Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

VILLERS Claude

France

Préface à la nouvelle géographie universelle (Elytis, 2014)

Le Tribunal des flagrants délires n’en finit plus de faire rire ! À l’occasion des 30 ans de sa disparition, sont réedités cette année tous les réquisitoires de Pierre Desproges. Le responsable de cette émission culte, c’est Claude Villers, qui crée l’émission en 1980. Deux décennies plus tard, avec Paroles de rêveur, il fête ses 40 ans de radio et part en retraite. S’il repose le micro, il garde la plume à la main. Membre du jury du Prix des Gens de mer, il se passionne pour l’histoire des paquebots. Il a récemment signé une préface à la Nouvelle géographie universelle, une étude passionnée de la vie et l’œuvre d’Élisée Reclus.

Qui n’a pas déjà ri aux éclats à l’écoute de l’humour incisif et sans pitié du fameux Tribunal des flagrants délires ? Le responsable, en compagnie de Pierre Desproges parmi d’autres, c’est Claude Villers qui crée l’émission en 1980. Claude Villers qui en 2004 avec Paroles de rêveur a fêté ses quarante ans de radio et décidé de prendre sa retraite.

Quarante années, une expérience impressionnante qui commence pour lui dès dix huit ans, en devenant le plus jeune journaliste de France. Cette carte de presse, il l’obtient après avoir sillonné un bon nombre de routes ; tour à tour employé de banque et catcheur de foire, Claude Villers, journaliste autodidacte s’impose très rapidement sur la scène radiophonique, dès 1962 en faisant ses premières armes en compagnie de Jean Yanne et Jacques Martin pour L’Équipe n° 1. Très vite, dès 1964, il s’illustre dans les programmes de France Inter, tout d’abord comme correspondant à New York, en couvrant par exemple des évènements mythiques comme le festival de Woodstock, puis en France, avec des émissions aussi variées que Pas de Panique, en 1972, ou Marche ou rêve.

Avec cette dernière, qu’il présente aujourd’hui comme son émission préférée, c’est le voyage que Claude Villers met à l’honneur. Journaliste baroudeur, il se tourne malgré tout vers de nouvelles expériences. De 1972 à 1989, en parallèle de son activité radiophonique qu’il poursuit avec de très belles réussites - La Vie des français sous l’occupation avec Henri Amouroux, Le Vrai-faux journal de France Inter, Le Tribunal des flagrants délires - il se lance dans la réalisation de documentaires et de films pour la télévision, et dans l’écriture. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le thème du voyage, il est aussi récompensé par le prix humour en 2002 pour une biographie de Francis Blanche : Le tonton flingué. En 2006, toujours sous les traits de l’humour il publie en collaboration avec José Artur Impertinence, Insolence, vacheries...

Mais l’écriture est aussi et surtout pour Claude Villers le moyen d’être un formidable « Marchand d’histoires ». Sa dernière passion : l’histoire des paquebots et des compagnies transatlantiques. Après avoir publié un ouvrage de référence sur le paquebot France, France, un rêve de géant, il continue d’explorer ces géants de la mer avec Au nord du monde, À bord de l’Express côtier norvégien. Un voyage de 11 jours, 34 escales et plus de 4000 kilomètres aller-retour sur la « plus belle ligne du monde », qui va être pour le journaliste écrivain voyageur l’occasion de goûter au plaisir de la lenteur du voyage, d’un « temps postal ». Il récidive en 2011 en publiant À bord du France, où il replonge au cœur de la vie quotidienne du célèbre paquebot.

Il s’intéresse en 2014 à la vie et l’œuvre du géographe et anarchiste engagé Élisée Reclus, qui publia entre 1876 et 1894 la Nouvelle Géographie Universelle, en 19 volumes. Claude Villers revient sur le parcours de cet explorateur insatiable et livre un commentaire passionné de son œuvre.

Largement reconnu et salué pour cette passion, il est en 1997 et 1998 le président d’honneur des 13e et 14e salons du livre maritime de Concarneau. Il est également président d’honneur du jury du prix Gens de Mer, décerné chaque année à Saint-Malo.


