logo
Le dico des auteurs


BELASKRI Yahia

Algérie

9 mars 2017.
 

Biographie

 

Pour ce journaliste algérien installé en France depuis les émeutes de 1988, écrire est un acte de liberté. À travers de nombreux articles, essais et nouvelles, il pose un regard critique empreint d’un profond humanisme sur l’histoire de l’Algérie, de la France et des rapports conflictuels entre ces deux pays. S’il sait dépeindre la misère, la violence des guerres civiles en Algérie, il ne sombre jamais dans la fatalité tout en restant très réaliste. Yahia Belaskri croit avant tout dans la force de l’homme, la capacité des peuples à écrire leur histoire.

La volonté et l’engagement de l’auteur se retrouvent également dans son écriture. Yahia Belaskri se plaît à rompre la linéarité de ses romans par des énumérations descriptives parfois violentes, réalistes et crues, une manière pour lui de « remuer le couteau dans la plaie. » Prose authentique d’une Algérie combattive et blessée, celle-ci ne laissera pas le lecteur indemne.

Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut évoque les destins tragiques d’un homme et d’une femme rattrapés par les violences religieuses et le poids de l’histoire algérienne récente : une plongée sans complaisance dans la décennie noire, ce roman lui a valu en 2011 le Prix Ouest France-Étonnants Voyageurs.
En 2012, paraît Algéries 50, co-dirigé avec Elisabeth Lesne. L’année de la célèbration du cinquantenaire de l’indépendance, confier l’écriture d’Algéries 50 à 25 écrivains est une manière de contourner le discours officiel et de rendre le sort de l’Algérie à son peuple. Cinq ans après les premières révoltes du Printemps arabe, Yahia Belaskri apporte une dimension historique mais aussi humaine à ces événements désormais historiques. Pour lui l’écriture est ici un moyen de s’approprier l’histoire : " Ceux qui n’ont pas les mots périssent. Ceux qui les possèdent arrivent à se reconstruire ".
Critique à l’égard du « grand récit » qui réduit depuis 1962 l’identité algérienne à l’arabité et à l’islam, son roman souhaite rappeler la pluralité de l’Algérie : Une longue nuit d’absence exhume l’héritage oublié « d’Oran l’espagnole ». Il participe en 2013 à l’ouvrage collectif Pourquoi Camus ? paru à l’occasion du centenaire de la naissance de l’auteur. Il revient sur l’impact de l’œuvre du romancier, qu’il décrit comme "l’un des écrivains-phare de la terre algérienne". Début 2014 paraît Haïti en lettres, récit autobiographique et sensible de son séjour en Haïti en 2012 qui s’est achevé par le festival Étonnants Voyageurs la même année.

Fin 2014, Yahia Belaskri nous est revenu avec Les Fils du jour, une saga algérienne récompensée par le Prix Beur FM 2015 où il entreprend une incursion violente dans l’Histoire de l’Algérie. Sous sa plume se déploie l’Histoire du pays, du point de vue algérien, de la pénétration coloniale jusqu’à la reddition de l’émir Abdelkader, accompagnée de son lot d’injustices, de violences et de barbaries. Il dresse un tableau historique et spatial tout en dessinant les contours d’un amour transfrontière, transculturel et transreligieux avec une parfaite maîtrise du tempo et du sujet. À travers son personnage principal, El’hadj, il défend un Islam lumineux qui considère la vie comme sacrée, qui prône un métissage culturel des identités et des Hommes, qui transcende et dépasse les questions de couleur et de tribu. Les Fils du jour s’inscrit dans la position humaniste radicale de l’auteur.

Yahia Belaskri lance, aux côtés de Jean-Marie Blas de Roblès, Hubert Haddad, Abdellatif Laâbi et Catherine Pont-Humbert, une nouvelle revue annuelle de littérature et de réflexion, Apulée, qui s’engage à parler du monde d’une manière décentrée, nomade, investigatrice, loin d’un point de vue étroitement hexagonal, avec pour premier espace d’enjeu l’Afrique et la Méditerranée.

À la rentrée 2016, il publie une biographie Abd el-Kader, le combat et la tolérance, richement illustré, où il retrace avec délicatesse la vie aventureuse et le destin exceptionnel d’Abd el-Kader (1808-1883), fougueux nationaliste qui défend sa patrie agressée par les premiers colonialistes.

En mai 2017 sort le deuxième numéro d’Apulée intitulé De l’imaginaire et des pouvoirs, qui regroupe textes et photographies de poètes, nouvellistes, romanciers, essayistes ou encore chroniqueurs. Tous s’interrogent sur ce que peuvent l’art et la littérature face au repli identitaire, à la montée des populismes et aux crispations religieuses.


