Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

NISBET Jim

Etats-Unis

Le Petit traité de la fauche (Rivages, 2016)

Jim Nisbet est le mouton noir du polar. Cet esthète, qui cite volontiers Dostoïevski, Stendhal, Proust, Genet ou Huysmans, investit le roman noir pour mieux le pervertir. « Merveilleux illusionniste du style et du verbe » selon Jean-Pierre Deloux, son exégète, Nisbet détourne les codes, massacre les clichés, intellectualise son propos et ne cesse de s’interroger sur la fonction du roman. Il n’empêche : ses romans noirs frappent par leur puissance et leur originalité.
“ Le Chien d’Ulysse ”, “ Sous le signe du rasoir ”, “ Prélude à un cri ”, tous publiés en France chez Rivages : chaque nouveau polar de Nisbet est l’occasion d’une descente aux enfers. Son opus, “ Le Codex de Syracuse ” n’échappe pas à la règle, et "Traversée vent debout" confirme son immense talent.
Vient de paraïtre un inédit "Le Petit traité de la fauche".


  • Traversée vent debout (Rivages, 2012)
  • Le Codex de Syracuse (Rivages, 2004)
  • Prélude à un cri (Rivages, 1997)
  • Sous le signe du rasoir (Rivages, 1994)
  • Le Chien d’Ulysse (Rivages, 1993)

Traversée vent debout

Rivages - 2012

Traversée vent debout A bord du voilier Velleda Velleda, Charley Powell fait du trafic de cocaïne pour le compte de Red Means. Mais par-dessus tout, il adore lire et écrire. Un jour, au cours d’une mission de convoyage en solitaire, il essuie une tempête en mer des Caraïbes et son bateau est heurté par un conteneur à la dérive. Dès lors, Charley est confronté à un choix impossible : ou lancer un signal de détresse et se faire arrêter, ou périr dévoré par les requins qui pullulent. Il laisse derrière lui un journal auquel manquent dix pages, le manuscrit d’un roman inachevé et une brique de cocaïne renfermant l’ADN d’un président américain ! Pour Tipsy, la soeur de Charley, et Red Means, commence une étrange enquête qui les amènera à découvrir comment la mort d’un marin peut se trouver liée à un complot international. Mélange de roman noir, de cyberpunk et d’aventures maritimes, ce livre est une expérience littéraire totale où Nisbet défend sa vision esthétique et politique du monde et affirme avec panache son désir immodéré de raconter des histoires. Le lecteur est prévenu par l’auteur lui-même dans son "Avertissement" : il lira le prologue à ses risques et périls, il pourra le sauter et attaquer le livre par la face sud, il se perdra parfois dans la jungle, mais il devra faire confiance au capitaine Nisbet et en sera récompensé. "Jim Nisbet, dont la plume est plus efficace qu’un million d’épées, récidive avec Traversée vent debout. Un livre qu’il ne faut manquer à aucun prix." (Michael Connelly)


Prélude à un cri

Rivages - 1997

Sous le signe du rasoir

Rivages - 1997