Bibliographie :

  • Préface à la nouvelle géographie universelle (Elytis, 2014)
  • À bord du France (Glénat, 2011)
  • Au nord du monde : À bord de l’Express côtier norvégien (Denoël, 2009)
  • Parigot, tête de veau (Denoël, 2007)
  • Impertinences, insolences, vacheries... et autres traits d’esprit (Le Pré aux Clercs, 2006)
  • Au nord du monde : A bord de l’Express côtier norvégien (Denoël, 2005)
  • Papilles, N° 25 et 27 (collectif, Virgile, 2005)
  • Charlie et la chocolaterie (CD audio) (Gallimard, 2004 - de Roald Dahl, narration de Claude Villers)
  • Parole de rêveur : 40 ans de radio (Le Pré aux Clercs, 2004)
  • Sagas maritimes : Cent ans d’armateurs de France (InfoMer, 2003)
  • La France paysanne (Scala, 2001)
  • Tous les jours dimanche (Hors Collection, 2001)
  • Amours... : histoires simples (Le Pré aux Clercs, 2001)
  • Francis Blanche, le tonton flingué (Denoël, 2000 - prix de l’humour 2002, décerné par l’Association des écrivains de langue française)
  • La France à toute vapeur (éditions du Chêne, 1999)
  • Châteaux en Amérique (Glénat, 1998)
  • Marchand d’histoires 6 : Les ecrivains du rêve (Pré aux Clercs, 1998 - émission de radio)
  • Marchands d’histoires 5 : Dans le secret des grands écrivains (Pré aux Clercs, 1997 - émission de radio)
  • France : un rêve de géant (Glénat, 1996)
  • Marchands d’histoires 4 : Les Voyageurs du rêve (Le Pré aux Clercs, 1995 - émission de radio)
  • Marchands d’histoires 3 : Les grandes stars de cinéma (Presses de la Cité, 1995 - émission de radio)
  • Marchands d’histoires 2 : Les grands aventuriers (Hors Collection, 1994 - émission de radio)
  • Marchands d’histoires 1 : Les grands voyageurs (Presses de la cité, 1993 - émission de radio)
  • Le Vrai-faux journal (Les Presses de la Cité, 1991)
  • Le Cœur gros, traîté de grossitude (Les Presses de la Cité, 1990)
Préface à la nouvelle géographie universelle

Préface à la nouvelle géographie universelle

Elytis - 2014

Elisée Reclus concilia sa vie durant son métier de géographe à ses engagements politiques anarchistes. Et même si la reconnaissance universitaire ne vint guère en son temps, il reste l’un des plus brillants géographes et laisse une œuvre considérable, notamment avec la Nouvelle Géographie universelle.
L’ouvrage, qui pose les fondements de l’exploration universelle, montre aussi un appétit de connaissance insatiable chez l’auteur et replace l’homme au sein même de la géographie.
Claude Villers, grand voyageur et écrivain, livre ici un commentaire éclairé sur ce travail de tout une vie, sur l’exploration des temps modernes et sur son propre parcours d’homme du monde.

A bord du France

A bord du France

Glénat - 2011

Parallèlement à l’exposition « paquebot France » au Musée national de la Marine, les éditions Glénat, sous la plume de Claude Villers et Christian Clères, vous proposent une plongée dans la vie quotidienne à bord du France. Fourmillant d’anecdotes savoureuses et véridiques, c’est une véritable chronique intime de ce géant des mers qui vous est relatée.

Il y a cinquante ans était lancé le France. Sous la bannière du luxe et de la gastronomie, le plus grand paquebot du monde fut pendant près de treize ans la vitrine de l’art de vivre à la française.
Pour témoigner de cette belle histoire, ce livre convoque, le temps d’une traversée entre le Havre et New York, les souvenirs personnels de Claude Villers, ancien passager, mais aussi les trésors que constituent les rapports de voyage de l’état-major du France (377 voyages transatlantiques, 93 croisières et deux tours du monde).
Qu’ils concernent la vie à bord, les problèmes d’intendance, les incidents de passagers, les questions de budget, ils constituent un reflet du quotidien à bord du géant des mers, nous replongeant dans la grande époque des transatlantiques !

