logo
Le dico des auteurs


BADIAN KOUYATE Seydou

Mali

29 juin 2006.
 

Biographie

 


- Biographie
- Bibliographie
- Présentation de La saison des Pièges

Biographie

JPEG - 9.1 ko

Né en 1928 à Bamako, Seydou Badian fait ses études primaires à Bamako, avant de s’envoler pour Montpellier où il passe le BAC en 1948. Il y poursuit ensuite des études à la Faculté des Sciences de 1948 à 1949 et à la Faculté de Médecine (Doctorat) de 1942 à 1955.
Son premier roman, Sous l’Orage (1953), qui traite des rapports des anciens avec l’administration coloniale est suivi de La mort de Chaka, une pièce en cinq tableaux dénonçant le colonialisme. Médecin au Soudan français (actuel Mali) en 1955 à Bougouni, puis successivement ministre du Plan et de l’Economie Rurale en 1957, du Développement de 1962 à 1966, ministre à la Présidence de 1966 à 1968.
Il sera détenu après le coup d’état du 19 novembre 1968. Déporté à Kidal, il est libéré en 1975 seulement. Il s’installe alors à Dakar jusqu’à son retour au Mali en 1991.
Seydou Badian Kouyaté est l’auteur des paroles de l’hymne national malien : Pour l’Afrique et pour toi, Mali. On lui doit également deux romans, Le Sang des masques et Noces Sacrées, ainsi qu’un essai Les Dirigeants africains face à leurs peuples pour lequel il obtient le Grand prix littéraire d’Afrique noire.
En 2007, à quatre-vingt ans, il publie La Saison des pièges dont il dit : « Dans mon livre, je décris une Afrique ancienne avec ses rites et ses croyances, et une Afrique d’aujourd’hui, l’Afrique de certains chefs d’Etat qui font honte à leur peuple. »

- Retour au sommaire


Bibliographie :

- La saison des Pièges (Nouvelles Editions Ivoiriennes / CEDA, 2007)
- Sous l’orage (Kany) suivi de La mort de Chaka (Présence Africaine, 2000)
- Le Sang des masques (R. Laffont, 1976)
- Les dirigeants Africain face à leur peuple (Maspero 1964) - Grand prix littéraire d’Afrique noire
- Noces Sacrées (Présence Africaine, 1963)
- La mort de Chaka (1961)

- Retour au sommaire


Présentation de La saison des Pièges :
spip_logo
Avec La saison des Pièges, Seydou Badian, reprend son bâton de pèlerin et renoue avec le roman social pour dénoncer les outrances et les abus qui caractérisent souvent les dirigeants africains d’aujourd’hui. Insatiable défenseur des valeurs morales indispensables à l’harmonie des sociétés, donnant à la tradition comme à la modernité la place qui doit leur revenir, Seydou Badian perpétue son oeuvre en 2008, celle de l’écrivain majeur des Indépendances qu’il est resté.

- Retour au sommaire

 
 
Ses festivals

Bamako

  • 2001
  • 2005
  • 2008
  • 2010


  • ailleurs sur le site