Bibliographie

Romans
- Les Fils du jour (Vents d’ailleur, 2014)
- Une Longue nuit d’absence (Vents d’ailleurs, 2012)
- Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut (Vents d’Ailleurs, 2010) Prix Ouest France- Étonnants Voyageurs
- Le Bus dans la ville (Vents d’ailleurs, 2008)

Récit
- Haïti en lettres (Magellan & Cie, 2014)

Essais
- Abd el-Kader, le combat et la tolérance (Magellan & Cie, 2016)
- Pourquoi Camus ? (Philippe Rey, 2013), ouvrage collectif sous la direction d’Eduardo Castillo
- Algéries 50 (Magellan, 2012)
- Les Franco-Maghrébins et la République directeur de publication (Editions APCV)
- L’Épreuve d’une décennie. Algérie, art et culture 1992-2002 (Paris-Méditerranée, ouvrage collectif, dir. Yahia Belaskri avec Christiane Chaulet-Achour, 2004).

Revues
- Revue Apulée n°2 — De l’imaginaire et des pouvoirs (Zulma, 2017)
- Revue Apulée n°1 — Galaxies identitaires (Zulma, 2016)


Actualité

 
Revue

Apulée n°2 — De l’imaginaire et du pouvoir

Zulma - 2017

« Il y a du beau monde à l’affiche de cette nouvelle revue annuelle “de littérature et de réflexion” lancée par les éditions Zulma sous la houlette de l’écrivain Hubert Haddad… Des écrivains tournés vers la découverte, de l’autre ou du monde. Baptisée Apulée, du nom d’un auteur berbère du IIe siècle, cette épaisse et élégante revue se veut “un lieu de transmission à ciel ouvert, un carrefour des mondes à l’écart des enjeux de pouvoir”, avec pour premier espace d’exploration l’Afrique et la Méditerranée. »
Alexandra Schwartzbrod, Libération, à propos du premier numéro d’Apulée.

Dans l’ardente continuité de son numéro inaugural, fidèle à l’appel constant des autres rives et des antipodes, la revue Apulée continue d’investir tous les territoires de la littérature, de la pensée vive, de la poésie et de l’image. Et c’est autour du thème De l’imaginaire et des pouvoirs – avec une mise à l’honneur de Driss Chraïbi et de Mohammed Dib – que s’articule cette nouvelle livraison : tant à travers les fécondes controverses qu’il suscite, que dans les heureuses fictions qu’il inspire, au gré de réflexions ouvertes, d’alertes parades ou d’harmonies secrètes…

Œuvre

 
« Il y a du beau monde à l’affiche de cette nouvelle revue annuelle “de littérature et de réflexion” lancée par les éditions Zulma sous la houlette de l’écrivain Hubert Haddad… Des (...)
 

Biographie

Abd el-Kader, le combat et la tolérance

(Magellan & Cie, 2016) - 2016
Il fallait la plume d’un écrivain algérien pour rendre toute son humanité au père de la nation et lui restituer sa puissance et sa gloire. Dans ce livre richement illustré, Yahia (...)
 

Cette nouvelle revue annuelle de littérature et de réflexion initiée par Hubert Haddad s’engage à parler du monde d’une manière décentrée, nomade, investigatrice, loin d’un point de (...)
 

Récit

Haïti en lettres

Magellan & Cie - 2014
Photographie de Francesco Gattoni. Haïti, pays réel. Janvier 2012, après 10h30 de vol, entrecoupées d’une escale de 2 heures en Guadeloupe, je pose pied en Haïti quelques jours à (...)
 

Romans

Les Fils du jour

Vents d’Ailleurs - 2014
El Hadj, couvert d’un burnous blanc à la naissance, est bien le fils préféré du cheikh Moussa. Jeune homme fier, il assiste aux échanges entre son père, sage du village, et le (...)
 

Autres

Pourquoi Camus ?

Philippe Rey - 2013
Ouvrage collectif sous la direction d’Eduardo Castillo. 1913-2013. Les chemins qui mènent à Albert Camus sont sinueux, chacun est balisé par le rapport personnel à l’œuvre du (...)
 

Un monde meurt, et avec lui bien de nos repères – un autre monde naît, dans le tumulte et le chaos, mais avec une formidable énergie. Et une nouvelle Afrique, qui entend prendre (...)
 

Romans

Une longue nuit d’absence

Vents d’ailleurs - 2012
Paco a dix ans quand il traverse son pays à vélo, explore chaque recoin de son Andalousie natale. À 16 ans, mentant sur son âge, il s’engage aux côtés des Républicains, prend part à (...)
 

