logo
Le dico des auteurs


DEVILLE Patrick

France

8 mars 2015.
 

Biographie

 
JPEG - 64.2 ko
©Jean-Luc-Bertini

Globe trotter, esprit cosmopolite et directeur littéraire de la Maison des écrivains étrangers et traducteurs (MEET), Patrick Deville continue son oeuvre qui est marquée par ses pérégrinations à travers le monde et l’histoire. Chacun de ces ouvrages exhale le parfum de grands espaces. Ce voyageur retrace principalement la vie des personnalités historiques qui le fascinent, comme s’il avait renoncé à créer lui même personnages et intrigues tant l’histoire coloniale et scientifique du XIXème siècle européen regorgeait de héros ambigus, de têtes brûlées, de rêves de grandeur et de destins tragiques. D’ailleurs, il précise qu’il écrit des « romans d’aventure sans fiction ».

Après avoir publié de nombreux livres entre 1987 et 2000, qu’il appelle aujourd’hui avec un peu d’ironie ses « cinq romans expérimentaux du XX° siècle » aux éditions de Minuit, l’écrivain part s’installer en 1993 à la Havane et entame un véritable changement de perspective en se nourrissant de nouvelles histoires et cultures. Cela représente un chantier de dix ans durant lequel il se plonge dans l’histoire du continent latino-américain, qu’il sillonne du Cône Sud à l’isthme de Panama tout en compilant avec avidité la presse des contrées qu’il traverse.

Naît ainsi la « méthode Deville » dont le premier produit paraît en 2004 : Pura Vida : Vie et mort de William Walker, un livre hybride mêlant le présent et le passé, les fragments d’archives et le journal de voyage. Cet ouvrage très documenté, « sans fiction » et pourtant puissamment romanesque, est inspiré par le destin hors-norme du mégalo William Walker, parti conquérir le Mexique au milieu du XIXème siècle, avant de s’autoproclamer Président du Nicaragua et de finir fusillé au Honduras en 1860. Après l’aventurier américain, Patrick Deville place chacun de ses livres suivants sous l’égide d’une figure de l’épopée coloniale européenne : Pierre Savorgnan de Brazza pour Equatoria, l’entomologiste Henri Mouhot, découvreur des temples d’Angkor dans Kampuchéa, et enfin, Alexandre Yersin, disciple de Pasteur ayant découvert le bacille de la peste à Hong Kong en 1894, héros de Peste et Choléra qui a valu à l’auteur le Prix Femina et le Prix Fnac 2012.

Aujourd’hui, c’est sur les traces de Léon Trotsky et du poète-romancier anglais Malcom Lowry, qu’il se lance dans son dernier roman Viva. L’auteur jette son dévolu sur ces deux "figures de l’échec" et compose en parallèle ces deux destins, a priori bien éloignés, parmi toutes les personnalités présentes au Mexique dans les années 30, que l’on croise au fil de la narration, dont André Breton et Artaud. Viva tente de reconstituer deux existences que tout sépare, mais que l’expérience commune d’une expatriation au Mexique réunit dans ces pages. Tous deux foncent vers une issue fatale, mais il y aura encore de nombreux voyages avant la fin de l’histoire. Par une écriture palpitante et bouillonnante, Patrick Deville mêle savamment l’ivresse de la littérature à l’euphorie de la révolution.

Avec Viva il poursuit sa série historique, politique et littéraire et nous transporte dans le bouillonnement révolutionnaire du Mexique des années 30 sur les pas de Leon Trotsky et de Malcolm Lowry.


Bibliographie :

- Viva (Seuil, 2014)
- Peste et Choléra (Seuil, 2012)
- Kampuchéa (Seuil, 2011)
- Equatoria (Seuil, 2009)
- La tentation des armes à feu (Seuil, 2006)
- Pura Vida : Vie et mort de William Walker (Seuil, 2004)
- Queen Mary 2 & Saint-Nazaire (Editions Meet, 2003 - collectif avec Edward Carey, Carlos Cortès et José Manuel Fajardo)
- Ces deux-là (Editions de Minuit, 2000)
- La femme parfaite (Editions de Minuit, 1995)
- Le feu d’artifice (Editions de Minuit, 1992)
- Longue-vue (Editions de Minuit,1988)
- Cordon-bleu (Editions de Minuit, 1987)

