Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

BERNARD Patrick

France

Kuarup, la joie du soleil (Anako, 2010) ; Le paradis perdu des îles Trobriand (Anako, 2010)

Biographie

Ethnographe engagé, fondateur d’Icra International et du Fonds mondial pour la sauvegarde des cultures autochtones, Patrick BERNARD se consacre depuis trente ans aux peuples de tradition orales et au ethnies minoritaires menacées à travers le monde.

Né en 1956 à Gérardmer dans les Vosges, Patrick Bernard s’est pris de passion dès son plus jeune âge pour les peuples menacés. Depuis l’âge de dix-huit ans, il partage sa vie entre notre monde dit “ civilisé ” et les dernières terres sauvages de ces peuples que nous disons “ primitifs ” et qui sont en fait les dignes descendants de ces Nations sans frontières mais riches de patrimoines philosophiques et culturels considérables.

Depuis trente ans, il sillonne la planète à la rencontre de ces peuples des origines et dont il a le privilège de partager le quotidien, les épreuves et les espoirs au cours du voyage permanent sous lequel il a placé sa vie.

En 1993, avec le soutien de nombreuses organisations indigènes et de prestigieuses personnalités, dont deux prix Nobel de la paix, il pose la première pierre du FMCA, le Fonds mondial pour la sauvegarde des cultures autochtones. Ces deux associations mettent en place des campagnes de sensibilisation et soutiennent des programmes de terrains solidaires aux quatre coins du monde.

A travers ses films et ses livres Patrick Bernard se voue à garder vivante la mémoire des peuples menacés, mais surtout à témoigner de leur situation et de l’urgence d’une prise de conscience qui puisse enfin aboutir à des actions concrètes en faveur des droits et devoirs de toute l’humanité vis-à-vis de ses peuples menacés et de ses propres enfants.

Après les séries documentaires Mémoires de l’Humanité et Les Voix de l’Oubli, il revient dans son dernier film sur la vie des ethnographes Jacques et Betty Villeminot : le récit d’une expérience qui a bouleversé leur vie d’explorateurs et de pionniers du cinéma ethnographique.

— -

Filmographie

Le rêve brisé des aborigènes

Le rêve brisé des aborigènes

Patrick Bernard (Anako Productions / 2011 / 52’) -


Il y a plus d’un demi-siècle, les ethnographes Jacques et Betty Villeminot filmaient le quotidien et les derniers souffles de liberté des chasseurs cueilleurs aborigènes du centre de l’Australie, alors peu touchés par la société occidentale. Ils découvraient alors le mysticisme d’une société aborigène totalement étrangère au matérialisme moderne. Ils livrent ici leur plus précieux carnet de voyages océanien. Le récit d’une expérience qui a bouleversé leur vie d’explorateurs et de pionniers du cinéma ethnographique.


Bande annonce de Le rêve brisé des aborigènes sur le site d’Anako Productions


Les Sauvages ça n’existe pas

Saint-Malo 2011

Avec Pascal DIBIE, Stéphane BRETON, Wade DAVIS, Jean-Michel CORILLION, Patrick BERNARD, animé par Pascal Dibie.