Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

GUNZIG Thomas

Belgique

La vie sauvage (Au Diable Vauvert, 2017)

©-Corentin-Vandenbranden

Star en son pays, il est l’écrivain belge le plus primé de sa génération et il est traduit dans le monde entier. Ses nombreux écrits pour la scène et ses chroniques à la RTBF connaissent un grand succès. Avec La vie sauvage, il signe un magnifique roman d’amour, classique et drôle, lyrique et cruel, sombre et optimiste. Bébé rescapé d’un accident d’avion, Charles grandit dans la jungle africaine. Retrouvé le jour de ses seize ans et ramené à sa famille, il va découvrir les misères de la civilisation. La rage au ventre, il mettra tout en œuvre pour retourner d’où il vient et où l’attend l’amour de sa vie.

Personnage médiatique incontournable en Belgique, auteur reconnu, Thomas Gunzig a l’art de cultiver la figure de l’antihéros, dans ses apparitions médiatiques comme chez ses personnages de romans : l’homme ordinaire aux prises avec un monde qui le dépasse.

Né en 1970 à Bruxelles, Thomas Gunzig est l’écrivain belge le plus primé de sa génération, traduit dans le monde entier. Nouvelliste exceptionnel, il est lauréat du Prix des Éditeurs pour Le Plus Petit Zoo du monde, du prix Victor Rossel pour son premier roman Mort d’un parfait bilingue, mais également des prix de la RTBF et de la SCAM, du prix spécial du Jury, du prix de l’Académie Royale de Langue et de Littérature Française de Belgique et enfin du très convoité et prestigieux prix Triennal du Roman pour Manuel de survie à l’usage des incapables. En 2017, il reçoit le prix Filigranes pour son roman La Vie sauvage.

Star en Belgique, ses nombreux écrits pour la scène et ses chroniques à la RTBF connaissent un grand succès. Il a aussi publié et exposé ses photos sur Bruxelles dans une exposition nommée Derniers rêves. Scénariste, il a signé l’étonnant le Tout Nouveau Testament aux deux millions d’entrées dans le monde, récompensé par le Magritte du meilleur scénario et nominé aux Césars et Golden Globes. Sont aussi parus au Diable vauvert, ses romans : 10 000 litres d’horreur pure, Assortiment pour une vie meilleur, Et avec sa queue il frappe.

Avec La vie sauvage, il signe un magnifique roman d’amour, classique et drôle, lyrique et cruel, sombre et optimiste : bébé rescapé d’un accident d’avion, Charles grandit dans la jungle africaine. Retrouvé le jour de ses seize ans et ramené à sa famille, il va découvrir les misères de la civilisation. La rage au ventre, il mettra tout en œuvre pour retourner d’où il vient et où l’attend l’amour de sa vie.


Bibliographie

  • À part moi personne n’est mort(Le Castor Astral, 2018)
  • La vie sauvage (Au Diable Vauvert, 2017)
À part moi personne n'est mort

À part moi personne n’est mort

Le Castor Astral - 2018

Ces écrits proviennent d’un premier livre aujourd’hui épuisé, d’autres sont des textes de commande ou des inédits. Tous constituent un livre patiemment reconstitué par l’auteur, un condensé de son univers explosif et inquiétant, baroque et kafkaïen.
Ce jeune homme, pourtant d’apparence fort paisible, colporte les histoires les plus horribles et les plus inquiétantes. Son monde sans pitié est celui de l’instabilité, d’une menace planant sur nos vies les plus ordinaires ou les plus loufoques. Très réalistes, ses textes possèdent toujours une faille révélant la folie du monde, un décalage onirique produisant un effet de vertige. Son humour noir, très noir, s’accomode parfaitement d’une société en déséquilibre qu’il ausculte d’un regard acéré et cruel.
Le suicide, la guerre, le sexe, le racisme, la torture, la solitude… Thomas Gunzig aborde les sujets les plus délicats de façon frontale. Il appartient à cette génération née avec la télévision, baignée de cinéma americain, imbibée de jeux vidéo, imprégnée de science-fiction, victime d’une accélération foudroyante de l’information et d’une multiplication des signes. Thomas Gunzig écrit comme on zappe, au rythme effréné d’une imagination impudique et sans retenue. Certains voient déjà en lui une sorte d’écrivain culte, et si ses textes disent une violence parfois extrême, ceux-ci restent toujours au-delà de la complaisance et du cynisme.

La vie sauvage

La vie sauvage

Au Diable Vauvert - 2017

Bébé rescapé d’un accident d’avion, Charles grandit dans la jungle africaine. Retrouvé par hasard le jour de ses seize ans et ramené à sa famille, il va découvrir les misères de la civilisation dans une petite ville du nord de l’Europe. La rage au ventre, il mettra tout en oeuvre pour retourner d’où il vient et où l’attend l’amour de sa vie.
Un magnifique roman d’amour, classique et drôle, lyrique et cruel, sombre et optimiste.

Programme


Samedi

15h45
En marge
Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1

16h50
Signatures
 

Dimanche

14h30
Rencontre - lecture “La fuite”
Maison du Québec

15h50
Signatures
 

Lundi

11h45
Sauvage
Nouveau Monde - salle 2

14h15
Signatures