Algéries 50

Magellan & Cie - 2012
25 ÉCRIVAINS ALGÉRIENS ET FRANÇAIS S’EXPRIMENT SUR LES CINQUANTE DERNIÈRES ANNÉES DE L’ALGÉRIE. Sous la direction de Yahia Belaskri et Elisabeth Lesne. Le monde a changé, dit-on, (...)
 

Déhia, jeune femme universitaire, promise à un avenir radieux, se heurte dans sa propre famille à l’extrême violence de l’histoire récente algérienne. Belle femme dans une société où (...)
 

Le Bus dans la ville

Vents d’Ailleurs - 2008
Une famille, un quartier, toute une ville prend corps à travers le regard d’un homme qui, assis dans un bus, traverse la ville de son enfance et de sa jeunesse. L’Algérie est là, (...)
 

Un ouvrage collectif (Marie-Agnès Ambard, Nadia Amiri, Jean-Jacques Gonzalès, Eric Vial… pour n’en citer que quelques-uns) qui analyse la place du Franco-Maghrébin dans la (...)
 

Ce livre, écrit des deux côtés de la Méditerranée par de nombreux spécialistes, fait le point sur la production artistique « algérienne » lors de la dernière décennie. La première (...)
 

Vidéos

 

Les grands débats en vidéo

Saint-Malo 2014

Méditerranée des deux rives

Avec Paolo Rumiz, François Beaune, Elisabeth Leuvrey, Mathias Énard, Benny Ziffer, Pascal Blanchard, Georgia Makhlouf, Yahia Belaskri et Yves Gonzalez-Quijano

 
Saint-Malo 2013

L’avenir du roman

Débat ouvert par Michel Le Bris, dans le cadre de l’Edinburgh World Writer’s Conference

 
Saint-Malo 2013

L’appel pour la paix, et ensuite ?

Participants : Boualem SANSAL, Yahia BELASKRI, Azouz BEGAG, Valérie ZENATTI

 
Saint-Malo 2013

Albert Camus révolté, témoin gênant

Participants : Jacques FERRANDEZ, Yahia BELASKRI, Boualem SANSAL, Jean ROUAUD

 
Saint-Malo 2012

Haïti du monde entier

Avec James Noël, Julien Delmaire, Yahia Belaskri, Hubert Haddad et Makenzy Orcel.

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2015

Générations

Avec Simone Schwartz-Bart, Yahia Belaskri, Philipp Meyer, Víctor Del Árbol

 
Saint-Malo 2012

Dans la tourmente de l’histoire

Sorj Chalandon, Yahia Belaskri, Velibor Colic et Rithy Pahn

 
Saint-Malo 2011

Prix Ouest-France Etonnants Voyageurs 2011 à Yahia Belaskri

Yahia Belaskri remporte le Prix Ouest-France pour son roman Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut (Vents d’Ailleurs)

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2015

Intranqu’Îllité

Avec Mackenzy Orcel, Yannick Lahens, Wilfried N’Sondé, Lieve Joris, Yahia Belaskri, James Noël

 
Saint-Malo 2015

Poètes soufis, lumière de l’islam


Avec Yvon Le Men, Atiq Rahimi, Yahia Belaskri et Mohammed Idali

 
Saint-Malo 2015

Algérie


Avec Yahia Belaskri et Michel Serfati

 
Saint-Malo 2014

Haïti : regards croisés

Avec Yahia Belaskri, Yvon Le Men, Dominique Batraville et Louis-Philippe Dalembert.

 
Saint-Malo 2013

Jazz et écriture

Avec Saul WILLIAMS, Teju COLE, Léonora MIANO, Michel LE BRIS, Diana EVANS.

 
Saint-Malo 2013

Intranqu’illes

Avec James Noël, Dany Laferrière, Hubert Haddad, Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas de Robles, Rodney Saint-Eloi

 
Saint-Malo 2012

L’Algérie d’aujourd’hui

Avec Wassyla Tamzali, Caroline Boidé, Alice Cherki, Sofia Djama, Abdelkader Djemai, et Anouar Benmalek

 
Saint-Malo 2012

Fous de foot

Avec Anouar Benmalek, Yahia Belaskri et Hubert Artus

 
Saint-Malo 2012

Algéries 50

Avec Yahia Belaskri, Alice Cherki, Anouar Benmalek et Abdelkader Djemai

 
Saint-Malo 2011

Algérie, comme une blessure...

Avec Tito TOPIN, Malika MOKEDDEM, Kamel DAOUD, Yahia BELASKRI. Un débat animé par Yves Chemla.

 
Saint-Malo 2011

Habiter le Chaos

Avec Alfred ALEXANDRE, Marvin VICTOR, Laird HUNT, Yahia BELASKRI,
animé par Hubert Artus