Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

SARNER Éric

France

Regarde par la fenêtre : Récit de voyage de Montevideo à Ushuaïa en passant par Rio (Akinomé, 2017)

Écrivain, poète, cinéaste, journaliste, passionné de grands espaces, cet homme au parcours impressionnant promène ses mots, de sa voix de reg, aux quatre coins du monde. Éric Sarner est en perpétuel éveil et écrit de port en port, prêt à partir à chaque instant : il regarde et écoute le monde, joue son rôle de passeur d’émotions avec sincérité. Après de nombreuses réalisations sur les États-Unis, un magnifique détour par le pays de son enfance avec Un voyage en Algéries, son nouveau roman nous entraîne sur un autre continent, pour une nouvelle invitation au voyage : Regarde par la fenêtre. Récit de voyage de Montevideo à Ushuaïa en passant par Rio. D’une écriture à la fois dense et poétique, Eric Sarner nous fait découvrir pas à pas le Grand sud et prouve une nouvelle fois qu’il appartient à la longue lignée des écrivains voyageurs !

Poète, Éric Sarner est en perpétuel éveil : il regarde et écoute le monde, joue son rôle de passeur d’émotions avec sincérité. Ses livres sont des bouteilles à la mer, dit-il : ce qui importe, ce n’est pas le nombre de lecteurs mais que chacun, de son île, éprouve la puissance de la découverte.

Écrivain, poète, cinéaste, journaliste, passionné de grands espaces, cet homme au parcours impressionnant promène ses mots, de sa voix de reg, aux quatre coins du monde. Né à Alger en 1943, ayant habité Marseille un temps et résidant aujourd’hui sur les hauteurs du port de Montevidéo, Éric Sarner écrit de port en port, prêt à partir à chaque instant. Il est l’auteur du très beau La passe du Vent, récit de voyage en forme d’enquête sur la disparition de l’écrivain haïtien Jacques Stephen Alexis, assassiné en 1961 par le régime de Duvalier dans des circonstances jamais élucidées.

Sugar, paru en 2001, raconte en vers la vie du grand boxeur noir américain Ray "Sugar" Robinson, dans un texte magnifique adapté depuis au théâtre.
 Fondu de jazz, hanté par les mânes de Jack Kérouac, d’Elvis Presley ou de John Steinbeck, Éric Sarner ne se lasse pas de parcourir les États-Unis d’Est en Ouest le long de la "mother road", la mythique route 66, à laquelle il a consacré un documentaire primé par la SCAM en 2007 (Route 66, une odyssée américaine) et un livre Sur la Route 66 (Hoëbeke, 2009). Un ouvrage magistral consacré à la route la plus mythique du XXe siècle, qui fut aussi l’un des principaux chemins de la reconquête de l’imaginaire sur le continent américain.

Le pari d’Éric Sarner dans ses écrits est simple : transmettre son savoir mais aussi ses questionnements, ses observations, ses surprises. « J’aime bien être précis dans les données historiques, géographiques, politiques que je donne mais je n’ai pas de formation d’historien - et je ne prétends pas du tout être historien - et je ne suis pas non plus un commentateur politique, si bien que je laisse aller plutôt ma plume et ma sensibilité affleurer (…). Je laisse aller mon cœur ». C’est ce qu’il fait en 2012 avec Un voyage en Algéries, où se mêlent des impressions de voyages et le souvenir flottant d’une enfance passée dans ce pays qu’il a quitté très jeune. Avant 2011, l’Algérie, il dit qu’il ne la connaissait pas. Il découvre un pays complexe, pluriel dans ses langues, ses climats, ses habitants : Algéries, donc. Ce livre est un appel au voyage, à la découverte. L’ambition d’Eric Sarner est simple : « Les destins de l’Algérie et de la France sont liés à jamais, et leurs histoires son liées : on ne le sait pas assez, ni en Algérie ni en France. Il s’agit de mieux se connaître. Si le livre peut servir aussi à cela, j’en serai très heureux ».

Eric Sarner revient avec un nouveau livre qui invite au voyage Regarde par la fenêtre ou « Récit de voyage de Montevideo à Ushuaïa en passant par Rio. » Un écrivain français qui s’est installé à Montevideo y rencontre Adriana, une métisse brésilienne avec qui il va parcourir le cône sud de l’Amérique latine, entre Montevideo et Ushuaïa. Dans une écriture à la fois dense et poétique, Regarde par la fenêtre propose une galerie de portraits d’homme et de femmes croisés au cours de cet immense périple : un libraire cultivé, des artistes, un gaucho, un vendeur à la sauvette, un psychanalyste, des patrons d’hôtels, des paysans… Pas le temps de s’ennuyer en lisant pas à pas sa découverte du Grand sud ! Avec talent, Eric Sarner prouve une nouvelle fois qu’il appartient à la longue lignée des écrivains voyageurs.


