Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

BROTHERSON Moetai

Le Roi Absent (Au Vent des Îles, 2007)

Biographie

© Teua Temaru

Ingénieur informatique et télécom de formation, le polynésien Moetai Brotherson aurait très bien pu passer à côté de l’écriture. Après ses études en Floride, il s’installe un temps à New York, où il vit en direct les évènements de 11 septembre 2011, avant de revenir en Polynésie où il s’investit en politique. Il l’admet volontiers, sa formation n’accorde pas une grande part de rêverie. C’est pourquoi la littérature et les histoires sont pour lui des échappatoires indispensables. Depuis l’âge de quatorze ans, il écrit inlassablement, et compte déjà sept romans à son actif lorsqu’il est publié pour la première fois, en 2007, avec Le Roi Absent.

L’oralité est coeur des écrits de Moetai Brotherson : il ne se considère pas comme romancier ou écrivain, mais comme un conteur. Les voix sont très présentes dans ses écrits : aussi bien la voix du narrateur qui accompagne le lecteur, que des voix féminines, plus troublantes et délirantes, comme celles qui naissent sous l’emprise de champignons hallucinogènes. Pour Moetai Brotherson, le roman est davantage qu’une suite de mots couchés sur le papier : il s’agit de la retranscription d’une mélodie, que chacun doit entendre et interpréter de manière différente.

Les personnages de Moetai Brotherson lui ressemblent un peu. Ils balancent entre réalité et rêverie, voire dérive hallucinatoire. Il l’admet dans une interview pour l’émission Page Après Page, son personnage, Moanam, héros du Roi Absent, est inspiré d’un de ses amis, brillant étudiant devenu vagabond et toxicomane, à la suite de malchances et de mauvaises rencontres. Des Îles Marquises à Papeete en passant par la France et Rhode Island, le héros de Moetai Brotherson traverse les mésaventures sans pour autant perdre l’humour qui le caractérise.


Bibliographie :

  • Le Roi Absent (Au Vent des Îles, 2007)

Présentation du Roi Absent

spip_logo
Roman du quotidien polynésien plein d’ironie, de fureur, de douleur, de tristesse et de quelques joies aussi… L’histoire d’une vie extraordinaire, celle de Moanam — de Nuku Hiva (Marquises) à Papeete en passant par Huahine et Paris — qui passe du choc culturel à la réussite sociale et, de là, au pire des déclassements. Médusé le lecteur suit le personnage — un muet surdoué d’une vallée marquisienne — le long d’un récit tissé de drames : de la mort de la mère à l’accident mythique du père et au meurtre de la fiancée. Ces 500 pages très romanesques décrivent le quotidien avec trivialité mais aussi avec onirisme — rêves ou cauchemars, faille peuplée de messages mystérieux venus d’un autre temps, de chamans et d’une malédiction vieille de plusieurs générations lancée à travers le temps et les continents… Des personnages d’aujourd’hui, d’hier, des aventures, des coups de théâtre… Le lecteur est bousculé, baladé de l’hyperréalisme au baroque, du picaresque au surréalisme, de collisions historiques à d’imaginaires légendes immémoriales. Le style est au service de l’efficacité et le talent de conteur est bien réel.

Revue de presse :

  • "Dans la forme encore... L’écriture de Brotherson nous fait penser à l’oraliture créole, où l’oral vient s’imposer comme contre-culture dans le système littéraire, que ce soit sous forme enrichie en apparents régionalismes désuets chez Confiant (désuetude très moderne en réalité) ou sous la forme d’un récit total chez Chamoiseau (lire Biblique des derniers gestes) ou encore sous l’emprise de la spirale de la parole centrifuge de Frankétienne. Mais chez Moetai Brotherson l’oral et l’écrit semblent cohabiter douloureusement... Son roman Le roi absent devrait permettre d’alimenter les études sur l’oralité dans le monde littéraire..." Christian Tortel pour le blog Papalagui.

Le Roi Absent

Au Vent des Iles - 2009

Roman du quotidien polynésien plein d’ironie, de fureur, de douleur, de tristesse et de quelques joies aussi… L’histoire d’une vie extraordinaire, celle de Moanam — de Nuku Hiva (Marquises) à Papeete en passant par Huahine et Paris — qui passe du choc culturel à la réussite sociale et, de là, au pire des déclassements. Médusé le lecteur suit le personnage — un muet surdoué d’une vallée marquisienne — le long d’un récit tissé de drames : de la mort de la mère à l’accident mythique du père et au meurtre de la fiancée. Ces 500 pages très romanesques décrivent le quotidien avec trivialité mais aussi avec onirisme — rêves ou cauchemars, faille peuplée de messages mystérieux venus d’un autre temps, de chamans et d’une malédiction vieille de plusieurs générations lancée à travers le temps et les continents… Des personnages d’aujourd’hui, d’hier, des aventures, des coups de théâtre… Le lecteur est bousculé, baladé de l’hyperréalisme au baroque, du picaresque au surréalisme, de collisions historiques à d’imaginaires légendes immémoriales. Le style est au service de l’efficacité et le talent de conteur est bien réel.

Les grands débats en vidéo

Littérature et oralité

Saint-Malo 2012

Avec Edem Awumey, Gary Victor, Moetai Brotherson, Chantal Spitz. Animé par Alexis Lacroix.

Les cafés littéraires

Littérature et oralité

Saint-Malo 2012

Avec Edem Awumey, Gary Victor, Moetai Brotherson, Chantal Spitz. Animé par Alexis Lacroix.

Asie-Pacifique : nouveau centre du monde ?

Avec Rhys Graham, Tash Aw, Xialong Qiu, Chris Womersley, Xiaoping Zhou, Moetai Brotherson - Saint-Malo 2012

Avec Rhys Graham, Tash Aw, Xialong Qiu, Chris Womersley, Xiaoping Zhou, Moetai Brotherson


Quand les peuples prennent la parole

Avec Rhys Graham, Nicolas Kurtovitch, Moetaï Brotherson et Zhou Xiaoping - Saint-Malo 2012

Rencontre avec Rhys Graham, Nicolas Kurtovitch, Moetaï Brotherson et Zhou Xiaoping


D’un réalisme magique

Avec Gary Victor, Moetai Brotherson, Jean-Marie Blas de Robles - Saint-Malo 2012

Avec Gary Victor, Moetai Brotherson, Jean-Marie Blas de Robles