logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2011 > Jeunesse > Une première : du cinéma pour les jeunes !
Saint-Malo Archives : 2011 
 

Une première : du cinéma pour les jeunes !

4 juillet 2011.
partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

Cette année encore, les films pour la jeunesse ont fait salle comble.

Il faut dire, tout d’abord que le Petit Prince était à Saint-Malo !

Une lecture par la comédienne Lou Garillon et trois épisodes du Petit Prince dont un inédit ont fait rêver la salle : La planète de la musique, La planète du temps, La planète des éoliens (D’après le roman d’Antoine de Saint-Exupéry et réalisé par Pierre Alain-Chartier (LPPTV, Method Animation, LPAnmation, Sony/Pictures Home Entertainment, La Fabrique d’images, DQ Entertainment Limited et ARD. En association avec France Télévisions, WDR, RAI Fiction, TSR et TV5 Monde/2010/52’).


Les spectateurs ont aussi pu se laisser délicieusement happer par le monde onirique de Rébecca Dautremer illustratrice de Kérity, la maison des contes de Dominique Monféry (Gaumont-Alphanim, La Fabrique, Lanterna Magica./80’/2009). Ils ont suivi les aventures du jeune Nathanaël, chargé par Alice, le capitaine Crochet et la fée Carabosse de sauver tous les contes de sa bibliothèque, avant que ne se rallume la salle de projection pour une rencontre inoubliable avec Rébecca Dautremer.


Quelques images de Loup de Nicolas Vanier (Pathé/France 3/Taiga films/2009/102’) et toute la salle était en partance pour les plaines enneigées de la Sibérie orientale sur les traces de Sergueï, un jeune nomade Évène gardien des rennes de son clan se prenant d’affection pour une famille de loups. Une surprenante histoire d’amitié et des paysages sublimes, filmés par l’aventurier du grand nord Nicolas Vanier.


Du sillon malouin à L’île de Black Mor (Jean-François Laguionie (Gebeka Films, 80’, 2003) , il n’y a qu’un bord à tirer pour se retrouver aux côtés du
Kid, un jeune orphelin, ayant pour seule richesse la carte d’une île au trésor tombée du livre de Black Mór, un célèbre pirate. Avec deux pillards d’épaves, il se lance à la recherche de la fameuse île... La projection a été suivie d’une rencontre avec Bruno Le Floc’h, le« story boarder » du film.