logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2010 > Prix Littéraires > Florence Aubenas : prix Joseph Kessel
Saint-Malo Archives : 2010 
 

Florence Aubenas : prix Joseph Kessel

23 mai 2010.
partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

Cette année à Saint-Malo, le prix Joseph Kessel a été remis à Florence Aubenas pour son récit : Le quai de Ouistréham (Éditions de l’Olivier).

Le Prix Joseph Kessel consacre l’auteur d’une œuvre de haute qualité littéraire, récit de voyage, biographie, essai. Il est doté de 4.500 euros et a été remis à Saint-Malo, lors du festival Etonnants Voyageurs.
Le jury, présidé par Olivier Weber, est composé de Tahar Ben Jelloun, Jean-Marie Drot, Pierre Haski, Michèle Kahn, Gilles Lapouge, Michel Le Bris, Patrick Rambaud, Jean-Christophe Rufin et André Velter.

Pour tout connaître sur le prix Kessel, les lauréats depuis sa création en 1991, cliquez ici-même.

Journaliste et grand reporter, Florence Aubenas est une référence dans le monde de la presse. Avec Quai de Ouistreham, dans lequel elle raconte son immersion de six mois dans le circuit des petits boulots, elle réalise une véritable « œuvre journalistique » (Libération). Dans le sillage du journaliste allemand Günter Wallraff ou du Français Hubert Prolongeau, elle s’est glissée, de février à juillet 2009, dans la peau d’une femme de ménage afin d’aller voir de près la réalité de la crise : "ni comme sociologue ni comme économiste, mais à hauteur d’hommes". Déjà réimprimé quatre fois depuis sa sortie en février, ce témoignage saisissant a été unanimement salué par la critique.

JPEG - 9 ko

" La crise. On ne parlait que de ça, mais sans savoir réellement qu’en dire, ni comment en prendre la mesure. Tout donnait l’impression d’un monde en train de s’écrouler. Et pourtant, autour de nous, les choses semblaient toujours à leur place. J’ai décidé de partir dans une ville française où je n’ai aucune attache, pour chercher anonymement du travail. J’ai loué une chambre meublée. Je ne suis revenue chez moi que deux fois, en coup de vent : j’avais trop à faire là-bas. J’ai conservé mon identité, mon nom, mes papiers, et je me suis inscrite au chômage avec un baccalauréat pour seul bagage. Je suis devenue blonde. Je n’ai plus quitté mes lunettes. Je n’ai touché aucune allocation. Il était convenu que je m’arrêterais le jour où ma recherche aboutirait, c’est-à-dire celui où je décrocherais un CDI. Ce livre raconte ma quête, qui a duré presque six mois, de février à juillet 2009. J’ai gardé ma chambre meublée. J’y suis retournée cet hiver écrire ce livre. " Florence Aubenas

Information :
Eve-Marie Cloquet, directrice de l’action culturelle, Scam
Tél. : 01 56 69 58 80
Martine Dautcourt, action culturelle, Scam
Tél. 01 56 68 58 80

titre documents joints