JONCOUR Serge

France

Chien-loup (Flammarion, 2018)

Ce poète, nouvelliste, scénariste et romancier, biberonné aux romans de Jules Vernes, Queneau et Céline, aime à célébrer la nature sauvage de la France rurale. Son imagination indomptable et son talent pour la mise en scène de personnages sur le fil, en proie au silence et aux non-dits, à la difficulté de communiquer, lui vaut une acclamation de la critique. Récompensé du prix Landerneau 2018, son dernier ouvrage nous livre le récit d’un couple qui délaisse sa vie moderne et « civilisée » pour être plongé au cœur d’une nature plus farouche que jamais, en lutte permanente pour sa survie, qui les renverra irrémédiablement à leur part sauvage.

Originaire d’une famille de paysans, l’écrivain est un homme à tout faire, qui grandit entre Paris, la Nièvre, l’Eure-et-Loir et le Valais suisse. Après avoir entamé des études de philosophie, il exerce comme maître nageur, livreur de journaux, cuisinier, rédacteur publicitaire, avant de consacrer sa vie à l’écriture. Poésies, nouvelles, romans, scénario, tous les moyens sont bons pour étancher sa soif « d’artisanat et de ciselage » et « sculpter l’inutile », selon ses propres mots. Dans la lignée des nature writers américains, il évoque avec maestria la vie en France rurale, ses gens, ses grands espaces sauvages.

Il se fait remarquer en 1998 avec la publication de Vu, qui le propulse sur le devant de la scène littéraire. Depuis, il a écrit une douzaine d’ouvrages, dont U.V. (Prix Roman France Télévisions 2003) et L’Idole (Prix de l’Humour noir Xavier Forneret 2005), qui font l’objet d’une adaptation cinématographique.

Chien-loup met en scène un couple, Frank et Lise, qui, lors d’un été dans un gîte, va se retrouver aux prises avec une nature qui ne veut plus qu’on la dompte. Au-delà de la simple fable, ce roman propose une réflexion profonde sur l’affrontement perpétuel entre nature et civilisation, pour la survie et le territoire. Avec sa plume d’une rare fougue, à la fois flamboyante et incisive, Serge Joncour nous révèle les vertus cathartiques de l’ensauvagement, en laissant la tension s’emparer graduellement et irrévocablement du récit.

Photo : ©Jean-Philippe Baltel


Bibliographie

  • Chien-loup (Flammarion, 2018)
  • Repose-toi sur moi (Flammarion, 2016)
  • L’écrivain national (Flammarion, 2014)
  • L’Amour sans le faire (Flammarion, 2012)
  • L’Idole (Flammarion, 2004)
  • U.V. (Le Dilettante, 2003)
  • Vu (Folio, 2000)

Prix littéraires

  • Prix Landerneau 2018 pour Chien-Loup
  • Prix Interallié 2016 pour Repose-toi sur moi
  • Prix des Deux Magots 2015 pour L’écrivain national
  • Prix de l’Humour noir Xavier Forneret 2005 pour L’Idole
  • Prix Roman France Télévisions 2003 pour U.V.
Chien-loup

Chien-loup

Flammarion - 2018

L’idée de passer tout l’été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrecœur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L’annonce parlait d’un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas du passé sanglant de cet endroit que personne n’habitait plus et qui avait abrité un dompteur allemand et ses fauves pendant la Première Guerre mondiale. Et pas non plus de ce chien sans collier, chien ou loup, qui s’est imposé au couple dès le premier soir et qui semblait chercher un maître. En arrivant cet été-là, Franck croyait encore que la nature, qu’on avait apprivoisée aussi bien qu’un animal de compagnie, n’avait plus rien de sauvage ; il pensait que les guerres du passé, où les hommes s’entretuaient, avaient cédé la place à des guerres plus insidieuses, moins meurtrières. Ça, c’était en arrivant.

Serge Joncour raconte l’histoire, à un siècle de distance, d’un village du Lot, et c’est tout un passé peuplé de bêtes et anéanti par la guerre qu’il déterre, comme pour mieux éclairer notre monde contemporain. En mettant en scène un couple moderne aux prises avec la nature et confronté à la violence, il nous montre que la sauvagerie est toujours prête à surgir au cœur de nos existences civilisées, comme un chien-loup.


  • « Un merveilleux cocktail d’histoire, de sauvagerie, de drôlerie, d’humour, une once de folie, de poésie. (...) Un roman sonore, foudroyant, obsédant, qui embrase le cœur. » L’EST-ÉCLAIR
Situations délicates

Situations délicates

Flammarion - 2001

C’est un ami de vingt ans. Il est face à vous, son sourire béat vous avait inquiété : il vous annonce qu’il vient de rencontrer Dieu. Vous vous retrouvez dans l’espace exigu d’un ascenseur face à une parfaite inconnue. Vous égrenez alors les secondes, ébauchant un sourire gêné et des mouvements gauches. Vous adorez les échecs et vous acceptez de jouer avec ce gamin de neuf ans, qui vous bat en beauté. Vous essuyez les commentaires de la belle-famille, vous enragez…
En quarante-cinq tableaux précis et impitoyables, et sans jamais se départir d’un humour caustique, Serge Joncour débusque ces moments de gêne qui paralysent le quotidien.