logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2002 > Prix Littéraires > Prix Joseph Kessel
Saint-Malo Archives : 2002 
 

Prix Joseph Kessel

4 juillet 2012.

Remis par la SCAM au festival

partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

Né en Argentine en 1898, il avait fait
le tour du monde à 21 ans, passé son
enfance entre l’Oural et la France,
avant de devenir journaliste. A 25
ans, son roman L’Equipage l’avait
déjà rendu célèbre. Ajoutez à cela son
engagement dans la résistance, l’écriture
du Chant des partisans : « Ma vie
est plus importante que mon oeuvre »,
aimait-il déclarer, »mais on peut vivre
et écrire à la fois » – d’autant plus facilement
que sa vie, déjà, était un roman…
Beaucoup de raisons de lui
rendre hommage, donc, à Saint-
Malo ! L’Afghanistan, bien sûr, dont il
tomba amoureux dès son arrivée à
Kaboul, où il situa l’action de son roman
Les Cavaliers, et où il tourna
avec Pierre Schoendoerffer ce film de
légende, La Passe du Diable, que
nous offrirons enfin au public – l’Afghanistan,
qui ne l’a pas oublié…
Un après-midi exceptionnel, dimanche
à l’Auditorium, avec la projection d’un
documentaire oublié sur Kessel en Afghanistan,
une évocation passionnée
du grand Jef avec quelques écrivains
dont plusieurs le connurent, la projection
de La Passe du diable… et,
pour la première fois à Saint-Malo, la
remise du prix Joseph Kessel.
Créé par la SCAM (Société Civile des
Auteurs Multimédia) un nouveau jury
présidé par Olivier Weber entendait
lui donner une nouvelle ampleur : estil
plus beau nom pour couronner un
livre de littérature aventureuse ? Et
de meilleur lieu que Saint-Malo pour
saluer cette nouvelle naissance ? En
piste pour le prix, à l’heure où nous
mettons sous presse : Gilles Lapouge
(La Mission des Frontières, Albin Michel),
Jean Rolin (La Clôture, POL)
Jean-Luc Marty (La Dépression des
Açores, Julliard) et Jean-Luc Coatalem
(Je suis dans les mers du Sud, Grasset).
Une certitude : ce sera un très
bel écrivain qui sera couronné. Rendez-
vous, donc, dimanche à l’Auditorium
du Palais du Grand Large !