Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

TORSETER Øyvind

Norvège

Tête de mule (La joie de lire, 2016)

Lauréat du prix Bologna Ragazzi en 2008, le Norvégien Øyvind Torseter est un des auteurs-illustrateurs les plus célèbres et influents de son pays. Plusieurs de ses œuvres sont traduites et paraissent en France, Noirbert, publiée en 2017, est la dernière en date.

Après des études en illustration en Norvège puis au Royaume-Uni, Øyvind Torseter se consacre entièrement à ce métier. Il écrit et illustre différents ouvrages qui le mènent à être nommé pour différents prix ; avec Détours il obtient le Bologna Ragazzi Award en 2008 et avec Tête de mule, il remporte le Critic’s Award 2015 pour la jeunesse en Norvège.

Øyvind Torseter travaille avec des techniques très variées, du papier découpé au dessin numérique. Il utilise aussi des matériaux inusités, jouant avec les textures et ne cachant pas ses ratures. Ainsi ses pages peuvent contenir du relief, un trou, des déchirures...

Il donne également des expositions individuelles et collectives qui offrent l’opportunité d’admirer son travail. Ce sera le cas au festival Etonnants Voyageurs 2018, Øyvind Torseter sera présent dans le cadre des expositions jeunesse ! L’occasion de découvrir deux de ses œuvres : Le trou, une œuvre insolite et pleine d’humour et, Tête de mule, une adaptation du conte des Sept corbeaux des frères Grimm.

Bibliographie

Auteur et illustrateur :

  • Tête de mule (traduit par Aude Pasquier, La Joie de lire, 2016)
  • Le trou (traduit par Jean-Baptiste Coursaud, La Joie de lire, 2013)
  • Gravenstein (traduit par Jean-Baptiste Coursaud Joie de lire, 2011)
  • Détours (traduit par Jean-Baptiste Coursaud, Joie de lire, 2009)
  • Mister Random (traduit par Jean-Baptiste Coursaud, 2002)

Illustrateur :

  • Noirbert (traduit par Aude Pasquier, La Joie de lire, 2017)
  • Maarron (traduit par Aude Pasquier, La Joie de lire, 2015)
  • Socrate et son papa (avec Einar Øverenget, traduit par Aude Pasquier, La Joie de lire, 2015)
  • Ina et Aslak, opération dynamite (avec Tore Renberg, Didier Jeunesse, 2014)
  • Ina et Aslak, apprentis bûcherons (avec Tore Renberg, Didier Jeunesse, 2013)
  • Pourquoi les chiens ont la truffe humide (avec Kenneth Steven, traduit par Aude Pasquier, Camboukaris, 2013)
Noirbert

Noirbert

La Joie de lire - 2017

Une nouvelle fille vient d’emménager avec ses parents dans l’ancienne boulangerie. Norbert pense que s’il emprunte juste une poule au maire, puis prétend qu’il l’a retrouvée, il passera sûrement dans le journal, et la nouvelle fille sera impressionnée et s’intéressera à lui. Ça vaut la peine d’essayer. Mais son plan ne va pas tout à fait fonctionner comme prévu… Norbert doit alors faire appel au super-héros Noirbert, et à ses fidèles compagnons Maarron et BleuClaire, alias Aaron et Claire.

Quelle joie de retrouver les jeunes héros de Maarron dans ce 2e opus de leurs aventures ! Un beau moment de lecture tout en tendresse et en humour.

Traduit du norvégien par Aude Pasquier.

Tête de mule

Tête de mule

La Joie de lire - 2016

Il était une fois un roi qui avait sept garçons. Il les aimait tellement qu’il ne supportait pas qu’ils s’éloignent de lui. Quand ils furent adultes il donna aux six plus grands de superbes vêtements et un cheval à chacun afin qu’ils aillent chercher une princesse à leur convenance pour bâtir leur propre royaume. Il leur demanda de ramener aussi une jeune fille pour le plus jeune. Les six garçons trouvèrent rapidement princesses à leurs goûts mais oublièrent de chercher une prétendante pour leur jeune frère. Sur le chemin du retour, ils firent une mauvaise rencontre et furent changés en pierre par un troll. Le 7e garçon décida alors de partir à leur recherche. Comme il n’avait plus de cheval, le père lui donna une mule…

En chemin il ramassa un saxophone, rencontra un éléphant et un loup qui lui dit qu’il devait aller dans la montagne affronter le troll et détruire son coeur s’il voulait sauver ses frères. Dans l’antre du monstre il trouva une princesse prisonnière et ensemble ils décidèrent de chercher le coeur du troll…

Øyvind Torseter revisite avec beaucoup d’imagination et de fantaisie le conte des Sept corbeaux des frères Grimm. On retrouve avec plaisir le même personnage que dans Le trou et l’univers déjanté et féérique, par moments même très sombre et inquiétant, de l’illustrateur. Son trait cinématographique, sa mise en page très proche de celle d’une bande dessinée et sa folie toute scandinave font de ce livre un objet non identifié qui plaira autant aux adultes qu’aux enfants.

Traduit du norvégien par Aude Pasquier.

