Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

FEREY Caryl

France

Plus jamais seul (Gallimard, 2018)

©Francesca Mantovani

Fan des Clash, auteur d’une quinzaine de romans et figure de la Série Noire, Caryl Ferey affirme avoir trouvé sa famille politico-artistique dans le joyeux milieu du polar français, où il s’est imposé magistralement avec ses deux livres “neo-zélandais” Haka et Utu. Après son très beau roman argentin Mapuche, une enquête chilienne au rythme effréné dans Condor, il s’accorde une petite pause dans une ville minière… En Sibérie ! Un voyage détonnant qu’il raconte avec passion dans Norilsk. Caryl Ferey revient cette année chez Série Noire avec un polar engagé, Plus jamais seul, une nouvelle aventure du truculent McCash dans un roman noir à l’humour grinçant.

L’idole du romancier Caryl Ferey n’est pas un homme de lettres : c’est Joe Strummer, le mythique leader des Clash, dont le punk contestataire a bercé son adolescence. Un "modèle d’éthique" dont il envie l’intransigeance et la droiture morale et avec lequel il partage une véritable rage, palpable dans chacun de ses polars.

Dopé au rock, Caryl Ferey se lance à 17 ans dans l’écriture d’une saga "romantico-destroy" : un pavé impubliable, sorte de road-movie à la Mad Max, magnifiant les aventures et les excès de son adolescence bretonne. L’excès est l’un des leitmotiv de sa vie : il en fera l’éloge en 2006 dans un court recueil de textes publié par Gallimard. Méprisant le "confort bourgeois", avide de mouvement, de rencontres, Caryl Ferey s’embarque sitôt majeur dans un tour du monde qui le conduira en Océanie, sur les traces du grand Brel, autre figure importante de son panthéon personnel.

Il tombe alors amoureux de la Nouvelle-Zélande : le "pays du long nuage blanc" sera dix ans plus tard le décor des deux thrillers au lyrisme brutal et aux dialogues ciselés, Haka (1998, "ressuscité" chez Folio Policier en 2003) et Utu (2004), qui l’imposent dans le milieu du polar français. Loin des clichés édéniques, ces deux romans mettent en scène les durs à cuire Jack Fitzgerald et Paul Osbourne, flics des antipodes, en butte aux relents du passé colonial du pays du "kiwi" et aux violences du libéralisme à tout crin des années 1980. Après le Prix SNCF du polar français reçu en 2005 pour Utu, Zulu, dont l’action se situe cette fois dans l’Afrique du Sud post-apartheid, lui vaut en 2008 une ribambelle de distinctions : Prix des Lecteurs des Quais du Polar de Lyon, Grand Prix du Roman Noir Français au festival du film policier de Beaune, prix Nouvel Obs du roman noir, prix des lectrice du magazine Elle... Une adaptation pour le cinéma est présentée a Cannes en 2013, gros succès.

Caryl Ferey sévit aussi régulièrement sur les ondes : il écrit de nombreuses pièces radiophoniques pour France Culture. En novembre 2008, la station a notamment diffusé en direct sa fiction « Crevasses », une création post-apocalyptique mêlant théâtre, musique, rap et slam, à laquelle ont collaboré la rappeuse Casey et l’écrivain Jean-Bernard Pouy. Friand d’expérimentations, Caryl Ferey s’est également frotté à Internet, en écrivant le texte de la web-fiction Muti proposé sur le site du Monde lors de la Coupe du Monde de football de 2010 : un véritable roman-feuilleton interactif entrainant l’internaute dans les bas-fonds de Cape Town...

Après ses polars sud-américains, Mapuche en 2013, opus noir et déjanté sur la communauté indigène Mapuche, Condor, roman engagé qui nous transporte dans une folle enquête à travers les grands espaces chiliens, Caryl Ferey est parti se perdre en Sibérie pour nous livrer l’étonnant Norilsk : récit de ses « vacances » par -30° dans une ville minière en autarcie, réputée la plus poluée du monde.
Mais le prolifique écrivain globe-trotter est déjà de retour avec un polar, publié chez Série Noire, Plus jamais seul. L’occasion de rapatrier son héros préféré en Bretagne : le truculent McCash. Cet ex-flic borgne, inspiré par un camarade d’école ayant perdu un oeil dans un accident de moto, est un héros récurrent de Caryl Ferey. McCash, aussi attachant que cynique, décide d’enquêter sur la mort de son meilleur ami. Une enquête qui va le conduire jusqu’en Méditerranée, où il aura fort à faire face aux trafiquants d’être humains et exploiteurs de toute espèce. Un roman noir et engagé où on retrouve les préoccupations politiques de Caryl Ferey, mais où on rit aussi beaucoup !