CHRISTIAN CLERES
Fils de marin (son père travaillait à la Compagnie générale transatlantique), Christian Clères a longtemps été auteur pour Claude Villers sur France Inter (Marchands d’histoires, Les routes du rêve...). Il est également créateur et réalisateur de nombreuses émissions et séries diffusées sur le réseau de Radio France, la RTBF, la radio Suisse Romande ou Radio Canada. Scénariste pour la télévision et le cinéma, il est l’auteur d’une quinzaine de livres dont France, un rêve de géant, Tempêtes en mer, Terre !, le Livre de la lune et la Mer à la folie (Glénat)

CLAUDE VILLERS
Écrivain, journaliste, Claude Villers a longtemps animé des émissions de radio parmi les plus célèbres : Marche ou rêve, Le tribunal des flagrants délires, Le vrai -faux journal, Marchands d’histoires, et Je vous écris du plus lointain de mes rêves. Passionné par le voyage, il affectionne tout particulièrement les navires et les trains. Auteur d’une quinzaine de livres et de scénarios, il a signé avec Christian Clères, France, un rêve de géant (Glénat). Correspondant au bureau de l’ORTF à New York pendant quatre ans, Claude Villers a notamment effectué de nombreux voyages transatlantiques à bord du France.


Le Tribunal des flagrants délires

Denoël - 2009

« Spectacle... un tribunal est un spectacle. C’est en pensant à cela qu’est né "Le Tribunal des flagrants délires", le 15 septembre 1980, sur France Inter. À cela et à mes souvenirs de jeune journaliste débutant en "chiens écrasés", c’est-à-dire en argot de métier les séances de "flags" ou flagrants délits dans les palais de justice de la République : des audiences bâclées où sont jugés à la chaîne les malfrats et autre menu fretin pris sur le "fait de leurs méfaits", la veille... Mais dans tribunal, il y a aussi tribune. Comme dans les procès plus "haut de gamme" où chacun a le temps de s’exprimer. Enfin, c’est la théorie. Dans notre juridiction radiophonqiue, cela dérape souvent. Les chefs d’accusation et les questions du président Claude Villers se révèlent des plus farfelus, le réquisitoire du procureur Pierre Desproges ou la plaidorie de l’avocat Luis Rego n’ont quant à eux souvent qu’un lointain rapport avec l’inculpé... Pourtant on s’y croirait jusqu’aux moindres détails de menuiserie dans ce décor du studio public (105 ou 106) où s’entassent environ trois cent cinquante personnes. Et durant les deux saisons d’existence du "Tribunal" défileront sur le "banc d’infamie" de Coluche à Jean-Marie Le Pen en passant par Juliette Gréco, Frédéric Mitterrand ou Yannick Noah, la fine fleur des arts, de la télévision et de la politique... » Claude Villers.


Le Nord du Nord

Denoël - 2009

« Ce livre raconte la passion d’un homme – l’auteur – pour le monde arctique. La neige, la glace, le vent, la solitude gelée, les ours polaires, les renards blancs, les morses, les phoques... à travers ses voyages sur différents bateaux dans cette région, l’une des dernières à l’état sauvage de notre terre. Ce sont aussi ses rencontres avec d’autres passagers de ces navires, scientifiques ou Inuits vivant dans ces déserts blancs parmi les icebergs et cette banquise qui, peu à peu, disparaît. Le Groenland, le Svalbard (Spitzberg)... Pourquoi et comment ? Le pôle Nord fascine toujours. Si certains de ses pionniers vivent encore, beaucoup d’autres sont morts et leurs vaines et souvent tragiques tentatives parsèment ce récit... Là-bas (ou là-haut puisqu’il s’agit du Nord du Nord) on peut faire le tour de la Terre rien qu’en pivotant. Plus de points cardinaux pour s’y raccrocher. Là-haut, il n’y a plus de saisons. Mais cet univers si particulier est en train – paraît-il – de changer rapidement. Alors il faut en profiter tant qu’il existe. Sinon, il ne nous restera plus que les mots pour rêver. Déjà les empires internationaux s’en emparent et le dénaturent. » Claude Villers.


