Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

SOLÉ Robert

Égypte

Une soirée au Caire (Seuil, 2010)

Robert Solé

Né au Caire en 1946 dans une famille égyptienne de culture française, arrivé en France à dix-huit ans, il est journaliste, romancier et essayiste.
Entré au journal Le Monde en 1969, il y a occupé diverses fonctions, dont celle de correspondant à Rome puis à Washington, avant d’en être aujourd’hui le médiateur. Mazag est son quatrième roman publié aux Editions du Seuil.


Bibliographie :

  • Une soirée au Caire (Seuil, 2010)
  • L’Egypte d’hier en couleurs (Le Chêne, 2008)
  • Bonaparte à la conquête de l’Egypte (Le Seuil, 2006)
  • Le Grand Voyage de l’obélisque (Le Seuil, 2004)
  • Voyages en Egypte (Le Chêne, 2003)
  • Dictionnaire amoureux de l’Egypte (Plon, 2001)
  • Mazag (Le Seuil, 2000)

Présentation de Une soirée au Caire :

Ce soir-là, au Caire, Dina reçoit. Une petite société cosmopolite se presse dans l’ancienne maison de son beau-père, Georges bey Batrakani, qui fut le roi du tarbouche. L’Égypte, en pleine effervescence sociale et religieuse, a beaucoup changé depuis les années 1960. La plupart des membres de la famille Batrakani, dispersés aux quatre coins du monde, n’y sont jamais revenus, préférant vivre avec leurs souvenirs. Ce n’est pas le cas de Charles, le narrateur, qui, après une longue période d’amnésie volontaire, séjourne régulièrement au Caire. « Notre monde a disparu, constate-t-il, et je continue pourtant à guetter les battements de son cœur et ses sourires. »
Mais pourquoi revient-il en Égypte une deuxième fois cette année, « avec un faux passeport » ? Il est confronté à Dina, qui le subjuguait naguère ; à Negm El-Wardani, le séducteur à la hussarde ; à Josselin, l’égyptologue français en chasse de vestiges et de mécènes ; à Yassa, le chauffeur copte, qui a toujours un mot pour adoucir les malheurs de l’existence… Au milieu de la soirée, apparaît une jeune femme, Amira, et un voile se déchire. Le présent aurait-il autant de force que le paradis perdu ?