En savoir plus :


Bibliographie :

  • Plus jamais seul (Gallimard, 2018)
  • Pourvu que ça brûle (Albin Michel, 2017)
  • Norilsk (Paulsen, 2017)
  • Condor (Gallimard, 2016)
  • Les Nuits de San Francisco (Arthaud, 2014)
  • Mapuche (Gallimard, 2012)
  • Saga Maorie (Réédition de Haka et Utu, Folio policier, 2011)
  • Zulu (Gallimard, 2008)
  • Raclée de verts (Éd. la Branche, 2007)
  • La Jambe gauche de Joe Strummer (Une enquête de Mc Cash) (Gallimard, 2007)
  • L’Âge de pierre (Éd. Après la lune, 2006)
  • Petit éloge de l’excès (Gallimard, 2006)
  • Utu (Gallimard, 2004) - Prix SNCF du polar français 2005 - Prix Sang d’Encre 2005
  • Jour de colère (T. Magnier, 2003)
  • Les Causes du Larzac (Éd. Lignes noires, 2000)
  • Plutôt crever (Une enquête de Mc Cash) (Gallimard, 2002)
  • Les Mystères de l’oued (Hachette Tourisme, 1999)
  • Haka (Éd. Baleine, 1998, réédition Folio Policier 2003)
  • Delicta Mortalia : péché mortel (Balle d’Argent, 1994)
  • Avec un ange sur les yeux (Balles d’Argent, 1994)

Romans pour la jeunesse

  • Krotokus 1er Roi des Animaux, (Pocket, 2010)
  • Alice au Maroc, (Souris Noire, Editions Syros, 2009)
  • La Dernière danse des Maoris (Syros jeunesse, 2007)
  • La Cage aux lionnes (Syros jeunesse, 2006)
Plus jamais seul

Plus jamais seul

Gallimard - 2018

Premières vacances pour Mc Cash et sa fille, Alice. L’ex-flic borgne à l’humour grinçant – personnage à la fois désenchanté et désinvolte mais consciencieusement autodestructeur – en profite pour faire l’apprentissage tardif de la paternité.
Malgré sa bonne volonté, force est de constater qu’il a une approche très personnelle de cette responsabilité.
Pour ne rien arranger, l’ancien limier apprend le décès de son vieux pote Marc, avocat déglingué et navigateur émérite, heurté par un cargo en pleine mer.
Pour Mc Cash, l’erreur de navigation est inconcevable. Mais comment concilier activités familiales et enquête à risque sur la mort brutale de son ami ?

Emigration clandestine, trafic d’êtres humains et son lot d’exploiteurs et profiteurs inhumains, situation économique grecque calamiteuse, les préoccupations politiques de Férey se retrouvent là encore, servies par un personnage cynique au verbe haut.
La voix de Mc Cash est tonitruante, son humour est grinçant et son comportement celui d’un homme à la fois désespéré et désinvolte.
Plus jamais seul est un texte noir, engagé et/mais drôle. Très émouvant aussi quand tout à coup ce père hors norme parle de sa fille.


Revue de presse :

  • L’écrivain baroudeur nous ramène avec subtilité dans cette Bretagne où il a grandi… (Les Echos)
Norilsk

Norilsk

Paulsen - 2017

Grand voyageur, Caryl Férey n’avait pourtant jamais été en Russie.
Encore moins en Sibérie. Il n’aime pas le froid et avait beaucoup d’a priori sur les Russes. Mais il a dit oui.
À une seule condition : embarquer « La Bête » avec lui. Ensemble, ils ont vécu une expérience inouïe : découvrir Norilsk, cité minière à trois cents kilo- mètres au-dessus du cercle polaire, sacrément polluée et froide.
Un ancien goulag, fermé aux touristes et aux Russes, accessible uniquement sur autorisation du FSB.
Revenu de ce voyage pas comme les autres, il en tire un récit d’une grande sensibilité, une enquête gonzo à la rencontre des mineurs sibériens.