Parigot, tête de veau

Denoël - 2007

« Ce n’est ni un guide ni un livre d’Histoire, mais d’histoires, et avant tout un récit de voyage ou plutôt de voyages : "Paris à travers les âges". Voyages d’un petit garçon, d’un adolescent devenu adulte en marchant au long des rues de la capitale, de Vaugirard à Rochechouart, de Grenelle à Passy, de Pigalle à Ménilmontant, des Halles à Montparnasse, de la Bastille à Saint-Germain-des-Près. Les rues de mon Paris sont forcément balayées par le vent, l’averse, la neige, elles serpentent, montent et descendent, totalement engorgées d’autobus, de camions, de charrettes de marchandes des quatre-saisons, emplies de secrets, de mystères, de crimes de faits divers à raconter. C’est l’aventure des communards, des bâtisseurs du métro, des meurtres, des barrières, des "fortifs", des magiciens d’un jour, des cinémas disparus, des fêtes foraines, des amours oubliées... Un Paris inconnu parfois même des Parisiens, qu’on ne peut connaître qu’en musardant, qu’en fouinant un peu partout. C’est pourquoi je suis revenu arpenter les rues de mes souvenirs. Sans nostalgie mais non sans mélancolie, en véritable piéton de Paris... » Claude Villers.


Impertinences, insolences, vacheries... et autres traits d’esprit

Le Pré-aux-Clercs - 2006

L’impertinence, c’est l’âge adulte de l’insolence. Elle nécessite du recul, de la culture, et cause finalement plus de dégâts que les insultes ou les provocations creuses qui font souvent aujourd’hui office de mots d’esprit. Ainsi par exemple la définition du couple BHL/Arielle Dombasle : "cul et chemise", les fulgurances de Desproges au Tribunal des flagrants délires, les audaces d’un Jean Yanne ou d’un Francis Blanche. L’impertinence, c’est traditionnellement l’arme de l’esprit vis-à-vis des puissants. Une arme de journaliste, d’écrivain, d’intellectuel. Existe-t-elle encore, à une époque où ces mêmes intellectuels, chroniqueurs ou rédacteurs, appartiennent à des rédactions détenues par des grands groupes et payées par des annonceurs ? Patrick Lelay, le PDG de TF1, est impertinent quand il dit offrir à Coca-Cola, à travers ses programmes, "du temps de cerveau humain disponible". Insolent, même,à l’égard du public. Mais cette insolence est le fait d’un puissant et donc une inversion de ce qui devrait exister, surtout sur une télé usant et abusant des rires enregistrés et des émissions de bêtisiers présentées par les "cons qui s’adorent" du petit écran. José Artur et Claude Villers, l’un et l’autre orfèvres en la matière, évoquent dans cet ouvrage les audaces, vacheries, bons mots et traits d’esprits les plus réjouissants qu’ils aient personnellement vécu ou qui appartiennent à l’Histoire. Un florilège particulièrement jubilatoire !


Au nord du monde : A bord de l’Express côtier norvégien

Denoël - 2005

Un étroit plateau désertique au sommet d’une haute falaise face aux démoniaques et imprévisibles tempêtes de l’océan glaciaire Arctique. Le point le plus extrême au nord de l’Europe. Plus loin, il n’y a que la banquise du pôle Nord ! Au nord du monde raconte comment tous les jours, depuis plus d’un siècle, les navires de l’Hurtigruten (prononcez Ourtigroutenne) - l’Express côtier -, créé au XIXe siècle, relient, depuis Bergen, la Norvège à son nord du Nord, visitant les villes et villages de pêcheurs oubliés, contournant ce redoutable et redouté cap Nord jusqu’à Kirkenes, à la frontière russe, sur la mer de Barents. Nous sommes très loin des croisières organisées sur des paquebots blancs immaculés et aseptisés. Ici, pas d’” activités dirigées " à bord, de casinos ou de palaces flottants, de tenue de soirée. On vient comme on est. Un voyage nature, sans chichis ni fanfreluches, qui permet de se retrouver seul face à son existence parfois cabossée. Une sorte de " monastère maritime ", où chacun cabote entre les écueils de sa vie ou de celles et de ceux qui vous entourent...


