logo
Le dico des auteurs


BEN MHENNI Lina

Tunisie

13 février 2014.
 

Biographie

 
JPEG - 30.3 ko
©Gaël Le Ny

Blogueuse de la première heure lors du soulèvement populaire tunisien, Lina Ben Mhenni avait quatre ans quand Ben Ali est arrivé au pouvoir en 1987. Témoin engagé de la révolution en train de se faire et de la répression policière, elle trouve aujourd’hui toute sa place dans la collection "Ceux qui marchent contre le vent" des éditions Indigène.

Jeune professeure d’anglais à Tunis, elle a rejoint en 2008 le réseau Global Voices : une plateforme rassemblant 300 blogueurs et traducteurs bénévoles du monde entier, dénonçant la censure et faisant circuler l’information sous le manteau virtuel des réseaux sociaux. Car sous Ben Ali, les internautes tunisiens ont appris à jouer au chat et à la souris avec "Ammar les ciseaux", l’appareil de censure étatique contrôlant la presse et le web.

Lina Ben Mhenni a notamment mené campagne sur le net lors de la disparition en 2009 du leader étudiant Mohammed Soudani, emprisonné après avoir donné une interview aux radios françaises RMC et RFI.

Quand démarre la "révolution du jasmin", elle se rend à Sidi Bouzid (lieu où Mohamed Bouazizi s’est immolé par le feu le 17 décembre 2010) puis commence à couvrir toutes les manifestations de soutien. "En l’absence de couverture médiatique officielle, internet a été un outil très efficace. Mais il ne faut pas oublier ceux qui ont manifesté sur le terrain. C’est simplement que sans Facebook et Twitter, ces rassemblements auraient sûrement échoué".

Depuis la chute de la dictature, elle a republié sur son blog ces mots prémonitoires, empruntés à l’ "anartiste" algérien Mustapha Benfodil, jadis censurés par les ciseaux de la cyberpolice : "Il faut installer un climat insurrectionnel dans le pays. Un climat d’instabilité positive. Il faut une opposition armée pour faire partir ce régime. Ou une révolution populaire".
La cyberdissidente continue aujourd’hui de se battre pour que les objectifs de la révolution ne soient pas oubliés. En plus de son blog, elle anime une rubrique télévisée, Seybouna, sur la chaîne privée Nessma TV, abordant les problèmes de liberté d’’expression et la question des prisonniers d’opinion.

Reconnue pour son engagement en faveur de la liberté d’expression et du respect des droits de l’Homme, elle reçoit en 2011 le prix du Meilleur blog dans le cadre du concours international Best of blogs. La même année elle publie Tunisian Girl, blogueuse pour un printemps arabe où elle raconte son expérience de blogueuse indépendante avant et pendant la révolution.


Bibliographie :

- Tunisian Girl (Indigène, 2011)

Actualité

 

Tunisian girl, la bloggeuse de la révolution

Indigène - 2011

C’est la première révolution de l’histoire accomplie par une génération de jeunes gens avec, pour seules armes, des ordinateurs, des blogs, des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Flickr... La jeune Lina Ben Mhenni, aux commandes de son blog Tunisian Girl, est l’une des actrices les plus courageuses de cette guerre menée contre Ben Ali, le dictateur tunisien. Guerre virtuelle, où s’affrontent cyberactivistes, cyberpirates, cyberflics, mais avec de vrais morts, de vraies arrestations, de vraies immolations, jusqu’à ce jour du 14 janvier 2011 où le tyran, qui a bénéficié de la complaisance criminelle du monde occidental, "dégage" enfin.

Tandis qu’ex-ministres arabes et ex-ministres occidentaux palabrent sans vergogne sur le "printemps arabe", ce petit livre témoigne du rôle indéniable de la génération Facebook pour la conquête d’un monde sans violence, sans torture, sans censure et sans chefs.

Œuvre

 
C’est la première révolution de l’histoire accomplie par une génération de jeunes gens avec, pour seules armes, des ordinateurs, des blogs, des réseaux sociaux comme Facebook, (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2011

Nouvelles voix


Avec Lina Ben Mhenni, Kamel Daoud, Jérôme Nouhouaï et Janis Otsiemi

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2011

En direct de Tunis

Avec : Tahar BEKRI, Abdelwahab MEDDEB, Lina BEN MHENNI, animé par Yves Chemla

 
Saint-Malo 2011

Tunis, Le Caire, Lybie : le monde qui vient

Tahar BEKRI, Olivier WEBER, DAOUD Kamel, AL KHAMISSI Khaled, MEDDEB Abdelwahab, BEN MHENNI Lina, PERRIN Jean-Pierre,
animé par Yves Chemla

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2011


  •