Julien Delmaire, Makenzy Orcel, Jacques Schwartz-Bart, Erol Josué. - Saint-Malo 2012

Le pouvoir magique des mots, un débat Le Point autour d’Arthur H, Nicolas Repac, Julien Delmaire, Makenzy Orcel, Jacques Schwarz-Bart et Erol Josué, animé par Valérie Marin la Meslée.