  • Un décor à la Blade Runner version sibérienne (Les Echos)
  • (un) récit enlevé, drôle, décale et sensible. (Sciences et Avenir)
  • Un style rock’n’roll qui fait mouche. Comme une claque en pleine figure. Et parce qu’on a sans doute un côté maso, on tend l’autre joue en attendant la parution du prochain roman. (Pascale Le Guillou, Ouest France)
  • Une visite incarnée (France Bleu)
  • À lire le sourire aux lèvres (L’Express)

Pourvu que ça brûle

Pourvu que ça brûle

Albin Michel - 2017

De la Nouvelle-Zélande à l’Australie en passant par l’Indonésie, la Jordanie, le Chili ou les Etats-Unis, un carnet de route très rock, l’autoportrait en noir et blanc de l’auteur de Zulu, Mapuche et Condor, Caryl Férey, chantre du thriller engagé, avec qui la réalité devient fiction survoltée.

  • Écrivain qui se définit comme engagé, Caryl Férey n’hésite pas à afficher ses convictions et ses passions dans ses romans, sans reculer devant la description de scènes fortes, parfois violentes ainsi que des sentiments extrêmes, exacerbés, dans la filiation d’un Philipe Djian, qu’il admire et qui l’a tant influencé. ( Jacques Teissier, Mediapart)

Condor

Condor

Gallimard - 2016

Condor, c’est l’histoire d’une enquête menée à tombeau ouvert dans les grands espaces chiliens. Une investigation qui commence dans les bas-fonds de Santiago submergés par la pauvreté et la drogue pour s’achever dans le désert minéral de l’Atacama, avec comme arrière-plan l’exploitation illégale d’espaces protégés...
Condor, c’est une plongée dans l’histoire du Chili. De la dictature répressive des années1970 au retour d’une démocratie plombée par l’héritage politique et économique de Pinochet. Les démons chiliens ne semblent pas prêts de quitter la scène...
Condor, c’est, enfin, une histoire d’amour entre Gabriela, jeune vidéaste Mapuche qui porte en elle l’héritage mystique de son peuple, et Esteban, avocat spécialisé dans les causes perdues, qui porte comme une croix d’être le fils d’une grande famille à la fortune controversée...


  • « Un roman engagé entre résistance et poésie. »
    ActuaLitté
  • « Ecrits dans une très belle langue, les romans policiers de Caryl Férey sont des bijoux. »
    Le Parisien

Les Nuits de San Francisco

Les Nuits de San Francisco

Arthaud - 2014

« Un tramway passa, puis deux. La rue se vidait, la nuit tombait drue, Sam ne voyait que cette femme à l’arrêt de bus, son sac à l’épaule, elle et sa jambe amputée…
Le Sioux n’aimait pas la pitié – personne n’avait pitié, ou alors toujours trop tard : ce n’est pas lui qui s’est levé, juste le souvenir qu’il gardait des plaines. »
 Perdus dans San Francisco, Sam, Indien homeless au bout du rouleau, et Jane, jeune mère blessée, vont se reconnaître ; leurs douleurs vont s’aimanter. Après une nuit d’errance, ils choisiront de s’envoler ensemble, loin de San Francisco et des lendemains cruels du rêve américain.
 


Revue de presse :

  • « Auteur de solides romans noirs, Caryl Férey signe cette fois un texte court et brutal, tel un chant guerrier d’une profonde tristesse. »
    Télérama
  • « Le roman est court, mais bicéphale - il raconte successivement cette rencontre de la dernière chance du point de vue de Sam, puis de Jane. Ce très léger dédoublement, qui force et charpente le caractère implaccable de l’histoire, est un procédé simple, mais percutant. »
    Le Mouv’

