Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

MAUPIN Armistead

États-Unis

Mon autre famille (L’Olivier, 2018)

©Christopher Turner

Auteur, journaliste et activiste pionnier des luttes LGBT+, Armistead Maupin a connu un succès planétaire avec les Chroniques de San Francisco, portrait humoristique, poignant et tendre de la ville et de ses habitants sur plusieurs décennies. Dans ses mémoires, Mon autre famille, il retrace son parcours, entre sa famille biologique, ségrégationniste et conservatrice, et sa « famille logique », affective, celle d’une Californie tolérante. À travers des anecdotes à la fois touchantes et drôles, il nous raconte son chemin, la transformation d’un jeune vétéran républicain de Caroline du Nord en figure de proue du militantisme gay, tout en partageant avec nous son regard sur l’Amérique ultra-libérale de Trump.

Écrivain et journaliste pionnier dans la lutte pour les droits LGBT+, Armistead Maupin a connu un succès planétaire avec la parution des Chroniques de San Francisco à partir de la fin des années 1970.

Issu d’une famille conservatrice et ségrégationiste du Sud des États-Unis, il s’engage dans la Navy et part au Vietnam, avant d’obtenir un poste de journaliste à l’Associated Press à San Francisco. Il y rencontre le succès grâce à ses Chroniques de San Francisco qui paraissent en feuilleton dans le San Francisco Chronicle et le Pacific Sun avant d’être rassemblées et éditées sous forme de roman, puis traduites dans le monde entier. Ces chroniques forment une sorte de portrait de la ville de San Francisco qui s’étale sur plusieurs décennies, et mettent en scène des personnages aspirant à vivre leur amour et leur sexualité librement tout en étant confronté à l’apparition du sida et à l’homophobie de la société américaine. Pour la première fois, le grand public découvre un monde dans lequel l’orientation sexuelle n’est ni un secret ni un tabou, où les personnes transgenres sont des êtres humains à part entière et non des personnages étranges définis uniquement par leur transition. Le succès devient planétaire et la BBC produit à la fin des années 1990 un film documentaire, Armistead Maupin is a Man I Dreamt Up. Alain Poul produit également une série pour la télévision britannique à partir des Chroniques de San Francisco. Armistead Maupin devient célèbre et obtient la prestigieuse récompense du Peabody Award. Ce succès s’est maintenu au fil des années et neuf volumes des Chroniques de San Francisco ont paru au total – Netflix en prépare actuellement une nouvelle adaptation.

Il met aujourd’hui la fiction de côté pour nous livrer ses mémoires dans Mon autre famille. Son autre famille, c’est sa "famille logique", par opposition à sa famille biologique : celle qu’il a construit à San Francisco avec ses amis (Ian McKellen, Rock Hudson…) et son mari Christopher Turner. À travers des anecdotes à la fois touchantes et drôles, il nous raconte son chemin, la transformation d’un jeune vétéran républicain de Caroline du Nord en figure de proue du militantisme gay. Il y retrace aussi des moments-clés du mouvement LGBT+ (campagne et assassinat d’Harvey Milk, épidémie du sida...) et partage avec nous son regard sur l’Amérique de Trump. Une œuvre qui garde le ton vif et le regard tendre caractéristiques à Armistead Maupin, confirmant s’il était besoin son immense talent de conteur.


Bibliographie

  • Mon autre famille (Éditions de l’Olivier, 2018)
  • Une voix dans la nuit (Éditions de l’Olivier, 2001)
  • Maybe the Moon (Passage du Marais, 1999)

Les Chroniques de San Francisco :

  • Anna Madrigal (Éditions de l’Olivier, 2015)
  • Mary Ann en automne (Éditions de l’Olivier, 2011)
  • Michael Tolliver est vivant (Éditions de l’Olivier, 2008)
  • Bye-bye Barbary Lane (Passage du Marais, 1998)
  • D’un bord à l’autre (Passage du Marais, 1998)
  • Babycakes (Passage du Marais, 1998)
  • Autres Chroniques de San Francisco (Passage du Marais, 1998)
  • Nouvelles Chroniques de San Francisco (Passage du Marais, 1998)
  • Chroniques de San Francisco (Passage du Marais, 1998)
Mon autre famille

Mon autre famille

L’Olivier - 2018

« À cette époque reculée, j’étais encore trop jeune pour comprendre qu’il n’y aurait jamais de dame à mes côtés, généreuse ou non. (…) Certains enfants en font très tôt l’expérience, bien avant que nous n’apprenions le sens du mot et que nous ne laissions nos coeurs impétueux nous montrer la voie vers le Vrai Nord. Nous grandissons tels les individus d’une espèce entièrement différente, antilopes solitaires parmi le troupeau des bisons de nos proches. Tôt ou tard cependant, où que nous vivions, il nous faut partir en diaspora, nous aventurer loin de nos parents biologiques pour découvrir notre famille logique, celle qui pour nous fera véritablement sens. Il le faut, si nous ne voulons pas gâcher nos vies. »

Comment quitter une famille conservatrice du Sud pour renaître à San Francisco ? C’est la trajectoire effectuée par Armistead Maupin au cours de sa vie : né en Caroline du Nord dans une famille aux idées très arrêtées, il réalise vite que le Sud est trop petit pour lui, et prend la route en quête d’aventures. Il les trouvera, d’abord dans les jungles du Vietnam où il s’initie à l’homoérotisme, et ensuite, dans l’un des endroits les plus fous qu’on puisse imaginer : San Francisco au début des années 1970.

Derrière tout cela, Armistead Maupin exprime le besoin de se réinventer et d’échapper aux déterminismes de la naissance. C’est à San Francisco qu’il trouve son « autre famille », une famille d’affinités électives et d’amitiés, une famille construite par les luttes. Il retrace l’émergence des mouvements gays et lesbiens, dessine le portrait d’une ville en ébullition. Et entrouvre la porte sur le cabinet d’écriture où sont nés le célèbre 28 Barbary Lane et Anna Madrigal, personnage bigger than life.

Œuvre traduite de l’anglais (États-Unis) par Marc Amfreville.


Revue de presse

« Peu de gens ont retracé avec plus d’élégance qu’Armistead Maupin ce passage du vieux Sud conservateur à San Francisco arborant le drapeau arc-en-ciel, à travers les gouffres du doute et de la maladie tragique. »

(Chris Bryant, New Statesman)

« On y trouve beaucoup de ce qu’on attend de Maupin : de l’esprit et de la peine rassemblés en un ensemble bien ordonné, de sorte que chaque anecdote peut provoquer une douleur mélancolique et un fou rire dans un même paragraphe. »

(New York Times Book Review)

« Les mémoires toujours honnêtes, souvent pleines d’humour, et incroyablement puissantes d’un des auteurs américains les plus influents de notre époque. »

(The Advocate)

Amérique : avons-nous tout raté ?

Avec Kevin Canty, Armistead Maupin et Matthew Neill Null - Saint-Malo 2018

Rencontre avec Kevin Canty, Armistead Maupin et Matthew Neill Null, animée par Hubert Artus.

Programme


Samedi

14h15
Les eaux troubles de la mémoire
Café Littéraire

15h30
France Culture : Le Temps des écrivains de Christophe Ono-dit-Biot
Rotonde Surcouf

17h05
Signatures
 

Dimanche

11h00
Signatures

17h30
Amérique : avons-nous tout raté ?
La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

18h50
Signatures
 

Lundi

10h00
Signatures

15h00
La vie est un combat
Nouveau Monde - salle 1