logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2011 > Films > Les coups de cœur de Patrice Blanc-Francard
Saint-Malo Archives : 2011 
 

Les coups de cœur de Patrice Blanc-Francard

3 juin 2011.
partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

- Basquiat, The radiant child
Le film sur l’artiste majeur que l’on ne peut se passer d’évoquer lorsqu’on se réfère aux racines du « Street Art ». Eloquent, jazzy, d’une sidérante modernité, l’art de Basquiat nous touche au plus profond, près d’un quart de siècle après sa mort par overdose, le 12 août 1988.
Samedi 11 juin, Vauban 3, 14h15, projection suivie d’une rencontre avec l’écrivain et peintre haïtien Marvin Victor et le réalisateur Charles Najman.

- Amyu, l’armée des hommes-guêpes
En Amazonie, là où la forêt est défigurée par les promoteurs, les guerriers Kayapo ont dé- cidé de se battre, seuls contre tous, pour éviter la construction du barrage Belo Horizonte, qui noierait leurs terres et anéantirait leur culture. Avant de partir en guerre avec leurs arcs et leurs machettes, ils soumettent les plus jeunes d’entre eux à la terrible épreuve initiatique des guêpes tueuses. Trouver le plus gros nid dans la forêt et l’attaquer à la machette, sans protection, endurant l’inimaginable douleur de milliers de piqûres. Les images de l’attaque sont d’une hal- lucinante grandeur. Amyu, l’armée des hommes guêpes, un film de Jérôme Raynaud pour Zed Productions (ZED avec France Télévisions pôle France 5/2010/52’).
Lundi 13 juin, Vauban 1, 11h45. rediffusion À 15h, chapelle Ecole de Marine Marchande

- Le dernier voyage de Tania
Un road-movie funèbre, magnifique et silencieux. L’une des perles inclassables de la programmation cinéma du festival 2011.
Miron Aleeksevitch est le patron d’une usine de papier à Neia, sur la Volga. Un homme gris, à l’image de sa vie, dans l’ex-Union Soviétique. Lorsque sa femme Tanya meurt, il décide d’incinérer son corps sur les lieux-mêmes de leur lune de miel, respectant l’ancien rite funéraire d’une ethnie aujourd’hui disparue : les Meria. Un road-movie funèbre, magnifique et silencieux, qui nous fait découvrir un réalisateur d’un talent majestueux, Aleksei Fedorchenko. L’une des perles inclassables de la programmation cinéma du festival 2011.
Samedi 11 juin, Maison des Associations, 15h45, dans le cadre de l’après-midi « Pèlerins, mystiques, vagabonds enchantés ». Rediffusion le lundi 13, Théâtre Chateaubriand, 16h15