Mapuche

Gallimard - 2012

Jana est mapuche, fille d’un peuple sur lequel on a tiré à vue dans la pampa argentine. Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd’hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires dans la friche de son ancien mentor et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne. Rubén Calderon, aussi est rescapé - un des rares "subversifs" à être sorti vivant des geôles clandestines de l’École de mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune sœur. Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie. Détective pour le compte des Mères de la place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants disparus adoptés lors de la dictature de Videla, et leurs bourreaux... Rien a priori ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Mais un cadavre est retrouvé dans le port de la Boca, celui d’un travesti, "Luz", qui tapine sur les docks avec "Paula", la seule amie de la sculptrice. De son côté, Rubén enquête sur la disparition d’un photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d’un des hommes d’affaire les plus influents du pays. Malgré la politique des Droits de l’Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des oppresseurs rôdent toujours en Argentine. Eux et l’ombre des carabiniers, qui ont expulsé la communauté de Jana de ses terres ancestrales...


Alice au Maroc

Syros - 2011

Alice et son père apprennent que la mère d’Alice, en déplacement professionnel, est coincée à Marrakech : son chef de projet est brutalement décédé. Alice saute sur l’occasion pour qu’ils partent la rejoindre. Elle embarque Atika, sa meilleure amie, dans la foulée. Mais le premier soir, sur la place Jemaa-el-Fna, Atika est enlevée par un homme en burnous...


Saga Maorie

Gallimard - 2011

Deux flics, Jack Fitzgerald et Paul Osborne. La violence de leurs affrontements n’a d’égale que la force de leur amitié. Le Maori Jack Fitzgerald a perdu sa femme et sa fille dans des circonstances mystérieuses. Il est entré dans la police d’Auckland pour les retrouver et les cherche sans répit depuis vingt-cinq ans. Paul Osborne, spécialiste de la question maorie, dévoré par son besoin de vengeance, doit lui aussi revenir sur les traces de son passé pour comprendre comment le présent est devenu un cauchemar. Saga maorie est une fresque épique, puissante, dont chaque page est une déflagration.


Krotokus 1er Roi des Animaux

Pocket Jeunesse - 2010

Dans la savane, sur l’île de Croland, le tyran Krotokus Ier espère marier son fils au plus vite, afin de préserver son pouvoir sanguinaire. Mais rien ne se passe comme prévu : la future reine est enlevée par une bande de hyènes pirates ! Le vieux lion doit alors appeler à la rescousse Goupille, le rusé corsaire, pour la retrouver. L’étrange équipage n’est pas au bout de ses aventures...


Fond de cale : la décalcomanie

Après la Lune - 2010

Avec Sophie Couronne Férey et Couronne ont en commun une salutaire manière de tordre le cou aux bonnes manières romanesques. Ces quatre textes peuvent se lire comme les fragments d’une même « effervescence organique ». La Marie de Fond de cale, c’est un peu le double de la Zita de La Décalcomanie. L’une réussit son suicide, l’autre le rate et réussit à vivre, en portant en elle les pépites dhumanité qui font défaut à l’autre.


D’amour et dope fraîche

La Baleine - 2009

Gabriel Lecouvreur est en cure de thalasso où il soigne une sciatique et ses petits nerfs. Lors d’une promenade en montagne, il voit un grand athlète noir cavaler comme un dératé... et finir sa course au fond d’un ravin. À quelques kilomètres de là, se trouve un centre d’entraînement où des sportifs de haut niveau se préparent pour les Jeux olympiques. À Paris, Cheryl, qui enquête sur la disparition de sa stagiaire, est victime de la drogue du violeur et, manifestement, du violeur lui-même. Sa vengeance sera terrible. Par quel stupéfiant hasard, les deux histoires vont-elles se rejoindre pour se dénouer dans un happening aussi délirant qu’halluciné ? LE POULPE est un personnage libre, curieux, contemporain. C’est quelqu’un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien. Quelqu’un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n’est ni un vengeur, ni le représentant d’une loi ou d’une morale, c’est un enquêteur un peu plus libertaire que d’habitude, c’est surtout un témoin.


Zulu

Gallimard - 2008

Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l’Inkatha, en guerre contre l’ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu’elles lui ont fait... Aujourd’hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l’Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d’Afrique, bat tous les records. Les choses s’enveniment lorsqu’on retrouve la fille d’un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l’agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds... Si l’apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l’ombre de la réconciliation nationale...