Actualité

 
Romans

Viva

Seuil - 2014
JPEG - 26.5 ko

En brefs chapitres qui fourmillent d’anecdotes, de faits historiques et de rencontres ou de coïncidences, Patrick Deville peint la fresque de l’extraordinaire bouillonnement révolutionnaire dont le Mexique et quelques-unes de ses villes (la capitale, mais aussi Tampico ou Cuernavaca) seront le chaudron dans les années 1930.
Les deux figures majeures du roman sont Trotsky, qui poursuit là-bas sa longue fuite et y organise la riposte aux procès de Moscou tout en fondant la IVe Internationale, et Malcolm Lowry, qui ébranle l’univers littéraire avec son vertigineux Au-dessous du volcan. Le second admire le premier : une révolution politique et mondiale, ça impressionne. Mais Trotsky est lui aussi un grand écrivain, qui aurait pu transformer le monde des lettres si une mission plus vaste ne l’avait pas requis.
On croise Frida Kahlo, Diego Rivera, Tina Modotti, l’énigmatique B. Traven aux innombrables identités, ou encore André Breton et Antonin Artaud en quête des Tarahumaras. Une sorte de formidable danse macabre où le génie conduit chacun à son tombeau. C’est tellement mieux que de renoncer à ses rêves.

Œuvre

 
Romans

Viva

Seuil - 2014
En brefs chapitres qui fourmillent d’anecdotes, de faits historiques et de rencontres ou de coïncidences, Patrick Deville peint la fresque de l’extraordinaire bouillonnement (...)
 

Peste et Choléra

Seuil - 2012
Quand Louis Pasteur expérimente avec succès le vaccin contre la rage, il ouvre de nouvelles et formidables perspectives à la biologie et à la médecine. Il chargera plus tard ses (...)
 

Kampuchea

Seuil - 2011
Henri Mouhot, voyageur français en Indochine, fait une chute en pourchassant un papillon. En se relevant, il tombe nez à nez avec les temples d’Angkor. Patrick Deville prend (...)
 

Equatoria

Seuil - 2009
Voici comment, après des mois de voyages erratiques, après avoir navigué sur le fleuve Ogooué, flâné en Angola et à São Tomé e Príncipe, traversé les plateaux Batékés, je me suis (...)
 

La Tentation des armes à feu est le tombeau de l’amour que, pendant sept ans, le narrateur porte à une femme brune qu’il appelle en secret la Grande Infante de Castille. On y (...)
 

Je suis arrivé en Amérique centrale, il y a quelques années, avec le projet d’y écrire la vie de William Walker, un aventurier nord-américain du XIXe siècle qui avait lancé une (...)
 

Queen Mary 2 & Saint-Nazaire

Meet (Maison des Ecrivains Etranger et des Traducteurs de Saint-Nazaire) - 2003
À l’occasion de la construction à Saint-Nazaire, pour la troisième fois en moins d’un siècle (après le Normandie dans les années trente et le France à la fin des années cinquante) du (...)
 

Ces deux-là

Editions de Minuit - 2000
Ces deux-là sont en cavale et marchent au bord de la route. Ils s’aiment ou croient s’aimer encore et slaloment entre des flaques de boue. Celui-là, Andjelko, qu’on a pourtant (...)
 

La femme parfaite

Editions de Minuit - 1995
Paul Cortese vit seul avec son fils de quatre ans depuis le départ de Margot. Il ne retient des autres que la marque de leur cravate ou la griffe de leurs tailleurs. Courrier (...)
 

Le feu d’artifice

Editions de Minuit - 1992
Il convenait, selon Juliette, pour vivre plus de vivre plus vite, pour rouler le temps de rouler sur les autoroutes, et nous la suivions tous les deux hypnotisés, Louis et moi, (...)
 

Longue-vue

Editions de Minuit - 1988
Estimant impossible, vu la vie dissolue qu’il mène, de la recevoir chez lui, Anton-Mokhtar a demandé au jeune Alexandre Skoltz de s’occuper de Jyl pendant les vacances d’été. Jyl (...)
 

Cordon-bleu

Editions de Minuit - 1987
Balbus a atteint l’âge de la retraite et Cordon-bleu retrace sa dernière mission, dans une grande ville de province. Une organisation clandestine internationale (que dirige un (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2006

Fous d’Amérique

 
Saint-Malo 2009

En quête...

Patrick DEVILLE, Eddy L. HARRIS, Yvon LE MEN, Claudie GALLAY - En quête...

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2015

Écrivains, poètes : que traduisent-ils ?

Avec Jil Silberstein et Patrick Deville. Rencontre animée par Marie-Madeleine Rigopoulos

 
Saint-Malo 2013

Fiction - Non Fiction

Avec Serge Bramly, Patrick Deville.

 
Saint-Malo 2012

Entre roman, récit et essai : du voyage comme forme ouverte

Avec Patrick Deville, Jean Rolin et Caryl Ferey

 
Saint-Malo 2009

D’autres vies que la mienne

Avec Patrick Deville et Emmanuel Carrère