Revue de presse

  • Lire l’interview de Claude Villers parue dans L’Express

Papilles, N° 25 et 27

Virgile - 2005

Revue Papilles Culture & Patrimoine gourmands La revue se trouve dans les bonnes librairies. Elle peut s’acheter directement aux Editions Virgile au prix de 21 euros le numéro. Le prix de l’abonnement annuel est de 42 euros pour la France, et 52 euros pour l’étranger. Les demandes d’abonnement doivent être envoyées aux Editions Virgile.


Parole de rêveur : 40 ans de radio

Le Pré-aux-Clercs - 2004

40 ans de radio, d’émissions cultes, de rencontres, de découvertes, de délires (flagrants), de rêves et de voyages : " Pas de Panique " puis " Marche ou Rêve " dans les années 70, le mythique " Tribunal des flagrants délires " avec Pierre Desproges et Luis Régo au début des années 80, suivi de "Bienvenue au Paradis", le "Vrais-faux Journal" avec, entre autres, Ruquier ou Gerra, " Marchand d’histoires " et les " Routes du Rêve " dans les années 90, puis "Tous aux abris" et "je vous écrit du plus lointain de mes rêves"... On a tous en nous quelque chose de Claude Villers, comme dirait l’autre.(...)


Sagas maritimes : Cent ans d’armateurs de France

InfoMer - 2003

Ils sont armateurs. Ou plutôt le sont devenus. Ils s’appellent Paquet, Pereire, Schiaffino, Louis-Dreyfus ou bien Delmas et leurs noms sont autant de pavillons portés haut dans la " marchande ", la marine de commerce française. C’est un pionnier du chemin de fer qui fonde la Compagnie Générale Maritime, c’est un Lorrain qui débarque à Marseille des idées plein la tête, un Alsacien en quête d’une logistique pour collecter le blé qu’il achète en Russie... tous ces hommes ont embarqué, un jour ou l’autre, leurs ambitions et leurs espoirs sur le pont d’un navire. De leur détermination souvent obstinée, de ces véritables sagas maritimes sont nés les armements modernes qui subviennent aujourd’hui à nos consommations quotidiennes En mettant leurs pas dans les leurs, Gérard Cornier et Claude Villers ont brossé, au fil des pages, une passionnante galerie de portraits qui revisite un passé maritime riche de ces aventures humaines. Abondamment illustré et parfaitement documenté, Sagas Maritimes est le livre idéal pour le lecteur soucieux d’aborder les origines et les évolutions du transport maritime français à travers le siècle passé


La France paysanne

Scala - 2001

La France est sans doute le pays d’Europe le plus attaché à son identité paysanne. Témoigner de ses traditions et ses savoir faire, tout au long des quatre saisons de l’année, tel est l’objet de cet ouvrage. Il propose un parcours dans quelques sites représentatifs de la diversité des "pays" de France. Les, auteurs ont interviewé et photographié des familles de paysans qui s’attachent à maintenir leurs activités traditionnelles, leur habitat, leurs paysages ainsi que leurs spécialités gastronomiques. Chacune des régions est étudiée à travers un événement travaux agricoles saisonniers, fêtes de village, foires ou marchés, tout au long des quatre saisons de l’année. Véritable panorama de la culture et de la tradition paysanne française, ce livre séduira Français et étrangers, paysans et citadins, amoureux ou nostalgiques de la France profonde. Il est magnifiquement illustré par environ 350 photographies en couleur et une cinquantaine de documents anciens donnant une image de la France paysanne au début de ce siècle. À la fin de chaque chapitre sont présentés, autour d’une carte de la région, les produits du terroir, quelques plats typiques, les marchés et autres spécificités locales.


Tous les jours dimanche

Hors Collection - 2001

Il aura fallu près de dix ans pour que ce projet de livre voie le jour : en juin 1992, Claude Villers réalise pour France Inter une série d’émissions nées d’une idée étonnante : parler de photo à la radio. Durant plusieurs semaines, il arpente les rues en compagnie de Robert Doisneau, revient sur les lieux de ses plus célèbres photos et recueille ses souvenirs. Une série d’émissions formidables révélant un Doisneau plein d’humour et de gouaille. Sa disparition, deux ans plus tard, met fin à tout projet de livre, jusqu’à ce que ses filles, et notamment Francine Deroudille, de l’agence Rapho, acceptent l’idée de ce nouveau livre et y collaborent étroitement. Les entretiens Doisneau-Villers servent de fil conducteur à cet album présentant une centaine d’images inédites ou peu connues de Doisneau, évoquant les fêtes foraines, les bals populaires, les chanteurs de rues, le cirque, la nuit...