Revue de presse

"L’adaptation libre et farfelue portée par un graphisme énergique dépoussière ce vieux héros plus que centenaire. Le dessin à la fois réaliste et mystérieux, truffé de détails savoureux, emporte le lecteur." (L’humanité)

"Le résultat est bluffant. A chaque page tournée, on navigue dans un monde différent : surréaliste, paisible ou angoissant. Les protagonistes s’expriment avec humour et dérision (enfin, ça dépend), ce qui permet plusieurs niveaux de lecture. Une très belle découverte qui se situe à mi-chemin entre le livre d’art, le roman graphique et la bande dessinée. » (Emmanuelle Pelot, Ricochet)

"Cette histoire aussi farfelue qu’entraînante est portée par des images tout aussi surprenantes. Collages de papiers découpés, dessins au trait, aplats de couleurs, utilisation subtile du noir et du blanc, ce mélange de techniques fait de cette aventure initiatique un rendez-vous graphique inédit, d’où se dégage une poésie singulière accompagnée d’un humour léger et décalé." (Romain Galissot, Bodoï)


Socrate et son papa

Socrate et son papa

La Joie de Lire - 2015

Socrate est un petit garçon qui, à l’image de son homonyme grec, pose des tas de questions et réfléchit avec humour aux situations qu’il vit avec son père.
Les choses doivent-elles forcément être visibles pour être réelles ? Qu’en est-il du bonhomme de neige, qui aura fondu quand Socrate et son papa reviendront dans leur chalet au printemps ? Aura-t-il vraiment disparu ? Qu’en est-il des pensées, qui sont comme des oiseaux, tellement rapides qu’on ne peut pas les voir, et disparaissent parfois à tire-d’aile, ce qui fait qu’on ne se souvient plus de ce à quoi on était en train de penser ? Et pourquoi les étoiles nous paraissent aussi petites que des grains de sable alors qu’elles ne le sont pas ? Et à l’intérieur d’un grain de sable, est-ce que c’est grand ou petit ?
Un livre qui nous entraîne dans les méandres de la pensée enfantine, suivant une logique qui lui est propre. Les images en papier découpé naïves et colorées de Øyvind Torseter renforcent la poésie du propos.
Une initiation tout en douceur à la philosophie…

Traduit du norvégien par Aude Pasquier.

Revue de presse

"Une lecture agréable et intelligente pour réexaminer la vie. (M.Utéza, Nouveauté Littérature Jeunesse)

"Les illustrations pleines de douceur illuminent ce temps privilégié où l’enfant cherche à comprendre le monde. C’est intelligent, sans prétention et profond." (Bernadette Poulou, NVL)

"Les collages d’Øyvind Torseter contribuent sans conteste au charme de cet ouvrage, où la pensée et la réflexion cohabitent très naturellement avec le quotidien d’un duo attachant. » (Sylvie Neeman, Le Temps)


Le trou

Le trou

La Joie de lire - 2013

Un drôle de personnage qui vient d’emménager dans un nouvel appartement découvre un trou dans son mur, un trou qui bouge et se déplace et devient vite obsédant. En désespoir de cause, l’homme appelle le centre de recherche et apporte aux scientifiques le précieux trou ! Les experts l’examineront sous toutes les coutures en le soumettant à de nombreux tests.

Après Détours et Gravenstein, O. Torseter nous emmène une nouvelle fois dans un univers insolite avec une intrigue claire cette fois-ci…
A la plume, avec seulement quelques éléments de couleurs à chaque page, le dessin donne un côté cinématographique à l’album que l’on regarde comme un dessin animé.

Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud.

Revue de presse

"Par un savant jeu de décadrages et un usage délicatement parcimonieux des couleurs, Øyvind Torseter met en relief les absurdités de l’existence et signe un album ultra original, accessible à tout âge." (Marine Landrot, Télérama)

"L’humour est bien présent dans cette histoire, où le quotidien est grandement perturbé par un petit rien, au demeurant plutôt insignifiant… Les illustrations à la ligne claire, ponctuées de petites touches de couleur, de même que l’usage de phylactères placent cet ouvrage à la frontière de l’album et de la bande dessinée." (Stéphanie Baur Kaeser, Ricochet)


Ina et Aslak apprentis bûcherons

Ina et Aslak apprentis bûcherons

Didier Jeunesse - 2013

Ina aime : le violet et courir vite, vite, vite. Son petit frère, Aslak, aime : sa grande soeur et les tracteurs. Ensemble, ils vont braver le froid de l’hiver avec un objectif en tête : abattre un arbre ! Et trouver un tracteur…

Revue de presse

"Profondeur, volume et matière. Un côté artisanal dans ce travail de l’artiste qui est mis en valeur par la maîtrise de la lumière." (France Inter)

"Papiers dessinés et cartons découpés puis photographiés, jeux de lumière : l’effet délicat et vivant saute littéralement à l’œil." (Sophie Pilaire, Ricochet)

"Une très jolie traversée tendre et poétique au coeur de la forêt norvégienne à conseiller à tous les enfants entre 4 et 8 ans." (Baz-art)

Programme


Dimanche

14h00
Signatures

17h15
Histoires insolites
Salle Canada - Hôtel Chateaubriand

18h20
Signatures
 

Lundi

11h00
Signatures