Raclée de verts

La Branche - 2007

« Le foot me rend malade mais je regarde quand même : c’est comme les fesses, on peut pas s"en empêcher. Je suis un passionné que voulez-vous ; Chaque année, je me tiens au garde-à-vous des grands rendez-vous européens, avec une sourde haine contre les Ritals (l’italien est truqueur), les Rosbifs (jeu engagé mais énervant, on ne sait pas pourquoi) et surtout les Chleuh (au-delà du souvenir de la finale honteuse contre le Bayern Munich, c’est la corporation entière qui dérange : un bon Chleuh est un Chleuh mort). En ce qui concerne les autres pays, ça va - généralement, on gagne »


La Jambe gauche de Joe Strummer (Une enquête de Mc Cash)

Gallimard - 2007

Mc Cash, s’il n’est plus flic, reste borgne et dévoré par une colère aussi vieille que son premier concert des Clash, à Belfast, avant les grèves de la faim de Bobby Sand et les victimes du Bloody Sunday… Plus de femme, pas d’avenir, des illusions perdues… Un ophtalmologue l’informe que s’il persiste à soigner par la destruction tout ce qui l’entoure, il sera vite et définitivement aveugle. Belle raison pour en finir d’une lumineuse balle dans la tête ! L’étincelle pourtant viendra d’ailleurs. Une lettre lui révèle qu’il est le père d’Alice. La mère est morte et c’est à lui désormais qu’il revient de veiller sur la petite… À peine Mc Cash est-il arrivé dans le village de sa fille qu’il trouve une autre fillette noyée. Alice vient le voir. Elle est le témoin qui dérange. Mc Cash, lorsque tombent les morts, redécouvre la peur et l’espoir mêlés. Lui qui voulait mourir mesure de plein fouet la valeur d’une vie. Celle de son enfant…


La Dernière danse des Maoris

Syros - 2007

La mère d’Alice, géographe, travaille aux quatre coins du monde... Un matin, Alice et son père, qui vivent à Paris, reçoivent un coup de téléphone alarmant : victime d’un accident d’ULM, la jeune femme a été hospitalisée à Auckland. Une minute trente plus tard, leur décision est prise : ils iront passer les fêtes de Noël en Nouvelle-Zélande ! Mais sur place, les mésaventures s’enchaînent : Alice échappe de peu à la noyade, tandis que sa route ne cesse de croiser celle d’un Maori u visage couvert de tatouages...


Ma langue de fer

Thierry Magnier Editions - 2007

« Les mots pèsent des tonnes dans ma bouche, alors je me tais. » Benji a décidé que tant qu’il n’aurait pas revu ses parents il ne parlerait plus. Alors forcément, au foyer, tout le monde se moque de lui. Sauf Mélinda, son éducatrice préférée. Benji est quand même content de partir aux sports d’hiver, lui qui n’a jamais vu la neige ni les montagnes d’ailleurs. Là-bas il rencontre Maria, elle non plus ne cause pas beaucoup, ça les rapproche. Lors d’une randonnée en raquettes, Benji voit un ours des Pyrénées qui fonce sur Maria. Pour la sauver, il se met à parler à l’ours, qui s’évanouit dans le brouillard comme il est apparu… Mais Benji a retrouvé la parole et il va en profiter ! Un texte sur les mots qui sauvent…


La maîtresse en maillot de bain : L’Âge de pierre

Après la Lune - 2006

Mon frère faisait courir des rumeurs comme quoi son copain Brutasse allait me casser la tête, c’était un miracle que j’en aie réchappé, ah, il y avait un bon Dieu pour les tapettes. J’avais beau être un renard amoureux de Natalisalmon, on me prenait pour un phoque. Mon frère m’a aiguisé comme un silex ; depuis, entre la combustion et l’étincelle, je consume les fées dégringolées et le vent comme autant de miracles improvisés. Nous avons passé l’âge de pierre.


