AYADA Souâd

L’Islam des théophanies (CNRS, 2010)

Agrégée et docteur en philosophie, Souâd Ayada s’est fait connaître par un ouvrage sur Avicenne (Ellipses, 2002).
Dans son dernier ouvrage, L’Islam des théophanies, cette spécialiste de la spiritualité et de l’esthétique islamiques met en lumière un « autre Islam possible ». Loin de celui qui privilégie la loi d’un Dieu abstrait et s’enferme dans un littéralisme dangereux, elle nous révèle un Islam qui valorise toutes les formes de beauté comme des manifestations visibles de l’essence de Dieu. Dans la lignée d’Ibn Arabi et du soufisme, cette vision donne une large place à l’œuvre d’art comme voie d’accès à la dimension intérieure et infinie de la personne.
Un livre essentiel pour une approche à la fois audacieuse, exigeante et ouverte de l’Islam.


Bibliographie

  • L’Islam des théophanies (CNRS, 2010)
  • Avicenne (Ellipses, 2002)
L'Islam des théophanies : Une religion à l'épreuve de l'art

L’Islam des théophanies : Une religion à l’épreuve de l’art

CNRS Editions - 2010

L’islam offre deux visages : celui d’un monothéisme abstrait, où domine la transcendance de Dieu, au risque d’engendrer le fanatisme. Mais aussi, et surtout, celui, plus discret, mais non moins insistant, d’un monothéisme concret, qui valorise la manifestation visible de l’essence de Dieu dans l’apparition sensible des actions divines. Dans cette étude pionnière qui surprendra par sa liberté de ton, Souâd Ayada renouvelle en profondeur notre connaissance des systèmes de pensée qui ont fondé l’islam des théophanies. Un modèle de sagesse aux antipodes de l’austérité coranique, selon lequel Dieu se donne à voir par l’entremise de l’" homme parfait " et par toutes les formes de beauté qui révèlent sa majesté. Réconciliant l’amour, l’intelligence et la connaissance, cette conception de la révélation, notamment portée par le soufisme, préserve l’islam de toute dérive juridique et politique, et accorde à l’art toute sa place. Elle constitue l’antidote que l’islam a lui-même produit pour guérir le mal du dogmatisme et l’intolérance.

Dévoilant les impasses et les contradictions du fondamentalisme, dialoguant avec les sources juives et chrétiennes, confrontant le message du soufisme à la philosophie de Hegel ou à la pensée d’Emmanuel Levinas, Souâd Ayada signe un livre essentiel, en forme de plaidoyer pour une approche audacieuse, exigeante et ouverte de l’islam.

L'art, un miroir du sacré ?

L’art, un miroir du sacré ?

Albin Michel - 2009

Le sacré n’a jamais cessé de s’exprimer dans l’art. La poésie persane dit l’amour mystique et l’impossible union. Les miniatures médiévales occidentales révèlent le secret des âmes. Les statues du Bouddha portent les signes de la perfection divine. Jusqu’aux figurations plus abstraites de l’art moderne où le spirituel se fait éclat.Philosophes, artistes, écrivains, historiens de l’art analysent ici les diverses formes du sacré au fil des âges. Et leurs recherches révèlent cette vaste polyphonie des symboles. Ils contemplent, en écho, ce miroir qu’est l’art, tendu par les hommes de tous temps et en tous lieux au monde pour y voir s’inscrire le reflet de ce qui toujours échappe sans pourtant cesser de se manifester : le sacré.

Les grands débats en vidéo

Un "Islam des Lumières" ?

Saint-Malo 2012

"Un Islam des Lumières ?" Grand débat avec Souâd Ayada et Christian Jambet. Animé par Michel Le Bris.

Les cafés littéraires

Un "Islam des Lumières" ?

Saint-Malo 2012

"Un Islam des Lumières ?" Grand débat avec Souâd Ayada et Christian Jambet. Animé par Michel Le Bris.

Islam et l’imagination créatrice

Avec Souâd Ayada - Saint-Malo 2012

Avec Souâd Ayada