Amours... : histoires simples

Le Pré-aux-Clercs - 2001

Souvenez-vous... C’était en 1936, en 1944, en 1968 ou en 2000. C’était forcément pendant les vacances, en Bretagne, à la montagne, à Mimizan ou à Saint-Raphaël... Il y avait des rires, des silences, des soupirs et le bruit du ressac. La lueur de la lune sur la mer, des cheveux qui se dénouaient, des corsages qui s’entrouvraient et, au loin, l’air lancinant d’un vieux slow. Vous vous souvenez ? Les amours de vacances s’en viennent et s’en vont, mais parfois quand même vous restent ancrées en plein cœur, comme d’indéracinables fantômes, et hantent vos souvenirs au gré d’une photo jaunie ou d’un disque usé. Tandis que l’histoire de ce demi-siècle passé - notre histoire - se déroule en toile de fond, Claude Villers et Christian Clères racontent avec tendresse l’instant magique de rencontres toutes simples. Quelques instants d’éternité qui marquent une vie.


Francis Blanche, le tonton flingué

Denoël - 2000

Phénoménal, inoubliable Francis Blanche ! Disparu quelques jours avant ses cinquante-trois ans, en 1974. Bien trop tôt. Recordman des vies parallèles et des talents multiples, travaillant énormément, dormant peu, écrivant sans cesse, Francis Blanche réussit dans tous ses domaines de prédilection. Auteur de plus de 600 chansons (de Débit de lait, débit de l’eau, écrite à vingt ans pour Trenet, au Prisonnier de la tour, pour Piaf), acteur de quelque 120 films (de Babette s’en va-t-en guerre, avec Brigitte Bardot, à Belle de jour, avec Catherine Deneuve, en passant par Les Barbouzes et, bien sûr, Les Tontons flingueurs), créateur - avec Pierre Dac - de l’immortel feuilleton radiophonique Furax et de l’inénarrable sketch « Saar Rabindranath Duval », inventeur du canular téléphonique, Francis Blanche ne sait pas se retenir, se restreindre, ni choisir le meilleur du mieux. Harcelé par les huissiers, le percepteur, poursuivi par les femmes ou les fabricants de « navets » à la chaîne, il va s’épuiser à rembourser ses succès. Rideau !


La France à toute vapeur

Le Chêne - EPA Editions - 1999

Aux quatre coins de France, des passionnés, amoureux du rail et de la belle mécanique, ont su redonner vie à ces monstres de fonte et d’acier que sont les trains à vapeur. Coni’fer du Jura, train des Pignes, Guîtres-Marcenais, Mastrou, circuits des viaducs, Paimpol-Pontrieux ... autant de parcours sur des lignes oubliées, que des hommes s’acharnent à faire revivre, pour le plus grand plaisir des visiteurs. Cet ouvrage nous convie à quinze balades choisies, au cœur de paysages magnifiques, illustrées par les photos de Patrick Delance et racontées avec la verve et l’érudition en la matière de Claude Villers. A la belle saison, quand les panaches de fumées s’élèvent clans le lointain, et que le convoi bringuebalant s’ébranle, le rêve est à portée de rails... En voiture ! 


