Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

FROISSARD Vincent

France

Le dernier voyage d’Alexandre de Humbolt, avec Etienne Le Roux (Futuropolis, 2010)

Biographie

Vincent Froissard (à gauche) et Etienne Le Roux

Vincent Froissard, 40 ans, vit en Touraine.
En compagnie de Serge Torgnoll et d’Etienne Le Roux, il crée l’atelier Zébulon, atelier qui réalise des travaux divers : décors pour le jeu Iznogoud, fresques géantes ou encore couvertures pour le magazine Jazz Actuel. Il réalise également des illustrations pour la collection de science-fiction de Denoël.
En 2001, il débute comme coloriste aux éditions Delcourt pour la série Serpenters de Mosdi et Martin. En 2004, il signe le premier volume de Felicidad, en tant que dessinateur sur scénario de Mosdi. En 2006, il réalise la couleur d’Après la guerre de Brunschwig, Martin et Le Roux. En 2010, il réalise les illustrations du premier tome (sur 2) de Le dernier voyage d’Alexandre de Humbolt sur scénario d’Etienne Le Roux.

Bibliographie :

  • Le dernier voyage d’Alexandre de Humbolt, avec Etienne Le Roux (Futuropolis, 2010)
  • Felicidad T. 2, avec Thomas Mosdi (Delcourt, 2007)
  • Felicidad T. 1, avec Thomas Mosdi (Delcourt, 2004)

Présentation : Le Dernier voyage d’Alexandre de Humboldt

Le Dernier voyage d’Alexandre de Humboldt met en scène l’un des plus grands naturalistes du 19e siècle. De manière jubilatoire, Étienne Le Roux et Vincent Froissard renouent avec les grands récits d’exploration du temps où la terre recelait encore des espaces inexplorés.

Nous sommes le 22 décembre 1847. Alexandre de Humboldt, célèbre naturaliste à la retraite, doit se rendre au repas annuel de l’Académie des sciences, lorsque une jeune fille se présente à lui avec le carnet du dernier voyage de son défunt père, Aymé Bonplant, disparu dans la jungle amazonienne. À la lecture de ce carnet, Humboldt décide de partir immédiatement de l’autre côté de l’Atlantique sur les traces de celui qui fut un confrère estimé mais surtout un ami. Ce départ précipité fait sensation à l’Académie. Pourquoi le vieil homme, qui n’est plus parti en expédition depuis si longtemps, a-t-il tout laissé pour, une nouvelle fois, explorer le monde ? Son grand rival à l’Académie, subodorant une découverte sensationnelle, part à sa suite…

Le dernier voyage d’Alexandre de Humbolt

Futuropolis - 2010

En se basant sur la vie réelle d’Alexandre de Humboldt, célèbre naturaliste qui explora la planète au 19e siècle, Étienne Le Roux nous entraîne dans un voyage fantastique, aux confins du réel... un récit digne des romans d’aventures à la Jules Verne, la fantaisie débridée en plus ! La mise en scène et le dessin de Vincent Froissard, rappelant aussi bien les grands illustrateurs de l’époque (Gustave Doré) que les auteurs les plus modernes (Chris Ware) donne au récit une tonalité unique et envoûtante. Le dernier voyage d’Alexandre de Humboldt mettent en scène l’un des plus grands naturalistes du 19e siècle. De manière jubilatoire, Étienne Le Roux et Vincent Froissard renouent avec les grands récits d exploration du temps où la terre recelait encore des espaces inexplorés. Nous sommes le 22 décembre 1847. Alexandre de Humboldt, célèbre naturaliste à la retraite, doit se rendre au repas annuel de l’Académie des sciences, lorsqu’une jeune fille se présente à lui avec le carnet du dernier voyage de son défunt père, Aymé Bonplant, disparu dans la jungle amazonienne. À la lecture de ce carnet, Humboldt décide de partir immédiatement de l’autre côté de l’Atlantique sur les traces de celui qui fut un confrère estimé mais surtout un ami. Ce départ précipité fait sensation à l’Académie. Pourquoi le vieil homme, qui n’est plus parti en expédition depuis si longtemps, a-t-il tout laissé pour, une nouvelle fois, explorer le monde ? Son grand rival à l’Académie, subodorant une découverte sensationnelle, part à sa suite...