logo
Le dico des auteurs


EVANGELISTI Valério

Italie

30 juin 2006.
 

Biographie

 
JPEG - 44.4 ko
Valerio Evangelisti
© A. Sagalyn

Né en Italie en 1952, historien de formation, Valerio Evangelisti devient chercheur en sciences politiques à l’université de Bologne, sa ville natale, où il vit encore aujourd’hui. Grand amateur de littérature populaire, il se tourne à quarante ans vers le roman après avoir publié de nombreux essais d’histoire et de sociologie. S’il y a une SF militante, Valerio Evangelisti en fait assurément partie. Chef de file d’une nouvelle génération de romanciers italiens, il a été le premier écrivain fantastique à se voir publié en feuilleton dans le quotidien La Reppublica.

Il est surtout l’auteur d’une série romanesque flamboyante et désormais cultissime, mettant en scène l’inquisiteur Nicolas Eymerich. Cette série a été couronnée par le prix Urania dès le premier tome, en 1994, et a obtenu en France les prix traditionnellement attribués aux auteurs anglo-saxons (prix Tour Eiffel 1998, Grand Prix de l’Imaginaire 1999). Par un surprenant croisement des genres - terreur, science-fiction et histoire -, Valerio Evangelisti contribue au renouveau de la littérature de l’imaginaire.
Avec son dernier roman, Evangelisti renoue avec l’essence même du roman noir.

In English


Bibliographie :

- Nous ne sommes rien soyons tout ! (Rivages, 2008)
- Anthracite (Rivages, 2004)
-  Black Flag (Rivages, 2003)
- Picatrix, l’échelle par l’enfer (Rivages, 2003)
- Cherudek (Rivages, 2000)
- Le Mystère de l’inquisiteur Eymerich (Rivages, 1999)
- Le Corps et le sang d’Eymerich (Rivages, 1996)
- Les Chaînes d’Eymerich (Rivages, 1995)
- Nicolas Eymerich Inquisiteur (Rivages, 1994)
- Portes d’Italie. Dix-huit nouvelles noires d’Italie (Fleuve Noir, 1999)


Argumentaire de Nous ne sommes rien soyons tout !

Dans l’Amérique troublée des années vingt s’est développé un puissant mouvement syndical. Eddie Lombardo, jeune Italo-américain d’abord tenté par le proxénétisme, entame une carrière de mouchard au service du patronat. Violent, totalement dépourvu de morale, Eddie - qui se fait appeler Florio pour rompre avec sa famille " communiste " - gravit rapidement les échelons de l’International Longshoremen’s Association, organisation du port de New York bien connue pour ménager les intérêts des armateurs plutôt que ceux des dockers. Maître ès chantage et extorsion, aussi doué pour déclencher une grève que pour y mettre fin, il n’hésite jamais à rendre " service " à ses puissants protecteurs mafieux ni à utiliser les femmes pour satisfaire ses pulsions perverses, quitte à s’en débarrasser ensuite le plus cyniquement du monde. Mais avec la guerre, l’Amérique change, et le syndicat du crime avec elle. Eddie a beau avoir passé sa vie à étouffer les " rouges ", le délire maccarthyste ne le sert pas. Devenu encombrant, trop voyant du fait de ses mœurs effrayantes, il perd la confiance des parrains. Or dans ce monde-là, mieux vaut ne pas se retrouver seul... Livre ambitieux sur l’ascension et la chute d’un odieux second couteau de la mafia, fresque dépeignant des décennies de luttes sociales récupérées par les criminels, Nous ne sommes rien, soyons tout ! renoue avec l’essence même du noir : l’Amérique de la Dépression, du syndicalisme gangrené, des politiciens véreux et des immigrés qui feront le lit du gangstérisme. Valerio Evangelisti, très connu pour ses épopées médiévales autour de l’inquisiteur Eymerich et de Nostradamus, avait déjà traité du rôle du crime dans la naissance de l’Amérique dans Anthracite. Sans romantisme aucun, il marche ici sur les traces de ses glorieux prédécesseurs Hammett, Burnett ou McCoy.

Résumé de Picatrix, l’échelle par l’enfer :

1361. À Saragosse, quiconque entre en possession du Picatrix, un ouvrage de sciences occultes, se voit immédiatement tué par des monstres à tête de chien, cependant que, dans le ciel, de grandes roues lumineuses font leur apparition. Pour résoudre ce mystère, le grand inquisiteur Nicolas Eymerich va devoir pénétrer dans le royaume arabe de Grenade. C’est bien à contrecœur qu’il s’aventure en ce monde islamique raffiné et complexe qu’il taxe d’hérésie totale, où va le guider un jeune juif converti au christianisme. Sur sa route, Eymerich croisera les plus grands penseurs et mystiques orientaux, d’Ibn Khaldûn à Al-Farabi, et affrontera l’horreur lorsqu’il se retrouvera face à l’explication de ces meurtres terrifiants. Des siècles plus tard, des roues lumineuses similaires brillent dans le ciel de l’Afrique tandis qu’au Sierra Leone, les mercenaires de l’Euroforce provoquent l’exode massif des enfants de sable de la tribu des Temne vers le Libéria et l’empire du Bouganda. Aux îles Canaries où il s’est exilé, le professeur Marcus Frullifer, entraîné par une séduisante journaliste scientifique, assiste à un bien étrange phénomène : une fois par an, au moment de la Fête du diable, les malades de la clinique psychiatrique locale se mettent à aboyer. Trois intrigues qui vont se lier inextricablement pour former un puzzle diabolique...

Œuvre

 

Tortuga

Rivages - 2013
En 1685, les jours des pirates sont comptés. Louis XIV a fait la paix avec l’Espagne, et les attaques des flibustiers venus de Tortuga (L’île de la Tortue) ne sont plus tolérées (...)
 

 

 

 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2008

Des mondes en noir

Avec Bertrand TAVERNIER, Eddie MULLER, François GUERIFF, Valerio EVANGELISTI, LAX

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2008

Eloge du Noir

Avec : Eddy MULLER, Valerio EVANGELISTI

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2000
  • 2001
  • 2003
  • 2008


  •