Bibliographie :

  • Regarde par la fenêtre : Récit de voyage de Montevideo à Ushuaïa en passant par Rio (Akinomé, 2017)
  • 22 figures au passage (Les Venterniers, 2015)
  • Coeur Chronique (Le Castor astral, 2013)
  • Un voyage en Algéries (Plon, 2012)
  • Sur la Route 66 (Hoëbeke, 2009) 

  • Sugar (Dumerchez, 2001)
    
- Mères et folles sur la place de Mai (Desclée De Brouwer, 2000)
  • Instant America (nouvelles du monde) (AFAT Voyages, 1997)
  • Petit carnet de silence (Dumerchez, 1996)
  • La passe du Vent (Payot, 1994)
    
- Beyrouth, Beyrouth à vif (Encre, 1985)

Poésie :

  • Ballade de Frankie (Ed. Le Castor astral, 2011)
  • Éblouissements de Chet Baker (La Passe du vent, 2010)
  • Et comme emportés, on demeure (Dumerchez, 2009)
  • L’ombre de l’autre, déjà, avec une suite graphique d’Ismaël Kachtihi del Moral (Ed. Rencontres, 2000)
  • Silence (Éditions Dumerchez, 1996)
  • Une lettre trouvée à Lisbonne, illustrations de Miguelanxo Prado - (D.S.Éditions, 1995, traductions en portugais, espagnol et anglais, Meriberica/Liber, Lisbonne 1998)
  • La mainmorte du comte de mirabeau (Editions de La Nèpe, 1982)
  • Trente-trois passages d’instants pour Giani chez Antoine Rico (Manosque, 1974)
  • Jazz encre, avec Michel Lathourakis (Le vent noir, 1987)
  • Monos (Ed. de la Grisière, 1971)

Films documentaires :

  • Route 66, un rêve américain, France 5 - 2006
  • Istanbul, la terre, le ciel et l’eau (52 minutes) - Chaîne Voyage et TMC - 2004
  • Alexandrie, probablement... (52minutes) – Chaîne Voyage et TMC - 2004
  • Gênes, un balcon sur mer, (52 minutes) - Chaîne Voyage et TMC - 2004
  • Barcelone, ville ouverte, (52 minutes) - Chaîne Voyage et TMC - 2003
  • Marseille, une ville monde (52 minutes) - Chaîne Voyage et TMC - 2003
  • Jack Kerouac, un rêve américain au temps d’Hiroshima (52 minutes), avec Michel Viotte France 3, "Ecrivains du XXème siècle" 1996
  • Ernesto Sabato, le feu purificateur, (52 minutes) avec Gonzalo Arijon, France 3, "Ecrivains du XXème siècle" - 1995
  • La grand-route ; : la beat generation, 40 ans après, soirée thématique (avec Alain Jaubert) - Arte - 1993
  • France, six millions d’illétrés (52 minutes), avec Irène Richard - Canal Plus et FR3 "Océaniques" - 1989. Sept d’Or 1989 (Meilleure Soirée spéciale)
    - Philippines, naissance d’une nation ? (2 x 52 minutes), avec Claude Massot et Patrick Volson TF1 - 1986
Regarde par la fenêtre : Récit de voyage de Montevideo à Ushuaïa en passant par Rio

Regarde par la fenêtre : Récit de voyage de Montevideo à Ushuaïa en passant par Rio

Akinomé - 2017

Un jour, sur la Toile, un écrivain voyageur et solitaire découvre l’amour sous les traits d’une belle métisse brésilienne.
Adriana est-elle la muse tant attendue qui hante le poète ? A deux, ils vont parcourir des milliers de kilomètres : de Montevideo à Rio de Janeiro, de Salvador de Bahia à Buenos Aires et, de là, jusqu’au bout du monde, Ushuaïa.
L’amour part en voyage en Amérique du Sud. Un récit exaltant d’aventures et d’émotions.

Route 66, un rêve américain

Route 66, un rêve américain

Eric Sarner (Bô Travail/2F Productions/France 5, 2007, 52’) -
Route 66, un rêve américain
D.R.

La « Mother Road » disait d’elle John Steinbeck. Quatre mille kilomètres entre Chicago et Los Angeles, construits à l’époque de la prohibition dans des conditions insensées, à travers les plus beaux paysages du monde, si raides en certains passages que les voitures devaient rouler en marche arrière. La première voie intercontinentale goudronnée, la route de toutes les légendes américaines, et de quelques-uns de ses cauchemars, chantée par Nat King Cole et Bobby Troup, la route des Pionniers et des Raisins de la colère, que la mémoire populaire, parfois, disait aussi « Bloody 66 », « Two lane killer », « Death Alley », « Camino de la Muerte »…
Officiellement déclassée le 27 juin 1985, réduite ça et là à l’état de piste, elle ne porte pas moins avec elle la mémoire de l’Amérique. Et ce sont bien des fantômes qui se mêlent aux vivants, devant Eric Sarner. Bien des souvenirs aussi de ses propres mythologies, de la manière dont ces « fictions d’Amérique » l’ont façonné : la route n’est-elle pas pour chacun comme un miroir ? Le « rêve américain » : à l’image de la route 66 aujourd’hui ?

