logo
Le dico des auteurs


DOERR Anthony

Etats-Unis

20 mars 2015.
 

Biographie

 
JPEG - 82.3 ko

Sacré meilleur roman par l’ensemble de la presse américaine, premier des cinq meilleurs best-sellers 2014 par le New York Times, avec plus d’un million d’exemplaires vendus, le roman d’Anthony Doerr Toute la lumière que nous ne pouvons voir a déclenché une tempête médiatique aux États-Unis et a conquis les lecteurs américains jusqu’au président Barack Obama. Un film est déjà en préparation, les droits ayant été cédés à la Twentieth Century Fox.

Né en 1973, Anthony Doerr grandit à Cleveland et s’inscrit à l’Université de Bowdoin dans le Maine avant de trouver un emploi dans une fabrique de conserves en Alaska.
Il est l’auteur d’un recueil de nouvelles très remarqué sur la scène littéraire américaine, Le nom des coquillages, en 2003. À travers la description minutieuse de la nature, il explore la géographie au tracé subtil des vies et des émotions. Loin de se cantonner à son pays natal, Anthony Doerr nous entraîne dans un voyage en dehors des frontières et des genres. La nature, au-delà d’un simple décor, se voit accorder le premier rôle, incarnant un personnage à part entière qui seul, maîtrise le cours des existences.

À la publication de son premier roman À propos de Grace en 2006, il confirme son talent et apparaît comme l’un des auteurs les plus prometteurs de la jeune génération. D’ailleurs en 2007, il se trouve dans le palmarès des vingt meilleurs jeunes romanciers américains du magazine Granta. Dans cette ode à la nature, l’histoire semble n’être qu’un prétexte à une description poétique des grands espaces, entre Anchorage en Alaska, et Saint-Vincent, l’une des îles Grenadines dans les Caraïbes. Ce roman prend la forme d’un retour aux sources, d’un voyage initiatique vers une nature originelle, avec en arrière-plan la recherche d’un ancien amour, et implicitement, la recherche de soi-même.
Il est récompensé par de nombreux prix et distinctions littéraires aux États-Unis dont le Barnes & Noble Discover Prize et le Rome Prize.

Pour le lancement de son best-seller en France, il réserve l’exclusivité de sa première apparition médiatique au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo. Pourquoi ? Car c’est lors de son invitation au festival en 2006 que naît l’idée de son roman Toute la lumière que nous ne pouvons voir. Se promenant dans la ville fortifiée, il s’éprend de ses remparts qui surplombent la mer, de sa vue panoramique, de son ambiance… Jaillit alors l’idée d’une histoire d’amour dramatique entre une jeune femme aveugle et un jeune soldat nazi lors du siège de Saint-Malo en 1944.
Avec une structure narrative fluide, des descriptions saisissantes de réalisme et de sensibilité, il explore les grands et les petits moments qui nous rassemblent et nous charment.


Site de l’auteur

http://www.anthonydoerr.com/


Bibliographie :

Romans

- Toute la lumière que nous ne pouvons voir (Albin Michel, 2015)
- À propos de Grace (Albin Michel, 2006)

Nouvelles

- Le nom des coquillages ( Albin Michel, 2003)

Actualité

 
Romans

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Albin Michel - 2015
JPEG - 79 ko

Prix Pulitzer 2015. Il présentera son livre en avant-première à Saint-Malo !

Marie-Laure Le Blanc est fille unique et vit avec son père près du Muséum d’histoire naturelle de Paris où il travaille. La petite fille perd progressivement la vue jusqu’à devenir totalement aveugle à l’âge de six ans, et son père crée alors pour elle une maquette reconstituant fidèlement leur quartier pour l’aider à s’orienter et à se déplacer dans la ville. Six ans plus tard, l’Occupation nazie les pousse à trouver refuge à Saint-Malo chez l’oncle du père de Marie-Laure, un excentrique profondément marqué par son expérience de la Première Guerre mondiale, qui vit désormais reclus dans sa maison en bord de mer. Pour éviter que les Allemands ne s’en emparent, le Muséum leur a confié un joyau rare, la copie d’un diamant ayant appartenu à la famille royale de France dont ils ignorent qu’il s’agit en réalité de l’original.
Loin de là, en Allemagne, un orphelin prénommé Werner grandit dans un pensionnat destiné à accueillir les enfants des mineurs décédés dans les puits de la région. Curieux et intelligent, il se passionne pour la science et la mécanique et apprend rapidement à réparer les machines qui lui tombent sous la main. Un talent rare repéré par les Jeunesses hitlériennes où il se trouve enrôlé. Prenant conscience des fins auxquelles est utilisée son intelligence, il est sanctionné, devenant simple soldat dans la Wehrmacht et traversant la guerre jusqu’à son arrivée en France en 1944, où son chemin croisera celui de Marie-Laure alors que Saint-Malo est incendiée et pilonnée par les bombes.
Entrecroisant avec une maîtrise éblouissante les destins de ces deux enfants, Anthony Doerr offre un magnifique roman, soigneusement documenté et profondément émouvant.


Revue de presse

« Un roman d’une beauté envoûtante. »
http://www.nytimes.com/2014/05/11/books/review/all-the-light-we-cannot-see-by-anthony-doerr.html?_r=0 The New York Times

« Un roman magnifiquement écrit, une histoire captivante. Toutes les pièces de cette histoire ont leur importance et s’assemblent finalement en un puzzle qui révèle un véritable trésor. »
The Washington Post

« Un roman magnifique, émouvant et étonnamment joyeux. Prodigieux ! »
The Seattle Times

« Étonnant et résolument captivant, le nouveau roman d’Anthony Doerr nous entraîne vers la lumière en faisant revivre les nuits les plus sombres de l’Histoire. »
Entertainment Weekly

« Anthony Doerr évoque un large éventail de thèmes passionnants dans ce roman singulièrement saisissant. » The Boston Globe

« Dans ce roman sublime et aussi captivant qu’un thriller, Anthony Doerr évoque la grâce cachée et la lumière invisible à nos yeux qui surgit parfois dans les moments les plus sombres. »
San Francisco Chronicle

« Un roman ambitieux, magnifique et véritablement majestueux. »
Los Angeles Times

« Une réflexion profonde et passionnante sur le destin, le libre arbitre, et la façon dont, en temps de guerre, les choix les plus simples peuvent être lourds de conséquences. »
The New Yorker

Œuvre

 
Romans

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Albin Michel - 2015
Prix Pulitzer 2015. Il présentera son livre en avant-première à Saint-Malo ! Marie-Laure Le Blanc est fille unique et vit avec son père près du Muséum d’histoire naturelle de Paris (...)
 

Le mur de mémoire

Albin Michel - 2013
Le mur de mémoire Bien qu’il se déroule sur quatre continents, c’est le thème de la mémoire, sa présence et sa persistance , qui lie ces nouvelles à travers l’espace et le temps. En (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2015

Une histoire européenne

Avec Jil SILBERSTEIN, Anthony DOERR, Aleksandar GATALICA

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2015

Le roman de l’Histoire


Avec Anthony Doerr, Patrick Rambaud, Timothy Brook et Alain Absire

 
Saint-Malo 2015

Saint-Malo, Barcelone et Marseille en fiction


Avec Anthony Doerr, Dominique Manotti et Victor Del Árbol

 
Saint-Malo 2015

Le roman américain