Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

LYNCH Jim

Etats-Unis

Face au vent (Gallmeister 2018)

©Shelby Payne

Né en 1961 aux États-Unis, il a d’abord sillonné l’Alaska et la Virginie en tant que reporter. Amoureux de la mer, il en fait le théâtre de ses deux derniers romans, Les Grandes marées et Face au vent qui évoquent tous deux, par touches pudiques, l’enfance et la famille. Après un roman d’apprentissage juste et tendre, le second narre les aventures d’une étonnante famille fondue de voile réunie pour une ultime régate. Un hommage affectueux, et drôle, à la folie douce des fanatiques de la voile, porté par un souffle certain.

Jim Lynch est né en 1961 aux États-Unis. Diplômé de l’Université de Washington, il a sillonné le pays en tant que reporter pour des journaux en Alaska, en Virginie et à Washington D.C. Il est l’auteur de quatre romans et collabore avec plusieurs journaux dont le Seattle Times. Il vit et navigue à Olympia et dans l’État de Washington.
Vous n’en saurez pas tellement plus sur la vie de Jim Lynch, à croire qu’il passe son temps à naviguer, comme ses héros de Face au Vent. Sa façon sans pareille de raconter la mer lui ont d’ailleurs valu des comparaisons avec Dan O’Brien ou Pete Fromm, même s’il est plus souvent comparé à John Steinbeck ou Ken Kesey outre-atlantique.

Deux de ses romans n’ont pas été traduits en français. Son second roman Border Songs, qui prend place dans un monde rural à la frontière Canada-États-Unis et Truth Like the Sun, son troisème roman publié en 2012. Celui-ci se déroule pendant l’exposition universelle de 1962 à Seattle, où toutes les célébrités de l’époque se déplacent pour l’occasion. Un reporter ambitieux décide d’aller mettre son nez dans ce panier de crabes. Un roman traitant du pouvoir et de la corruption aux États-Unis, que les critiques n’ont pas hésité à comparer à Chinatown ou Citizen Kane.

Mais Jim Lynch est plus connu en France pour ses deux romans parus chez Gallmeister (traduits par Jean Esch) : Face au vent et Les grandes marées. Deux romans qui sont avant tout des odes à la mer, évoquant par touches pudiques l’enfance et la famille.
Dans Les Grandes marées, le jeune Miles O’Malley adore explorer la mer à marée basse dans la baie de Puget Sounds. Il y fait même une découverte étonnante qui va le rendre célèbre. Mais Miles est avant tout préoccupé par son amoureuse et ses parents qui divorcent, le monde des adultes... Un roman d’initiation émouvant, qui donne la part belle à la mer et ses mystères.
Pour Face au vent, on retrouve la même toile de fond. La famille Johannsen est mordue de voiliers sur plusieurs générations : le grand père les dessine, le père les construit, la mère calcule les trajectoires, et les enfants participent aux régates avec passion. Mais la jeune Ruby décide d’abandonner la voile, pour laquelle elle avait un talent évident. La famille explose. Douze ans plus tard, une ultime course les réunit ... Entre rire et larmes, Jim Lynch est toujours tendre et déroule une belle histoire de famille. Il donne à ressentir la mer comme personne, et le vent est à deux doigts de nous décoiffer pendant la lecture de Face au Vent : après ça, difficile de ne pas avoir envie d’embarquer !


Bibliographie

  • Face au vent (Gallmeister, 2018) traduction de Before The Wind (trad. Jean Esch)
  • Les Grandes marées (Gallmeister, 2018) traduction de The Highest Tide (tard. Jean Esch)

Aux États-Unis

  • Before the Wind (Alfred A. Knopf, 2016)
  • Truth Like the Sun (Alfred A. Knopf, 2012)
  • Border Songs (Alfred A. Knopf, 2009)
  • The Highest Tide (Bloomsbury USA, 2005)
Face au vent

Face au vent

Gallmeister - 2018

Dans la famille Johannsen, la voile est une question d’ADN. Installés au cœur de la baie de Seattle, le grand-père dessine les voiliers, le père les construit, la mère, administratrice d’Einstein, calcule leur trajectoire Si les deux frères, Bernard et Josh, ont hérités de cette passion, c’est la jeune et charismatique Ruby qui sait le mieux jouer avec les éléments. Seule sur un bateau, elle fait corps avec le vent. Mais lorsqu’un jour elle décide d’abandonner cette carrière toute tracée, la famille explose. Bien des années plus tard, les parents se sont éloignés, Bernard a pris la fuite sur les océans, Ruby travaille dans l’humanitaire en Afrique. Quant à Josh, il cherche inlassablement son idéal féminin sur un chantier naval à Olympia. Douze ans après la rupture, une ultime course sera l’occasion de retrouvailles risquées pour cette famille attachante et dysfonctionnelle.
Oscillant entre rires et larmes, le roman de Jim Lynch donne une furieuse envie de prendre le large.