Voyage en Algéries

Plon - 2012

Un voyage en Algéries est un récit de voyage, cinquante ans après l’indépendance. Éric Sarner, néà Alger, y revient avec l’appétit de découvrir ce pays dont il n’a connu que la capitale, à l’époque de la colonie. Parcourir l’Algérie de nos jours, c’est aussi voyager dans le temps, s’interroger sur le passé lointain ou proche, raconter quelques histoires parmi tant d’autres : celle d’un inconnu ou d’une famille, celle d’un fait de guerre ou d’une figure majeure de l’histoire — saint Augustin, évêque d’Hippone (actuel Annaba), l’émir Abd el-Kader, résistant, poète et maître soufi , Cervantès, captif à Alger, évadé et réfugié dans une grotte, ou d’autres comme Kateb Yacine, Jean Sénac, Albert Camus, Germaine Tillion —, ou bien encore rencontrer les multiples formes de musique algérienne… L’auteur regarde, écoute, donne la parole et raconte ce qui le touche, ce qui le surprend ou l’agace, ce qu’il ne comprend pas comme ce qu’il admire. À deux heures d’avion de Paris, l’Algérie n’est pas seulement un voisin de la France. Les liens profonds etpassionnels qui unissent les deux pays s’expliquent autant par les cent trente-deux années de colonisation que par la guerre qui a suivi. Les récentes années noires ont occulté, dans le sang et les larmes, des éléments passionnants de l’histoire de l’Algérie et des Algériens, à commencer par leurs conditions de vie quotidienne, leurs rêves, leurs croyances et leurs cultures au pluriel. La Route 66 est la voie la plus célèbre d’Amérique du Nord. Cette dénomination 66, assignée à la route Chicago-Los Angeles, date de 1926. Longue d’environ 4 000 kilomètres, cette route traverse huit états (Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie) et relie les principales communautés rurales et citadines. Surnommée « Mother Road » par les Américains, elle fut la première route transcontinentale goudronnée aux USA. Le 27 juin 1985, elle est officiellement déclassée. C’est cette route légendaire qu’Éric Sarner a suivie ; route qui n’a pas toujours survécu à la modernité et dont certains tronçons finissent en impasses ou broussailles. Bien que son existence soit relative, cette Route 66 conserve un caractère mythique ; caractère défendu par les nombreux visages que croise Eric Sarner au cours de son voyage. Un road book dans lequel Eric Sarner livre ses souvenirs d’une Amérique qu’il connaît bien. Nombreuses sont les références autour du cinéma, de la littérature et de la peinture ; références culturelles qui se mêlent habilement aux rencontres humaines de l’écrivain voyageur. Ainsi le lecteur croisera aussi bien une patronne de bar, un gardien de motel, un collectionneur de mustangs qu’un Ginsberg, Kerouac, Steinbeck ou bien encore Edward Hopper échappés des souvenirs de l’auteur.


La passe du vent

Payot - 1994

Beat Generation

Avec Eric Sarner, Alexis Gloaguen, Barry Miles et Jean-François Duval - Saint-Malo 2012

Une rencontre entre Eric Sarner, Alexis Gloaguen, Barry Miles et Jean-François Duval, animée par Willy Persello.


Retour à l’épopée

Avec Jacques Darras, William Cliff et Eric Sarner - Saint-Malo 2012

Avec Jacques Darras, William Cliff et Eric Sarner


De la musique avant toute chose

Avec Jean Rouaud, Éric Sarner, Julos Beaucarne et Alexis Gloaguen - Saint-Malo 2012

Une rencontre, entre littérature, poésie et musique autour de Jean Rouaud, Éric Sarner, Julos Beaucarne et Alexis Gloaguen, animée par Yvon le Men.


Sur la route

Sur la route

Avec Jean-Baptiste Thoret, Barry Miles, Paolo Rumiz, Eric Sarner et Jean-François Duval - Saint-Malo 2012

Avec Jean-Baptiste Thoret, Barry Miles, Paolo Rumiz, Eric Sarner et Jean-François Duval


Sur la route

Saint-Malo 2009
Lundi : 16h00 - Sur la route
Eric Sarner, Madison-Smartt Bell. Animé par Géraldine Delauney

Sur la route

Saint-Malo 2009
Samedi 30 mai 2009 : 15h30 - Sur la route
Eric Sarner, Laurent Granier, Megan Son. Animé par Sylvie Denis

Boxe et littérature

Saint-Malo 2008
Boxe et littérature
Eddy MULLER, Frédéric ROUX, Eric SARNER

Poésie Energie

Saint-Malo 2008

Jack Kerouac, le vagabond solitaire

Saint-Malo 2008

Présence de Jack London

Saint-Malo 2008

Programme


Samedi

14h30
Pour saluer la revue Apulée
La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

17h45
Carnets de route
Nouveau Monde - salle 1

18h50
Signatures
 

Dimanche

14h00
Ce que nous disent les Sixtees
La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

15h20
Signatures

17h30
Sur la route
Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1
 

Lundi

14h00
Signatures