Petit éloge de l’excès

Gallimard - 2006

« Je n’invente rien, c’est dans le dictionnaire étymologique : le mot est d’abord employé pour désigner un acte qui dépasse la mesure, un dérèglement. Je vous passe les détails mais à la fin, l’emploi du mot au sens de "très grand", et son adverbe "très" ou "tout à fait" et cela sans idée d’excès, est fréquent. L’excès non seulement résiste aux règles imposées par les pauvres types sus-nommés, mais permet aussi de nous multiplier, de nous essayer à toutes les sauces, tous les possibles, de grandir en somme. Tans pis si on est excessivement mauvais. Il n’y a à perdre que des illusions, des résidences secondaires, des voitures, des slips de bain. »


La Cage aux lionnes

Syros - 2006

Alice, qui a passé son enfance aux quatre coins du monde, sait grimper aux arbres, imiter des tas d’oiseaux, construire une cabane hermétique... mais les relations avec les autres ne sont pas son fort. Heureusement, il y a la musique. Du haut de ses quatorze ans, elle obtient la permission de se rendre seule au concert de la rockeuse Emma Deville ! Mais la soirée prend une tournure inattendue, et voilà la groupie et son idole embarquées de force par un inquiétant personnage en mal de célébrité : l’occasion ou jamais pour la jeune fille de montrer de quoi elle est capable...


Utu

Gallimard - 2004

Exilé en Australie, Paul Osborne apprend le suicide de son ami Fitzgerald : le chef de la police d’Auckland aurait abattu un chaman maori soupçonné de meurtres atroces, avant de se donner la mort. Or, non seulement le cadavre du chaman n’a jamais été retrouvé, mais Fitzgerald n’était pas du genre à se suicider. Spécialiste de la question maorie, ancien bras droit de Fitzgerald, Osborne est chargé de remonter la piste. Dans un climat social et politique explosif, épaulé par une jeune légiste fraîchement débarquée en Nouvelle-Zélande, Osborne devra affronter le spectre de Hana, son amour d’enfance, mais surtout le utu des ancêtres du « pays aux longs nuages blancs ».


Jour de colère

Thierry Magnier Editions - 2003

" On devait retrouver les grands-parents à Paimpol..." C’est les vacances, mais rien ne se passe comme prévu pour Adrien. Sans doute à cause d’une dispute entre ses parents dont il a entendu les échos un soir. Direction la campagne avec maman, chez une de ses amies. À propos de papa, silence radio, rien à dire, il faut attendre. Oui mais attendre quoi ? Alors, Adrien prend le taureau par les cornes : il fugue, fait du stop au petit matin. Il est pris en charge sur le porte-bagages de la Mobylette bleue par Joël. En un instant, ce personnage un peu déjanté a compris la détresse du garçon. Direction la maison... Retrouvailles, explications entre les parents. Et si rien n’est vraiment réglé pour la famille, au moins Adrien passera-t-il la moitié des vacances avec son père, l’autre moitié avec sa mère. Suffisait de prévenir...


Plutôt crever (Une enquête de Mc Cash)

Gallimard - 2002

Si votre meilleure copine vous offre pour vos trente ans les Mémoires de Lacenaire et un calibre .44 dans une boîte à chaussures, méfiez-vous ! Lisez au moins le mode d’emploi. C’est ce qu’aurait dû faire Fred avant d’abattre le député Rogemoux et de prendre la fuite à travers la Bretagne, en voiture, à vélo, à pied ou en kayak… Il aurait trouvé le carnet et les étranges QCM d’Alice. Il aurait vu les six balles creuses et les petits papiers. Il n’aurait pas été traqué par toutes les polices de France et ne serait pas devenu le gibier d’un terroriste basque aux tendances psychopathes. Il n’aurait surtout pas eu dans son sillage, comme une ombre dévorée de colère, le flic borgne Mc Cash. Lui ne lâchera jamais. Fred et Alice non plus. Quoi qu’il advienne. Plutôt crever !


Les Causes du Larzac

Lignes noires - 2000

Mathilde est juriste à Paris dans une grosse entreprise internationale. Elle n’a jamais eu de chance avec les hommes et apprend la mort accidentelle de son père, paysan sur le plateau du Larzac, alors qu’elle vient de se faire froidement quitter par son chef de service. Partant pour l’Aveyron organiser les obsèques, elle va découvrir les activités politiques de son père, apprendre qu’il a fait partie du groupe qui a démonté le Mac Do de Millau et commencer à douter des origines de sa disparition. Trahison, renoncement , mensonge, culpabilité. A travers la vie mouvementée de son père, Mathilde remontera le fil de l’histoire, loin de s’imaginer qu’il s’agit de la sienne. Sur fond de secret de famille, Caryl Férey, auteur du remarquable HAKA paru aux Editions Baleine, nous amène ici à réfléchir sur la manière dont les techniques prennent le pas sur les traditions et viennent modifier les équilibres humains jusque dans nos assiettes.