Traduit de l’anglais par Jean Esch

Revue de Presse

  • Jim Lynch est un immense sentimental, il écrit merveilleusement bien et il décrit la mer, la nature de manière prodigieuse. (Télérama)
  • Vous en avez assez de la banalité des jours ? Sautez sur les haubans de ce roman. [...] Au-delà du récit, c’est un portrait bouleversant des relations familiales que dessine Jim Lynch. (Psychologies Magazine)
  • Une histoire de famille brillamment construite... Une lecture exaltante. (The Washington Times)
  • Le roman de Jim Lynch parvient à merveille à nous embarquer dès la première page et à nous faire pleurer à la dernière (Lire)
  • Un véritable festin pour les sens... Face au vent ne peut que vous laisser enchanté, inspiré, et assoiffé d’en lire davantage. (The Huffington Post)
  • Un hommage affectueux et très drôle à la folie douce des fanatiques de la voile. (The Wall Street Journal)
Les Grandes Marées

Les Grandes Marées

Gallmeister - 2018

Une nuit, le jeune Miles O’Malley, treize ans, se faufile hors de chez lui pour aller explorer les étendues de Puget Sounds à marée basse. Là, il fait une découverte qui le transforme aussitôt en célébrité locale. Mais certains se demandent si cet adolescent imaginatif n’est pas un affabulateur, ou peut-être même davantage. En fait, Miles est surtout un gosse qui s’apprête à grandir, amouraché de la fille d’à côté, inquiet à l’idée que ses parents divorcent, et redoutant que tout lui soit enlevé même cette baie qu’il adore. Alors que la mer continue à laisser des présents issus de ses profondeurs mystérieuses, Miles se débat avec la difficulté d’entrer dans le monde des adultes.

Traduit de l’anglais par Jean Esch


Face au vent

Face au vent

Gallmeister - 2018

Dans la famille Johannsen, la voile est une question d’ADN. Installés au cœur de la baie de Seattle, le grand-père dessine les voiliers, le père les construit, la mère, administratrice d’Einstein, calcule leur trajectoire Si les deux frères, Bernard et Josh, ont hérités de cette passion, c’est la jeune et charismatique Ruby qui sait le mieux jouer avec les éléments. Seule sur un bateau, elle fait corps avec le vent. Mais lorsqu’un jour elle décide d’abandonner cette carrière toute tracée, la famille explose. Bien des années plus tard, les parents se sont éloignés, Bernard a pris la fuite sur les océans, Ruby travaille dans l’humanitaire en Afrique. Quant à Josh, il cherche inlassablement son idéal féminin sur un chantier naval à Olympia. Douze ans après la rupture, une ultime course sera l’occasion de retrouvailles risquées pour cette famille attachante et dysfonctionnelle.
Oscillant entre rires et larmes, le roman de Jim Lynch donne une furieuse envie de prendre le large.

Traduit de l’anglais par Jean Esch


Les Grandes marées

Les Grandes marées

Gallmeister - 2018

Une nuit, le jeune Miles O’Malley, treize ans, se faufile hors de chez lui pour aller explorer les étendues de Puget Sounds à marée basse. Là, il fait une découverte qui le transforme aussitôt en célébrité locale. Mais certains se demandent si cet adolescent imaginatif n’est pas un affabulateur, ou peut-être même davantage. En fait, Miles est surtout un gosse qui s’apprête à grandir, amouraché de la fille d’à côté, inquiet à l’idée que ses parents divorcent, et redoutant que tout lui soit enlevé même cette baie qu’il adore. Alors que la mer continue à laisser des présents issus de ses profondeurs mystérieuses, Miles se débat avec la difficulté d’entrer dans le monde des adultes.

Traduit de l’anglais par Jean Esch

Revue de Presse

  • C’est émouvant et il y a aussi quelque chose de tellement sensible, de tellement aigu dans cette manière de regarder le monde. C’est un roman trans-générationnel, qu’on peut mettre dans les mains d’un jeune de 13 ans. (Michel Abescat, Télérama)
  • Une histoire poignante sur le passage à l’âge adulte et un premier livre enchanteur sur la vie aquatique. (Entertainement Weekly)
  • Un premier roman plein de grâce et d’invention… Le style et l’imagination fertiles de Lynch permettent à la science et à l’océan de se mêler aisément à la poésie. (New York Times Book)
  • Une fable irrésistible sur le passage à l’âge adulte, saupoudrée de lyrisme, d’honnêteté et de bonne humeur. (Los Angeles Times)

Programme


Samedi

15h45
Face au vent
Nouveau Monde - salle 2

16h35
Signatures
 

Dimanche

15h15
Maux de mer
Café Littéraire

16h20
Signatures
 

Lundi

15h15
Face au vent
Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1

16h35
Signatures