Festival jeunesse

image

Rencontres avec les auteurs, spectacles, projections : les animations jeunesse sont toujours très suivies au Centre Culturel Français, partenaire depuis la création de notre festival.
Une nouveauté cette année, qui marque là encore l’enracinement du festival dans la réalité de la ville, et témoigne du travail accompli ces dernières années : des animations se déroulent dans 6 communes de Bamako !
Les stagiaires ayant participé aux ateliers de contes et de lectures à voix hautes lors des trois précédentes éditions en seront les animateurs, assistés ponctuellement par ceux qui ont été l’âme de ces ateliers depuis le début : le conteur breton Lucien Gourong, à l’origine de ces ateliers, et Ousmane Diarra, célèbre conteur malien.
Air france et Africalia, nos partenaires, s’associent particulièrement à ces manifestations.

Etonnants Voyageurs à la rencontre des lycéens

Jeudi 19, vendredi 20 février et lundi 1er mars.
Pendant que le festival se déroule dans les jardins du Palais de la Culture, des auteurs chaque jour partent à la rencontre des lycéens - et ces rencontres sont à chaque fois l’occasion de discussions interminables et passionnées. Les auteurs en redemandent, et les lycéens aussi. Pas moins de douze lycées de Bamako et de nombreuses écoles cette année accueilleront des auteurs dans leur établissement.

Ecole Normale Supérieure de Bamako, Ecole Nationale d’Ingénieurs, Université.

Là encore le programme de conférence sera considérablement étoffé, puisqu’il concerne cette année l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, l’Ecole Nationale d’Ingénieurs et l’Université !
Au programme, entre autres : des rencontres avec les étudiants en anglais pour André Brink et Jamal Mahjoub ; des conférences de l’astronome Bruno Mauguin ; une conférence de Bernard Magnier sur l’évolution de l’accueil des littératures africaines en Europe…

Lycéens et collégiens au Palais de la Culture.

Nous avions regretté, les années précédentes, qu’en sus des rencontres dans les lycées et les écoles supérieures ou universités, lycéens et étudiants ne puissent participer aux rencontres du festival au Palais de la Culture. Des problèmes délicats de logistique (acheminement des participants) ont dû être résolu. Mais surtout, signe fort d’intérêt de la part des autorités maliennes, le Ministère de l’éducation autorisera cette année les lycéens et étudiants à venir assister aux rencontres et débats qui se dérouleront au Palais de la Culture pendant les journées de scolarité, particulièrement les jeudi et vendredi.