Le Polar du Routard : Les Mystères de l’oued

Hachette Tourisme - 1999

’’Celui qui est pressé est déjà mort." Edmond serait bien d’accord avec cet adage berbère, si seulement on lui laissait le temps de respirer : à peine débarqué au Maroc, il assiste, impuissant, à l’enlèvement de Farid, le cousin de la sulfureuse Leila, militante pour les droits de la femme. Lancés à la poursuite des ravisseurs en compagnie de Hamed, alias "le Bandit", ils apprendront à mordre la poussière du grand Sud marocain. Un road-movie tragi-comique qui, des gorges du Dadès aux portes majestueuses du Sahara, les mènera non sans mal jusqu’à Essaouira, la ville enchantée où Leila est attendue pour prononcer un discours mémorable sur l’avenir de la femme marocaine. Le jeune Edmond Benakem, surnommé Eddie, français de souche tuniso-bretonne, reporter au Guide du routard, voudrait bien faire paisiblement son job de globe-trotter fureteur. Mais c’est sans compter sur la redoutable force des choses, qui, pour chaque nouvelle destination, l’entraîne dans d’invraisemblables tribulations. Confronté à des situations hors normes, Eddie réagit avec son coeur, son humour et sa sensibilité. À chaque fois, pour chaque polar, un voyage coloré au pays des embrouilles carabinées...’


Haka

La Baleine - 1998

Il y a vingt-cinq ans, Jack Fitzgerald s’est engagé dans la police néo-zélandaise avec l’esprit de retrouver sa femme et sa fille, toutes deux mystérieusement disparues. Aujourd’hui capitaine de la police d’Auckland, il cherche à travers les affaires du quotidien un lien qui pourrait le délivrer de sa névrose. La jeune fille que l’on vient de retrouver morte, le sexe scalpé sur une plage de Devonport, n’est que le premier d’une effroyable série de cadavres autour desquels gravitent un peintre épileptique, un dandy homosexuel, sa femme et quelques membres de la communauté maorie. Malcom Kirk le géant qui sème la terreur chez les prostituées, et surtout le charmant Zinzan Bee qui, avec ses guerriers, perpétue au cri du Haka des rites ancestraux sanguinaires. Secondé par Ann Waitura, une jeune et brillante criminologue, Jack Fitzgerald mènera l’enquête jusqu’au chaos final.


Delicta Mortalia : péché mortel

Balle d’Argent - 1994

Ou comment découvrir le trésor de Napoléon quand on est flic, borgne et exilé, traquant avec son adjoint homosexuel le célèbre et mystérieux "Replacer"... Quand on est aussi amant de la femme d’un jeune inspecteur idéaliste qui poursuit un violeur de cadavres de clochards à la morgue de la police... Sacgant qu’une horde de tueurs fous pourchasse une superbe acrobate protégée contre son gré par un écrivain hystérique et défoncé... Aprés qu’une main et un bijou volé aient été retrouvés dans une malle de spectacle à l’aéroport d’Orly...


Avec un ange sur les yeux

Balle d’Argent - 1994

Un frère amoureux de sa demi-sœur, perturbés par leur conscience et l’ordre moral, face à un père scandalisé, se lancent dans une course folle.

Entre roman, récit et essai : du voyage comme forme ouverte

Avec Patrick Deville, Jean Rolin et Caryl Ferey - Saint-Malo 2012

Avec Patrick Deville, Jean Rolin et Caryl Ferey


Les routes du crime

Saint-Malo 2008

Avec : Mark BILLINGHAM, Caryl FEREY, Francesco DE FILLIPO, Graham HURLEY

Programme


Samedi

11h45
La folie des Hommes
Café Littéraire

14h30
L’homme et son environnement
Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1

15h50
Signatures

17h30
Signatures
 

Dimanche

11h45
Sibérie, les empires du froid
La Grande Passerelle - Salle 3 (128 places)

14h30
Signatures
 

Lundi

10h30
Signatures

14h00
Signatures