Châteaux en Amérique

Glénat - 1998

Les auteurs croisent les destins individuels et la grande Histoire à la poursuite d’un rêve et à la rencontre de personnages hors du commun. Claude Villers et Catherine Cabrol nous emmènent visiter, à travers l’Amérique, les édifices extravagants construits par quelques-uns de ceux qui, partis parfois de rien, ont bâti des fortunes colossales dans le Nouveau Monde. L’aventure personnelle de ces « pionniers » américains, racontée par Claude Villers avec toute la verve qu’on lui connaît, est aussi passionnante que leurs demeures sont étonnantes. Persuadés que quelques pierres célébreraient leur génie, leur gloire, leur renom ou leur puissance, ils ont fait ériger pour les uns des châteaux, pour lesautres des théâtres ou des musées dont le luxe et l’excentricité le disputent parfois à l’incongruité du lieu. Du palais de William Randolph Hearst, le vrai Citizen Kane, à un donjon crénelé dans la Vallée de la Mort, en passant par une réplique du palais des Doges en Floride, un opéra au milieu d’une ville-fantôme du Colorado ou le fameux Rosecliff de Gatsby le Magnifique à Newport, c’est un voyage original à travers le territoire et l’histoire des Etats-Unis qui est proposé là. Au terme de chaque « étape-épisode », Claude Villers, qui a visité chacun des cinquanteEtats américains, nous offre des informations pratiques, des adresses et des conseils personnels qui nous permettront d’explorer, dans ses pas, ces Châteaux en Amérique.


Marchands d’histoires, Tome 6 : Les écrivains du rêve

Le Pré-aux-Clercs - 1998

Marchands d’histoires, Tome 5 : Dans le secret des grands écrivains

Le Pré-aux-Clercs - 1997

France : un rêve de géant

Glénat - 1996

Avec le talent de conteurs qu’on leur connaît, Claude Villers et Christian Clères retracent la saga du plus fameux paquebot français. Bien plus qu’un transatlantique de prestige, France était la fierté et le symbole des rêves de grandeur d’un pays qui vécut son abandon comme un drame national. Depuis la difficile décision de sa construction jusqu’à sa seconde carrière sous le nom de Norway, France a connu un parcours exceptionnel, qui concerna à la fois l’histoire, la vie politique, économique, sociale, culturelle, le progrès technologique et les arts... Jamais un navire n’a déchaîné autant de passion et parfois même de haine ! Mais durant douze années, de 1962 à 1974, France a vogué sur toutes les mers du globe, effectuant 377 traversées transatlantiques et 93 croisières, dont 2 tours du monde, transportant avec faste plus de 700 000 passagers sans jamais connaître le moindre problème mécanique ou moteur. Ambassadeur prestigieux, France fut le navire dont la France a été fière. Après 110 ans de liaison transatlantique entre Le Havre et New York assurée par la French Line, France fut également le dernier représentant d’un style de vie désormais révolu, d’une époque où l’on prenait le temps de voyager et de parcourir le monde au rythme de la mer. Claude Villers et Christian Clères ont exploré le paquebot de fond en comble : de sa construction à son désarmement et au conflit que celui-ci engendra, de son architecture intérieure luxueuse à ses qualités techniques, de son équipage pléthorique aux personnalités qui naviguèrent à bord. Ils proposent un formidable ouvrage de référence, richement illustré grâce aux archives de l’association French Line. Alors prenez avec nous le temps de revivre la fabuleuse épopée du plus grand paquebot du monde et montez à bord de France, ce navire nommé désir qui, aujourd’hui encore, représente à nos yeux un rêve de géant.


Marchands d’histoires, Tome 4 : Les Voyageurs du rêve

Le Pré-aux-Clercs - 1995

Dans cet ouvrage, le journaliste Claude Villiers dépeint en une dizaine de pages dépaysantes et passionnantes, les portraits de vingt-trois aventuriers d’origines et d’époques diverses. Il ne relate que des histoires vécues mais toutes sont aussi romanesques que la fiction. Ce livre s’ouvre sur l’éprouvant périple du conquistador, Cabeza de Vaca au 16e siècle. Le lecteur pourra aussi découvrir le voyage d’Isabelle Eberhardt à travers le désert du Sahara au début du siècle, la traversée de Mermoz, la découverte de l’île de Pâques, le périple d’Alexandra David-Neel, seule à travers le Tibet, l’exploration de l’Australie par Burke et Willis. Frederick Cook, Louis Blériot, Mariette Pacha, Eugène Delacroix aussi. incarnent autant de destinées improbables placées sous le signe de l’inconnu et de la découverte. Dans ces récits courts et très vivants, l’auteur fait partager au lecteur sa passion pour le voyage et le rêve.


