MOHAMMAD Hala

Syrie

Prête-moi une fenêtre (Bruno Doucey, 2018)

Poète et réalisatrice, Hala Mohammad est une figure majeure de la poésie contemporaine syrienne. Aujourd’hui exilée en France, elle œuvre au sein de l’association Norias, dont le but est de rapprocher les cultures syrienne et française. Armée de sa plume moderne et libre, elle signe un recueil poignant et combatif, véritable défi à la peur, un texte d’une force rare « contre la géographie de la tyrannie. »

Poète et réalisatrice, Hala Mohammad est originaire de Lattaquié, sur la côte syrienne. Elle a réalisé plusieurs documentaires pour Al-Jazeera, sur le thème de la littérature des prisons notamment ; elle a également été assistante-réalisatrice de deux longs métrages tournés en Syrie, tandis que ses recueils paraissaient au Liban. Connue dans le monde littéraire arabe, elle contribue régulièrement à divers journaux et a été traduite dans de nombreuses langues (anglais, français, allemand, suédois ou encore turc). Exilée en France depuis 2011, sa poésie est un art de vivre qui défie la peur.

Au début des événements qui déchirent aujourd’hui la Syrie, elle a mis tout ce qu’elle possédait dans une valise et a trouvé refuge en France. Elle a depuis publié plusieurs recueils de poésie et a créé des nombreux espaces de rencontres entre les culture syriennes et française, via le ciné-club Norias, à Paris, qui accueille des réalisateurs syriens, ou bien des lectures de poètes en exil en Europe ou emprisonnés en Syrie, toujours en bilingue français et arabe. Elle a également publié plusieurs recueils, dont Ce peu de vie (2016) ou Le Papillon a dit (2013). En 2014, elle a également lancé un appel pour la Syrie à l’occasion du festival de littérature de Berlin.

En 2018, elle signe Prête-moi une fenêtre, un recueil poignant et combatif sur les gens qui ont tout perdu mais qui continuent à vivre et à aimer. Armée de sa plume moderne et libre, elle défie la peur et livre un texte d’une force rare « contre la géographie de la tyrannie. »


Bibliographie

  • Prête-moi une fenêtre (Bruno Doucey, 2018)
  • Ce peu de vie (Al Manar, 2016)
  • Le Papillon a dit (Riad al-Rayyes, 2013)
  • Comme si je frappais à ma porte (Riad al-Rayyes, 2008)
  • Cette peur (Institut des Études arabes, 2004)
  • Sur cette douce blancheur (Institut des Études arabes, 1998)
  • L’âme n’a pas de mémoire (Ministère de la Culture, 1994)

Filmographie

  • Ceci est le quartier Al Qaymarya (2010)
  • Combien avons-nous ? (2009)
  • L’éloge de la haine (2009)
  • Pour un morceau de gâteau (2007)
  • Voyage à travers la mémoire (2006)
  • Lorsque Qassioun est fatigué (2006)
  • Il était une fois (1992)
Prête-moi une fenêtre

Prête-moi une fenêtre

Bruno Doucey - 2018

« La maison a beaucoup changé après ton départ… » Les mots par lesquels s’ouvre le recueil d’Hala Mohammad laissent entendre qu’il y a un avant et un après, un ici et un ailleurs. Plus encore, un billet aller qui ne donne à l’exilée que peu d’espoir de retrouver indemne le pays qu’elle a laissé derrière elle. De poème en poème, l’auteure cartographie l’absence et son cortège de chagrins. Une révolution orpheline. La guerre. Les routes de l’exil. Les dures conditions de vie des gens qui ont parfois tout perdu mais qui continuent à vivre et à aimer. Car ce sont eux qui intéressent la poète-documentariste qui progresse caméra au poing. Avec un sens inné du court-métrage, elle défie la peur et nous livre un texte d’une force rare « contre la géographie de la tyrannie ». Sois la bienvenue, Hala : cette maison d’édition aux fenêtres ouvertes sur le monde est la tienne !

Édition bilingue arabe/français. Traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey.