Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

DALRYMPLE William

Grande-Bretagne

Le retour d’un Roi. La Bataille d’Afghanistan (Noir Sur Blanc, 2014)

Journaliste et historien d’origine écossaise, William Dalrymple est le plus jeune écrivain à avoir été élu à la « Royal Society of Literature ». Précoce, il découvre Delhi à seulement 17 ans et y passera quatre ans, le temps de publier son premier récit, In Xanadu, récompensé par le Prix du Yorkshire Post du meilleur Premier Livre et celui du Scottish Arts Council.
En 1994, il part sur les traces d’un moine qui avait entrepris, au VIe siècle, un périple à travers l’empire byzantin, des rives du Bosphore aux déserts égyptiens. Parti du Mont Athos, Dalrymple traverse alors la Turquie, puis se rend en Syrie, au Liban, en Israël et enfin en Égypte. Dans ses errances, il poursuit non seulement une quête personnelle, mais mène aussi une recherche sur le destin des Chrétiens en Orient.
Récompensé à de nombreuses reprises, William Dalrymple est aujourd’hui considéré comme l’un des représentants majeurs de la littérature de voyage au plan mondial. Il vient de publier Le Retour d’un Roi, récit de la première guerre anglo-afghane (1839-1842) et de la défaite cuisante de l’impérialisme anglais face à un pays unifié par la colère.


En savoir plus

Le site officiel de William Dalrymple


Bibliographie :

  • Le retour d’un Roi. La Bataille d’Afghanistan (Noir Sur Blanc, 2014)
  • Le dernier Moghol, la chute d’une dynastie (Noir Sur Blanc, 2008)
  • La cité des Djinns, une année à Delhi (Noir Sur Blanc, 2006)
  • Le Moghol blanc (Noir Sur Blanc, 2005)
  • L’âge de Kali : à la rencontre du sous-continent (Noir Sur Blanc, 2004)
  • Dans l’ombre de Byzance : sur les traces des chrétiens d’Orient (Noir sur blanc, 2002)
  • Sur les pas de Marco Polo - In Xanadu (Lattès, 1993)
Le Retour d'un Roi

Le Retour d’un Roi

Noir sur Blanc - 2014

Le Retour d’un Roi est l’histoire magistrale de la première guerre d’Afghanistan.
Au printemps de 1839, les Britanniques ont envahi l’Afghanistan pour la première fois. En pénétrant dans le pays, les Britanniques n’ont rencontré que peu de résistance en face. Mais après deux ans d’occupation, le peuple afghan s’est montré plus farouche : lançant l’appel au djihad, il a précipité le pays dans une rébellion violente. La première guerre anglo-afghane s’est achevée sur la plus grande humiliation militaire que la Grande-Bretagne ait connue au XIXe siècle : toute une armée de la nation qui est alors la plus puissante du monde se voit mettre en déroute par des tribus mal équipées.
William Dalrymple nous raconte cette guerre à travers la vie d’inoubliables personnages de chaque camp, et révélant pour la première fois des comptes rendus afghans du conflit, datant de l’époque. À travers cette retentissante déconfiture de l’Empire britannique, voici une parabole puissante du choc des cultures, de la folie et de l’orgueil des puissances coloniales.

« Une histoire peuplée de tant de méchants, de voleurs, de politiciens, d’aventuriers, d’espions, d’assassins et de héros : voilà qui serait une aubaine pour n’importe quel écrivain. Mais aucun ne s’en sortirait aussi brillamment que William Dalrymple dans ce passionnant Retour d’un Roi... En lisant ce livre, vous serez maintes fois frappé par les extraordinaires similitudes que l’auteur fait apparaître entre cette première campagne afghane et celles du XXe siècle, jusqu’à aujourd’hui. » James Delingpole, Mail on Sunday.

The return of king

Noir sur Blanc - 2013

The return of king, automne 2013 Neuf vies : A la recherche du sacré dans l’Inde d’aujourd’hui "Une heure durant, Mataji mangea sans bruit. La femme chargée de la servir attendait qu’elle fasse un signe de tête pour lui déposer, à l’aide d’une longue cuiller, un peu de nourriture au creux des paumes. Mataji retournait alors délicatement le morceau avec le pouce droit, de peur qu’un cheveu, un insecte ailé, une fourmi ou toute autre créature vivante soit tombée dans ce plat strictement végétarien, le rendant impur. Si elle trouvait quelque chose, la règle était claire : Mataji devait jeter l’aliment sur le sol, refuser le reste du repas et jeûner jusqu’à dix heures le lendemain matin. " Depuis 1991, l’lnde connaît un formidable développement économique. Qu’adviendra-t-il donc de sa civilisation, de ses traditions et de sa spiritualité plurimillénaires ? Pour résoudre cette énigme, William Dalrymphe reprend sa plume d’écrivain voyageur et présente l’existence hors norme de neuf femmes et hommes d’aujourd’hui, issus de la grande diversité des traditions religieuses du sous-continent. Prasannamati Mataji, nonne jaïne, décide de jeûner jusqu’à la mort, au désespoir de sa famille aisée. Gardien de prison et intouchable, I tari Das est vénéré comme un dieu trois mois par an, quand il s’adonne à la danse rituelle du theyvam. Rani Bai est une devadasi ou prostituée " sacrée " du Karnataka, depuis l’âge de quatorze ans. Mohan Bhopa, barde et chaman du Rajasthan, est l’un des derniers chanteurs de L’Epopée de Pabuji, grand poème médiéval. Au Pakistan, la Fée rouge, une mystique soufie et analphabète, répand la tolérance à la barbe des talibans. Tashi Passang, ex-moine bouddhiste, a renoncé à la non-violence pour défendre le dalaï-lama lors de l’invasion chinoise du Tibet en 1959. Srikanda Stpathy, qui descend d’une dynastie de vingt-trois générations de fabricants d’idoles en bronze, voit son fils se destiner à l’informatique. Manisha Mha Bhairavi, prêtresse tantrique, vit sur un site de crémation et boit du sang dans un crâne. Kanai Das, le Baul (ou fou), aveugle depuis l’enfance, est un chanteur et philosophe itinérant. Chacune de ces neuf vies constitue une histoire inoubliable.


Dans l’ombre de Bysance

Noir sur Blanc - 2002

Les grands débats en vidéo

Pour une histoire globale

Saint-Malo 2014

Avec Sanjay SUBRAHMANYAM, William DALRYMPLE et Joseph BOYDEN.
Animé par Yann Nicol.

Sanjay Subrahmanyam est une des figures majeures de l’histoire globale » dite encore « world history » : cette exigence nouvelle d’un décentrement du regard, quand seul le regard occidental prédominait. Mais n’est-ce pas ce à quoi s’attachent aussi les écrivains, attachés à la rencontre de l’autre ?

Les cafés littéraires

Pour une histoire globale

Saint-Malo 2014

Avec Sanjay SUBRAHMANYAM, William DALRYMPLE et Joseph BOYDEN.
Animé par Yann Nicol.

Sanjay Subrahmanyam est une des figures majeures de l’histoire globale » dite encore « world history » : cette exigence nouvelle d’un décentrement du regard, quand seul le regard occidental prédominait. Mais n’est-ce pas ce à quoi s’attachent aussi les écrivains, attachés à la rencontre de l’autre ?