Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

Le documentaire sur Dany Laferrière nominé aux Trophées des Arts afro-caribéens

image

Le film sur Dany Laferrière, La dérive douce d’un enfant de Petit-Goâve du réalisateur Pedro Ruiz, que nous avons diffusé à Saint-Malo cette année, est nominé dans la catégorie meilleur documentaire, à la 5e édition des Trophées des Arts afro-caribéens à Paris. Les prix sera dévoilé le lundi 8 novembre au Théâtre du Châtelet.

Créés en 2006, les Trophées des Arts Afro-Caribéens sont nés du désir de valoriser les cultures et les arts d’origine africaine, caribéenne et ultramarine. Les T.A.A.C ont pour ambition de s’inscrire dans la lignée des grands rendez-vous récompensant les Arts et les Lettres.
La présidente du jury cinéma cette année sera Madame Catherine Ruelle journaliste à RFI et spécialiste du cinéma Africain et Caribéen depuis plus de 30 ans.

Cette cinquième édition se déroulera au Théâtre du Châtelet le lundi 8 novembre 2010, sous le signe des 40 ans de la francophonie et des 50 ans des indépendances africaines. Cette cérémonie bénéficiera d’une diffusion sur France 2 et TV 5 monde, France Ô et RFO.

Le film, sélectionné dans la catégorie meilleur documentaire, du cinéaste Pedro Ruiz retrace le parcours de Dany Laferrière, l’un des écrivains les plus originaux des dernières décennies.
Connu pour sa détermination, sa force, son honnêteté parfois brutale et inconfortable, Laferrière présente à ses lecteurs une image du « premier monde » à partir de son regard d’homme sauvage mais lucide, assoiffé de vie et de littérature, avec un appétit vorace pour absolument tout ce que lui offre la vie. On l’accompagne dans une douzaine de villes dont Montréal, Paris, New York, Port-au-Prince jusqu’au mythique village de pêcheurs de Petit-Goâve. La promenade en Haïti, pays de contrastes où un bonheur sensuel côtoie une violence anarchique, nous amène à une réflexion sur le pays de son enfance et celui d’aujourd’hui, principale source de son inspiration, et sur l’exil. C’est là que s’impose L’énigme du retour, son dernier livre (prix Médicis 2009).
Plus qu’un voyage physique, le documentaire présente un voyage cinématique fascinant et nous plonge tout droit dans l’imagination déchaînée de l’auteur.

Produit par Faits Divers Média, une jeune compagnie montréalaise qui entend poser un regard à la fois poétique et engagé sur le réel, le film documentaire est conçu par Pedro Ruiz, photojournaliste pour le journal Le Devoir et cinéaste à qui l’on doit notamment Animal Tropical à Montréal, un portrait de l’écrivain cubain Pedro Juan Gutiérrez diffusé en février 2007 sur les ondes d’ARTV, et Mexique Illégal, diffusé en première québécoise au Festival des films sur les Droits de la Personne de Montréal (FFDPM) en mars 2008 et en télédiffusion continentale sur Telesur (Venezuela). Felipe Bello assume la Direction d’art et les animations dans le film.

La dérive douce d’un enfant de Petit-Goâve, 84 min. Produit par FAITS DIVERS MÉDIA. Avec la participation de ULF ANDERSEN, MICHEL BAZIN, LAURENT CANTET, DANY CHRISTOPHER CHARLES, CHARLES DANTZIG, NICOLAS DEMORAND, FRANKÉTIENNE, PEDRO JUAN GUTIÉRREZ, MAKA KOTTO, JACQUES LANCTÔT, PASCALE MONTPETIT, MICHEL MPAMBARA, LORRAINE PINTAL, BENIAMIN VASILE. Partenaires : H2V Distribution, Conseil des Arts et Lettres du Québec, TV5 Québec, Roger Documentary Funds, Le Devoir, Post-Moderne.

Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)