Marchands d’histoires, Tome 3 : Les grandes stars de cinéma

Presses de la Cité - 1995

Tous les matins, sur France Inter, la voix chaude de Claude Villers annonce l’embarquement immédiat pour le voyage, l’aventure et le rêve. En route pour la constellation où scintillent les étoiles du cinéma et l’éclat persistant de leur gloire. Nous voici dans le secret de ces demi-dieux qui étaient aussi de simples mortels. Ces courts récits ressemblent à un roman, celui des légendes vivantes, où voisinent, entre autres, la beauté fragile de Gérard Philippe et le génie précoce d’Orson Welles, l’enfance paysanne de Bourvil et les folies d’Erroll Flynn, l’obsession érotique de Michel Simon et l’humanité profonde de Bogart.


Marchands d’histoires, Tome 2 : Les grands aventuriers

Hors Collection - 1994

Chaque matin, sur France Inter, c’était l’heure du rêve, de l’évasion, du grand large, le rendez-vous des amateurs d’horizons lointains et des amoureux de la grande et de la petite histoire à travers ses personnages légendaires. Au carillon de neuf heures, dans la tradition d’Alain Decaux et des grandes voix radiophoniques, Claude Villers racontait. Après "Les grands voyageurs", Alberny, Cleres et Villers vous proposent de partir à l’aventure sur les traces de Jean Bart, de Casanova, de Lafayette ou de Lawrence d’Arabie. Aventuriers dans l’âme, ils ont poursuivi des chimères ou conquis l’impossible, ils ont connu la gloire et sont souvent morts dans le dénuement et l’abandon. Retrouvez ici les fabuleux destins de Mata-Hari ou d’Albert Londres, de Jack London, de Lola Montès ou du chevalier d’Éon.


Marchands d’histoires, Tome 1 : Les grands voyageurs

Presses de la Cité - 1993

Le Vrai-faux journal

Presses de la Cité - 1991

Le Cœur gros, traîté de grossitude

Presses de la Cité - 1990

Faut-il encore décerner des prix littéraires au XXIème siècle ?

Avec Cécile Coulon, Patrick Rambaud, Claude Villers, Léonora Miano, Carole Martinez, Dany Laferrière, Alain Mabanckou et Claude Esclatine - Saint-Malo 2012

Avec Cécile Coulon, Patrick Rambaud, Claude Villers, Léonora Miano, Carole Martinez, Dany Laferrière, Alain Mabanckou et Claude Esclatine, débat animé par Hubert Artus


Rêveur de paquebots : Claude Villers

Saint-Malo 2011

Un débat animé par Josiane Gueguen


Lectures à voix haute : “Et si on riait ?”

Saint-Malo 2011

Avec Claude VILLERS, Olivier ROELLINGER, Chantal PELLETIER, Jacques DARRAS.


Voyage en curiosités gourmandes

Saint-Malo 2011

Avec Claude VILLERS, Mélani LE BRIS, RAMBOURG Patrick, DURAND Jacky. Un débat animé par : Christine Ferniot.


Remise du prix Gens de Mer

Saint-Malo 2010
En présence des membres du jury, Claude VILLERS FICHES, François BELLEC, Isabelle AUTISSIER, Loïc JOSSE, Marc HERTU, Michel LE BRIS, Michèle POLAK, Vincent DENBY-WILKES et du lauréat Carsten JENSEN.

"Papilles", coup de cœur pour une revue

Saint-Malo 2009
"Papilles", coup de coeur pour une revue
avec Claude Villers

Le paquebot France

Saint-Malo 2009
Lundi : 12h00 - Le paquebot "France"
avec Claude Villers, Christian Clères et Jean-François Pahun

Prix Gens de mer

Saint-Malo 2009
Dimanche : 11h45 - Prix gens de mer
avec Claude Villers, Isabelle Autissier, Michèle Polak, Loîc Josse, Marc Hertu, Vincent Demby-Wilkes, Charles Ploudreau, le Contre-Amiral François Bellec et Karsten Lund

Programme


Samedi

18h00
Rencontre autour des prix Gens de Mer
Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 2